En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Une masseuse victime d'une agression sexuelle ?

Modififié
Le 16 septembre, à 12:50
Face aux nombreuses réactions provoquées par cet article, dans les commentaires et sur les réseaux sociaux, la rédaction de SOFOOT.com:
- s'excuse si des personnes ont été choquées par le contenu de la brève.
- assure chercher à joindre les protagonistes afin d'apporter un éclairage sur cette sombre affaire et ses suites.
De plus, suite aux nouveaux éléments rapportés dans cette affaire, le déroulé des faits a été modifié dans la brève.


Au sein du FC Lenzburg, club de division inférieure suisse, la célébration d'un titre acquis en fin de saison dernière a finalement eu plus de retentissement que prévu, comme le rapporte le site 7sur7.be.

En cause : une soirée trop arrosée au sein de l'équipe qui a coûté son job à la masseuse et soigneuse du club, une dénommée Carmen (41 ans). Pourquoi ? Parce que la dame en question a été rattrapée par une vidéo la montrant soulageant l'un des joueurs d'une masturbation, encouragée d'ailleurs à s'exécuter par d'autres membres de l'équipe, également présents au moment des faits. « Les joueurs ont été sanctionnés à l'interne. Nous ne pouvions pas virer la moitié de l'équipe » s'est justifié Ulrich Bruder, le président du club, sur www.20min.ch, interrogé sur la raison qui l'a poussé à licencier son employée.

La femme, qui a du mal à avaler l'affaire, n'est pas restée muette puisqu'elle a pu donner sa version des faits à la presse. Une version plus dramatique que celle présentée par la direction du club, puisqu'elle aurait en fait été victime d'une agression sexuelle : « Je suis le bouc émissaire dans cette histoire. Il fallait bien rejeter la faute sur quelqu'un. J'étais la victime la plus facile. Je ne me souviens plus de rien. Quelqu'un doit avoir mis quelque chose dans mon verre, car j'ai dû vomir plusieurs fois après. C'est regrettable d'en arriver là, mais j'ai perdu mon job. »

No blow-job in job.

AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


lundi 19 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12 lundi 19 février 414€ à gagner avec Barça & Bayern 2 lundi 19 février 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! lundi 19 février Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 19