En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Supporters, boycott et poursuites

Modififié
Ce lundi, la Brigade Loire (BL), le principal groupe de supporters du FC Nantes, a annoncé qu'elle ne se déplacerait pas à Lille pour le match LOSC/FCN qui se disputera le dimanche 14 septembre prochain.

Dans un communiqué publié sur le site mouvement-ultra.fr, les ultras nantais dénoncent le traitement prévu - achat d'une contremarque au moins 72h avant la rencontre, escorte obligatoire depuis l'autoroute, double palpation, interdiction quasi totale du matériel - pour les supporters visiteurs qui se déplacent au stade Pierre-Mauroy. « Toutes ces mesures, pour lesquelles nous cherchons encore des explications logiques (…), transforment ce déplacement banal en un véritable parcours du combattant, explique la BL. L'hystérie sécuritaire dans laquelle s'enferment certains clubs français, bercés par un discours favorable des autorités sportives et étatiques, est un danger pour tous les amoureux du football. En acceptant ces mesures, le risque de banalisation, de pérennisation et de généralisation de ces procédés à l'ensemble des clubs français est trop grand. »

De leur côté, les Red Tigers du RC Lens, privés de déplacement sur l'Île de Beauté (Bastia/RCL, samedi 13 septembre) suite à une décision préfectorale, ont déclaré avoir engagé des « poursuites » pour contrer cette décision. « Nous ne pouvons pas cautionner ce genre d'interdiction qui devient de plus en plus fréquente en France, et ce, pour des faits qui sont complètements absurdes » , déplorent ces supporters de la tribune Marek. Pour justifier cette décision, la préfecture de Haute-Corse évoque les incidents qui se sont déroulés lors de la rencontre entre le SCB et l'OM, des provocations de supporters du Sporting lors du match CA Bastia/Lens de l'année dernière (des provocations niées par des supporters lensois et corses présents sur place) et le comportement de certains fans des Sang et Or lors d'une demi-finale de Coupe de France entre le SC Bastia et le Racing disputée en... 1972 (et non 1976, comme indiqué sur l'arrêté préfectoral).

AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18