Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8èmes Aller
  3. // Stuttgart/FC Barcelone

Stuttgart sort le drapeau blanc

Dans la presse alémanique ce matin, deux discours sur une même page. Des interviews de joueurs ou cadres du VfB où la méthode Coué joue à plein. Et des papiers dans lesquels les journaleux accordent zéro chance à leurs compatriotes face au tyran barcelonais. Voire moins. "Presseschau" à quelques tours dans le sens des aiguilles d'une montre du huitième d'UEFA Champions League.

Modififié
« La meilleure équipe du monde » . « David contre Goliath » . « Un adversaire trop gros » . Tout ce que l'Allemagne compte en spécialistes de la chose footballistique s'agenouille devant le roi du ballon rond du XXIème siècle : le FC Barcelone. Car ce soir, le temps d'une nuit, il leur fait l'honneur d'arrêter sa caravane palace dans le Bade-Wurtemberg. Une escale de routine, une énième formalité administrative obligatoire, avant de pouvoir rejoindre Madrid le samedi 22 mai 2010.



Pour Lars Wallrodt, interrogé par Julien Wolff dans le talk-sport “90+1” du Monde allemand, Die Welt, « Barcelone est la fin de la chaîne alimentaire » . Comprendre : le VfB s'est sucré lors du premier tour de LDC en prime de qualif', droits TV et billetterie. Mais la fête est finie. Les grand-parents vont rentrer. Un point de vue partagé par le quotidien même de Stuttgart. « Le VfB est assis sur une bombe » , titre le Stuttgarter Zeitung, avant d'ajouter dans le corps du texte : « Le VfB n'oubliera pas de sitôt le 18 décembre 2009. Jour où le club est tombé sur le pire adversaire possible pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions » .



Le cimetière central de Chicago



Mais le meilleur équarrisseur outre-Rhin reste quand même le Bayern Munich. Avec dans le rôle des empailleurs en chefs, les bureaucrates de l'institution de Bundesliga. Le tirage a inspiré à Karl-Heinz Rummenigge cette citation toute en fair-play : « Il est important pour nous de dire honorablement ‘au revoir' au VfB » . Considérant peut-être que son président n'était pas allé assez loin dans la provoc', Christian Nerlinger, manager général des Bavarois, a lancé ce pavé en direction de l'ennemi : « J'espère que le VfB a mis son stade sous contrôle. Car sinon il pourrait ressembler au cimetière central de Chicago » .



Faire la part des choses, le Süddeutsche Zeitung est là pour cela. Le journal de référence souligne que le Barça est « un adversaire trop gros pour les Schwaben (ndlr : surnom des joueurs de Stuttgart en Allemagne) et clairement le favori » , et donc que c'est peut-être là que réside la chance du onze de Christian Gross. « Donnés perdants, les coéquipiers de Lehmann n'ont rien à perdre. Ils peuvent ainsi jouer libérés » . Ce sont les 10% de chances de passer qu'Aleksander Hleb, ex collègue des Blaugranas, accorde à sa nouvelle formation. A ajouter au fait que, selon les experts de Die Welt, « Stuttgart a dans sa malchance l'avantage de jouer chez elle à l'aller » . Condition sine qua non pour que le match ne dure pas 90 minutes, mais bien 180.



Jésus le sauveur



A moins que Cacau, auteur d'un quadruplé ce week-end contre Nuremberg (victoire des siens 5-1), ne détienne la vérité. Et puisse à lui seul montrer au peuple stuttgartois la lumière. L'hebdo Focus cite le Germano-Brésilien : « Jésus m'a donné la force, même dans les situations difficiles » . Face à l'ogre catalan, même pas sûr que Dieu, le prophète Mahomet ou Vishnou puissent faire grand-chose. Messi a deux fils de Dieu dans chaque jambe et comme coéquipiers Xavi, Iniesta, Zlatan etc, etc.



Cependant, tout n'est pas perdu pour le VfB comme le fait valoir le SDZ. Quand la superproduction barcelonaise passe, elle n'oublie pas de rétribuer les figurants. Le match est diffusé dans 91 pays, sur 20 radios et se déroule devant 250 journalistes, 70 photographes et un stade archicomble. A en croire la presse de Goethe, le 9ème de Bundesliga s'en contentera.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 4 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 13 heures La drôle de liste d'invités de la finale 32 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 64
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3