Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 34e journée
  3. // Lens/Monaco

Subasic, l'assurance sans risque de Monaco

Débarqué pour sortir Monaco de Ligue 2, puis céder sa place à un gardien plus glamour, Danijel Subašić squatte toujours les bois de l'ASM depuis trois ans. Grâce au fair-play financier diront ceux qui ne l'ont pas vu jouer, grâce à une fiabilité rare vous diront les habitués de Louis-II...

Modififié
Lorsqu'il débarque sur le Rocher en janvier 2012 avec la première vague de recrues de Dmitri Rybolovlev, Danijel Subašić est loin d'être une référence planétaire. International croate, il débarque de l'Hajduk Split, dont il était le titulaire indiscutable jusqu'à une brouille concernant sa prolongation de contrat, et n'a a priori qu'un rôle simple : faire de l'AS Monaco une machine de guerre pour la Ligue 2 avant de céder sa place à plus fort une fois en Ligue 1. Comme Wolf, comme Kagelmacher, comme Tzavellas, comme beaucoup d'autres encore...

Plus fort qu'un finaliste de Coupe du monde


Plus de trois ans plus tard, le Croate est pourtant toujours titulaire indiscutable dans les bois monégasques. Ce n'est pas faute d'avoir annoncé les plus grands gardiens - Lloris, Mandanda, Čech - ou de lui avoir mis des concurrents dans les pattes, comme Sergio Romero, gardien titulaire de la sélection argentine au début de la saison 2013-2014. Ce dernier, aujourd'hui à la Sampdoria, a beau avoir disputé le Mondial dans la peau d'un titulaire et d'un finaliste, il n'a jamais su déloger Subašić, gardien qui, de lui-même, dit « ne pas faire le cirque » , mais se contenter de bosser. Et qui a désormais suffisamment convaincu comme en atteste sa prolongation de contrat jusqu'en 2018.

Contrairement à hier, Danijel Subašić a peut-être enfin acquis un statut à Monaco, grâce à sa régularité symbolisée par sa série de 847 minutes sans but encaissé en Ligue 1 cette saison, mais aussi quelques parades déterminantes, notamment contre Arsenal en Ligue des champions. «  Il est déterminant et décisif très souvent, il a peu de choses à faire, mais le fait bien à chaque fois » estime Simon Pouplin, gardien de l'OGC Nice. Pour ce dernier, le plus impressionnant chez son confrère croate est de le voir rarement passer à travers et, surtout, ne jamais donner l'impression d'être affecté par les éléments extérieurs : « Au-delà de ses performances, il a un mental costaud, car depuis son arrivée en Ligue 2, son statut a été remis en question chaque saison, et à chaque fois, il a su s'affirmer. »

« Pas de gestes superflus »


Peu médiatique, aucunement excentrique même s'il sait s'offrir le luxe d'un but sur coup franc en fin de saison 2011-2012, Subašić a fini de convaincre la Ligue 1 qu'il était un gardien de tout premier ordre. Sobre, mais pas moins exemplaire, car « il ne prend pas de risques inutiles, n'a pas de gestes superflus à l'image d'un Grégory Coupet quand il était le meilleur gardien de Ligue 1 avec Lyon » analyse Pouplin. Cette saison, Subašić n'a manqué qu'un seul match de Ligue 1, le 22 mars pour la victoire de Monaco à Reims (3-1), ce qui a offert à Maarten Stekelenburg, plus de 50 sélections avec les Pays-Bas, l'occasion de sortir un peu de l'ombre de l'ancien pilier de l'Hajduk Split. Ce dernier a beaucoup moins de sélections avec la Croatie, où il n'est devenu titulaire que depuis septembre et le retrait post-Coupe du monde de l'inoxydable Stipe Pletikosa (36 ans). Le seul qui, jusqu'à présent, a su tenir Subašić à l'écart d'un statut de numéro 1...

Par Nicolas Jucha Propos de Simon Pouplin recueillis par NJ
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 30 minutes Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 6
Hier à 16:40 La célébration musclée de Jürgen Klopp 8
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 12:45 La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 51 Hier à 11:00 Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1 samedi 11 août Le Leeds de Bielsa cartonne à Derby 45 samedi 11 août Iniesta débloque son compteur en J-League par un but magnifique ! 16 samedi 11 août Wolverhampton rend hommage à Carl Ikeme en retirant le n°1 7 samedi 11 août Paganelli : «Moi, à la base, je m'en fous de poser des questions» 39 samedi 11 août Un expert en lésions cérébrales préconise l'interdiction du jeu de tête pour les mineurs 18