1. //
  2. //
  3. // ManCity/Tottenham (3-2)

Super Mario advance

Les deux équipes ont mis une mi-temps à préparer une seconde mi-temps explosive avec cinq buts, des feuilles de match bien digérées et de la polémique. Dans ces cas-là, Super Mario n’est jamais bien loin.

Modififié
0 11
Bien que l’équipe de Manchester City a remporté la Cup l’an dernier, qu’elle peut s’acheter qui elle veut pour porter le numéro 30, jusqu’à présent, quand on fait référence aux Citizens gagnants, c’est avant tout un onze type. Pour preuve, quand il fallu aussi se qualifier en Champions League, les hommes de Mancini ont failli, restant recroquevillés sur l’objectif prioritaire, le championnat. C’est également lors du Boxing Day, quand il fallait enchaîner des matchs tous les trois jours, qu’ils ont concédé une de leurs deux défaites en Premier League, à Sunderland. A l’heure de recevoir Tottenham, les pensionnaires habituels du banc des Citizens se doivent donc de franchir un palier. Le coup du « titre qui s’obtient grâce à tout un groupe » , ce n’est pas des paroles en l’air. Car pour recevoir une équipe qui peut revenir à deux points en cas de victoire, il faut faire sans les frères Touré, sans Kompany, suspendu, et sans Balotelli au départ, qui revient tout juste de blessure. Mais City a tellement d’argent qu’ils peuvent aussi causer des soucis chez les autres. Adebayor, peut-être le meilleur Spurs depuis le début de la saison, ne peut prendre part à cette partie, City en étant toujours propriétaire.

Le match démarre sans quelques têtes d’affiche mais l’intensité n’en sort pas amoché. Dans une grosse ambiance, ce sont les supporters londoniens qui sont à la fête, sortant même les « Olés » à chaque série de passes des visiteurs. Pourtant, si la technique est partout (Kaboul s’offre même un petit pont sur Agüero à la relance), si la tension n’est pas en reste (Parker tacle les deux pieds décollés avec la bénédiction de l’arbitre et de sa victime, Richards), il n’y a pas d’occasion franche en première période. Ce n’est pas la faute des attaquants remplaçants, Defoe et Dzeko, quoique très discrets, mais plutôt grâce à la maladresse des artificiers qui se trouvent autour : Agüero tire par exemple dans le Bosnien quand il est dans la surface et Van der Vaart frappe lui aussi mal que lorsqu’il était en poussin.

Les crampons de Balotelli sur la tête de Parker

Mais il y a de quoi rester en alerte. Parce que la qualité des acteurs est telle que le but de l’année peut surgir à tout moment. Surtout, la discipline tactique, les acteurs s’en foutent pas mal. Chacun trimballe sa technique où il veut sur le pré. Ça réussit aux locaux. A la 55e, Silva part plein champ au milieu de terrain pour servir Nasri qui demande dans la profondeur plein axe. Le « petit prince de Marseille » ne se fait pas prier pour bonifier son interview dans la presse anglaise en transformant en force, direct. Mieux, trois minutes plus tard, il envoie une bonne balle sur corner dans la boîte. Dzeko dévie légèrement au second pour un Lescott, qui, plus prompt que Parker, rentre avec la balle dans les buts. 2-0 mais le break n’est pas fait puisque dans la foulée, Kaboul dégage devant pour Defoe qui profite d’une faible tête en retrait de Savic pour devancer Hart et marquer dans le but vide. Tant qu’à être dans la folie, autant continuer. A la 65e, Lennon fixe la défense sur son aile droite et remet à Bale à l’entrée de la surface. Le Gallois enroule parfaitement sous la barre.

Derrière, la perspective de perdre le match calme les deux équipes. Defoe, sur une incursion pleine de vitesse dans la surface pense peut-être trop vite à sa célébration de but qu’il en oublie la balle. Balotelli préfère lui marcher sur la tête de Parker, ne voulant pas laisser à Pepe le monopole de l’indignation de la semaine. Les deux attaquants vont de nouveau s’illustrer sur la fin, une fois chacun. Defoe d’abord, rate un centre de Bale en taclant à côté alors que le but était vide. Deux points qui s’envolent. En fait trois. Parce que sur une dernière occasion, Balotelli va provoquer un penalty en mettant son corps en opposition sur King. Puis il transforme en force. Manchester City a gagné. Surtout ses titulaires.

Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lescott a réussi à marquer un but aussi moche que lui.

En tout cas, c'était très serré. City doit prier pour que Silva ne se blesse pas parce que sans lui, ce serait vraiment, vraiment moche.
Tout est dit.. CIty a une chance phénoménale. Le gars qui leur amène un péno doit être expulsé, son geste est scandaleux, et venez pas me dire qu'il l'a pas fait exprès, il met bien son pied en arrière. Ajoutez à cela une équipe quasi totalement épargnée par les blessures (quand Arsenal ou MU pnt eu minimum 5 joueurs out par match, jusque 12 joueurs à une période pour MU...). Bref, non seulement City à le talent (parce que oui, je ne suis pas un rageux frustré, je reconnais aisément qu'ils sont bons, et produisent souvent du beau jeu) mais ils ont aussi la "chance du champion". Enfin, peut-être.
Deçu...
Car après l'égalisation magique de Bale Tottenham s'est procuré les meilleures occasions. Defoe "rate" certes le but du 2-3 mais c'est surtout Bale qui tarde trop à la lui donner, son ballon est très compliqué.
Enfin cela devient une habitude en ce moment après les matchs des Spurs (contre Stoke ou encore Chelsea) une décision arbitrale très largement contestable vient encore biaisé le résultat...
Mais Tottenham a encore montré aujourd'hui qu'ils peuvent prétendre Top 4 !
@ Maart , parce que tu trouves que y a pas penalty ?
Pour gagner fallait que Jermaine la mette au fond ! Des ratés pareils ça se paye cache à ce niveau .

City est peu être un club de footix comme certains aiment bien l'appeler mais c'est une équipe très agréable à voir jouer , ça joue bien et c'est efficace contrairement à certains enfants qui ont encore perdu ce soir ...

Agüero , vrai successeur de Maradona ?
Je supporte MU mais je dois dire que Tottenham m'impressionne, c'est vraiment l'équipe de premier league la plus sympa à regarder jouer.
@ SiedVanRiel : le pénalty est évident. Le problème c'est que Balotelli aurait pu (du) se trouver dans les vestiaires à ce moment là...
Quant à Defoe il a fait un très bon match et je ne trouve pas qu'il ait fait un manqué, la passe est mauvaise, et c'est difficile de reprendre ce ballon.
Moi je trouve que Man City avec tous les stars et les dollars qu'elle possède devrait proposer un jeu plus attrayant!! (ça fait quelques semaines qu'ils rament d'ailleurs)
Il n'y avais que Silva qui faisait le jeu et qui était avouons-le impressionnant!

Tottenham propose du beau jeu et dommage que Defoe rate le coche (pq ralenti-t-il sa course, la passe de Bale est bonne et Defoe doit savoir qu'il ne peut que la mettre à cet endroit!) car cela aurait été intéressant d'avoir une course au titre à trois!!

Maintenant la saison est encore longue et franchement je sens que les 2 Manchester peuvent encore perdent des points...donc a Tottenham de ne pas perdre espoir et de continuer à jouer les matchs les uns après les autres sans pression car même une 3 ème place à la fin est synonyme de saison réussie.
Maart, je suis completement d'accord avec toi pour souligner que c'est bien la passe de Bale qui est trop tardive et trop fuyante. Le petit Defoe (1m70) n'est pas à accabler, d'autant plus qu'il fait un bon match par ailleurs. Comme Bale et son but magnifique d'ailleurs.

Silva est devenu un énorme joueur et c'est évident que l'équipe de City se repose énormément sur lui. Agüero fait aussi un sacré boulot mais l'absence de Yaya Touré se fait actuellement durement sentir. Si Silva se blesse, il est certain que City piochera d'avantage et c'est pas Nasri qui va peser comme Silva sur les defenses adverses...

Très déçu du resultat. Cruel mais c'est le foot parfois...
Et le pied dans le gueule de Parker ??? Quel héros ce connard*...
@Jeepaw : Parker non plus aurait pu ne plus être sur le terrain, suite à son tacle sur Richards les deux pieds décollés...

de toutes façons, Balotelli va prendre des matchs fermes, en espérant que ce type d'engagement inacceptable sur les terrains soit aussi lourrdement sanctionné dans d'autres championnats plus au Sud des Pyrénées...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 11