1. // Supporter
  2. // Étude scientifique

Supporter une équipe qui perd fait grossir

Modififié
15 28
Le supporter lambda aurait un comportement alimentaire différent suivant que son équipe préférée gagne ou perd le match. Ce sont les conclusions d'une étude menée par la revue Psychological Science.

L'étude ne porte pas sur le repas ingurgité pendant la partie : tout le monde sait qu'un Mac Do ou une pizza-bières font grossir. Non, l'étude porte sur le repas du lendemain du match.

L'étude s'est intéressée à des supporters d'équipes de la NFL (football américain) dans une vingtaine de grosses villes aux États-Unis. Et le résultat est édifiant. En cas de victoire ou de défaite, la composition du prochain repas est sensiblement différent.

En cas de défaite, le repas comporte 16 pour cent d'aliments saturés en graisse de plus que d'habitude, alors qu'en cas de victoire, il en comporte 9 pour cent de moins.

Ils doivent pas être beau à voir, les fans de Wolverhampton. EA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Si ils en sont à ce point là les supp de Chelsea, ils en sont où les fans de Newcastle ? Et ceux de QPR ???
ToxikCheese Niveau : Loisir
Et ya des mecs qui sont payés pour faire ce genre d'analyses ?? ..., OK.
En meme temmps faire une etude sur la bouffe aux USA, ils sont pas malins les types..
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Mourinho presse Rooney
15 28