En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée
  3. // Barça/Real
  4. // Les notes

Suárez frappe en plein cœur, Benzema s'amuse

Malgré un Karim Benzema en forme divine, le Real Madrid est tombé au Camp Nou (2-1) et a peut-être dit adieu au titre. La faute au réalisme de Suárez, qui s'est fait une belle place dans le cœur des socios.

Modififié

FC Barcelone


Bravo (7) : Ter Stegen sort un penalty en Ligue des champions ? Il répond par un match de costaud. Comme tous les week-ends, le professeur Bravo a donné son cours de gestion saine de la concurrence en entreprise. Et en catalan, bien sûr.

Jordi Alba (5) : À part lorsqu'il perd son duel, les Madrilènes ne l'ont jamais laissé monter. Or, difficile de profiter de ces soirées-là lorsque l'on ne peut pas aller en haut, et en bas. L'évangile selon Yannick.

Mathieu (8) : Une belle évolution depuis ses années sochaliennes et un envol décisif pour enlever les premiers points de vie à son adversaire. Rouxcarnage.

Piqué (7) : Comme ses partenaires de la défense, il a plutôt sorti un bon match. Mais il s'est fait sévèrement enrhumer par la talonnade de Benzema, que les copains de son fils pourront ressortir dans quinze ans, en se foutant de sa gueule. Saleté de génération YouTube.

Alves (7) : On l'empêche aussi de monter dans son couloir ? Il joue long, et offre une superbe passe décisive à Suárez. Et tant pis s'il a souffert face à Marcelo.

Mascherano (5) : Visiblement, le proctologue de Javier lui a donné des consignes très claires depuis la demi-finale du Mondial. Du coup, il ne s'est pas trop cassé le cul. Dommage.

Rakitić (6) : Il a une tête de festivalier hollandais sympa. En attendant le Sónar, il organise le jeu du Barça, et plutôt sérieusement, comme on aide les nouveaux arrivants à installer leur tente au camping n°3. Un bon mec. Remplacé par Busquets (75e), dont l'entrée coïncide avec la meilleure période du Barça. Coïncidence ? Créo que no.

Iniesta (4) : Il devait rythmer le jeu de son équipe, et endiabler le Camp Nou dans une valse lancinante. Mais il a perdu son duel de DJ face à Modrić. Tout sauf un hasard, en même temps. Dj Shadow. Remplacé par Xavi (79e) qui a vécu un meilleur derby que Gerrard. C'est déjà ça.

Neymar (5) : Sa crête commune avec Daniel Alves, digne des pires week-ends d'intégration, est difficilement pardonnable. Tout comme ses occasions manquées, et ses roulades constantes. Remplacé par Rafinha (84e), peu raffiné dans ses interventions.

Messi (3 ou 8) : Il a d'abord conclu sa semaine à thème « petit pont » avant de disparaître durant la première période. Et de réapparaître en seconde mi-temps, pour mettre tout le monde à l'amende.

Suárez (9) : Pepe a beau être Vicious, le seul Sex Pistolero sévit du côté de Barcelone. Anarchy in the Camp Nou.

Real Madrid


Casillas (6) : Ne peut rien sur les buts avant d'en sortir deux en fin de match. Sinon, sa tête plongeante à 40 mètres des cages ressemblait fortement à une demande de passeport allemand.

Marcelo (7,5) : Un toucher exceptionnel, une vitesse folle, une application dans tous les gestes, mais une batterie qui s'est déchargée trop vite. Un Iphone 6.

Ramos (6) : Mathieu ? Pas vu, pas pris.

Pepe (5,5) : Précieux dans les airs, le Portugais est à la traîne sur le second but et se fait bananer par Suárez toute la rencontre. Un vieux gars. Remplacé par Varane (73e) qui, malgré son beau prénom, n'a pas respiré la sérénité.

Carvajal (6) : Plutôt solide derrière, Carvajal voulait, mais n'a pas pu se porter vers l'avant. En plus, difficile de vivre la comparaison avec son frère du couloir gauche, qui a enchaîné les tubes. Dani Minaude.

Kroos (7) : Il a récupéré des ballons, adressé 132 transversales dans les pieds et a controlé le milieu madrilène. En gros, il a contenté son homme en faisant simple, mais efficace. Toni Crous.

Modrić (6,5) : À petit homme, petits espaces. Et comme souvent, mieux vaut une courte travailleuse qu'une grosse flemmarde. Remplacé par Lucas Silva (87e).

Isco (3,5) : Quelques mouvements portés par sa barbe, mais un ensemble bien superficiel. Un hipster. Remplacé par Jesé (79e) Pas ce que je fous là.

Bale (2) : Le trou.

Cristiano Ronaldo (6) : Conspué, Cristiano a trouvé la barre, puis placé un pointu gagnant. Avant de chambrer les supporters du Camp Nou et de s'éteindre progressivement. Le Portugais aurait pourtant dû se souvenir des paroles de maître Ouaddou, « On va pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue  » .

Vidéo

Benzema (8) : Plombé par les gens qui l'entouraient, la Benz' a été le détonateur du Real avant de donner le barreau grâce à sa talonnade de ténor. Karim a joui.

À lire : le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de Liga

Par Paul Piquard et Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 2
il y a 3 heures Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 5 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 6 il y a 7 heures Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7 mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4