1. // Premier League -21ème journée

Swansea, le chant du Cygne

En espérant que ce ne soit pas la dernière, voici la plus belle œuvre des Swans depuis leur promotion en Premier League. Un match référence contre Arsenal (3-2) qui s’est peu à peu fait bouffer au milieu de terrain et sur les ailes, ses postes faibles aujourd’hui.

Modififié
0 1
Fin du conte de fées. Arsenal avait surfé sur la vague barbue Thierry Henry en Cup contre Leeds United. Sauveur, héros, légende, tout y est passé. Au point que beaucoup se concentraient plus sur sa titularisation contre Swansea plutôt que du danger réel représenté par cette équipe galloise, meilleure défense à domicile, battue une seule fois au Liberty Stadium, pelouse qu’elle partage avec les rugbymens des Ospreys. Fidèle à sa réputation, Swansea s’est évertué à jouer en passes courtes, et en mouvement, que ce soit dans sa propre surface de réparation ou dans le camp adverse. Arsenal, sans Henry, sur le banc finalement (entré à l’heure de jeu), arrive à faire opposition dans le premier quart d’heure, profitant des petites largesses et de l’alignement encore hésitant de la ligne arrière. Van Persie, sur sa première cartouche, ouvrira d’ailleurs le score, avec une petite feinte de frappe du plus bel effet.

Mais les Swans s’obstinent, poursuivent leur travail de sape, à confisquer le cuir, à alerter ses ailiers Sinclair et surtout Nathan Dyer, qui rappelle inévitablement le chef d’œuvre Rasta Rockett, à droite et un peu partout. Dyer n’a cessé de percuter, de proposer une foule de solutions, de se replacer (positionné en défenseur sur les corners offensifs). Il a offert l’égalisation sur pénalty à Sinclair et a inscrit le deuxième but gallois, après un mouvement encore très propre (les appels croisés, le jeu à une touche etc…). L’égalisation de Walcott, successive à un alignement toujours douteux du back four des Cygnes, n’a même pas eu le temps de les inquiéter. Sur le coup d’envoi, Danny Graham, l’ancien laveur de vitres, qui a passé son match à faire l’essuie-glace pour des remises ou des pressings sur les défenseurs, est lancé dans la profondeur et cale une troisième buchette devant Szczesny, pas irréprochable sur le coup. Cet après-midi, ce n’était clairement pas le moment pour Arsenal d’avoir un Alex Song ballonné (une gastro paraît-il), un Ramsey brouillon, gauche devant sa nation, un Arshavin inutile et des ailes défensives trop expérimentales (Miquel et Djourou) face aux bouillants Sinclair et Dyer.

Un peu plus tôt dans l’après-midi, Newcastle se défaisait sans souffrir des QPR. Sauf pour Cabaye, sorti sur civière après un tacle de brute de Derry. S’il n’y pas eu d’effet Henry pour Arsenal, il n’y a pas eu plus d’effet Mark Hughes, pour sa première sur le banc des rockeurs. Toujours amorphes, les Rangers enchaînent une troisième défaite consécutive, la neuvième rencontre sans victoire et deviennent relégables, une situation qu’ils n’avaient plus connu depuis le soir de la première journée. Après le trou d’air de novembre et décembre, les Magpies entament une nouvelle série, dépassent Liverpool et rejoignent Arsenal, le perdant de cette 21ème journée.

Résultats

Newcastle / QPR : 1-0
Buteur : Leon Best (37’) pour les Magpies

Swansea / Arsenal : 3-2
Buteurs : Sinclair (17’ sp), N. Dyer (57’), Graham (70’) pour les Swans ; Van Persie (5’), Walcott (69’) pour les Gunners

Tottenham / Wolverhampton : 1-1
Buteurs : Modric (51’) pour les Spurs ; Fletcher (22’) pour les Wolves

Le compte-rendu

Chelsea / Sunderland : 1-0
Buteur : Lampard (13’) pour les Blues

Le compte-rendu

Manchester United / Bolton : 3-0
Buteurs : Paul Scholes (45+1’), Welbeck (74’), Carrick (83’) pour les Red Devils

Le compte-rendu

Liverpool / Stoke City : 0-0

Le compte-rendu

West Brom / Norwich : 1-2
Buteurs : Long (68’ sp) pour les Baggies ; Surman (43’), Morison (79’) pour les Canaris

Le compte-rendu

Aston Villa / Everton : 1-1
Buteurs : Bent (56’) pour les Villans ; Anichebe (68’) pour les Toffees

Le compte-rendu

Blackburn / Fulham : 3-1
Buteurs : Pedersen (45+4’), Dunn (46’), Formica (79’) pour les Rovers ; Duff (56’) pour les Cottagers

Le compte-rendu

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Niveau de jeu d'Arsenal affligeant ; il est grand temps de faire le ménage, entraîneur comme joueurs.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1