En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Sturridge raconte son calvaire

Modififié
Il revient de loin. Frappé par une méningite virale il y a trois semaines, Daniel Sturridge s'apprête pourtant à disputer les JO avec la sélection anglaise. Celui qui a joué 45 minutes contre le Brésil vendredi dernier est revenu sur le calvaire qu'il a enduré : « Ce qui m'est arrivé peut arriver à n'importe qui. Mais je ne souhaite même pas ça à mon pire ennemi. »

Si son pronostic vital n'a jamais été engagé, le joueur a passé cinq jours en quarantaine, de quoi lui donner quelques sueurs froides. « J'étais vraiment inquiet, parce que mon cas s'aggravait de jour en jour » , a précisé l'ancien Citizen aujourd'hui à Chelsea. Surtout que le joueur était loin d'imaginer qu'un tel sort lui était réservé. « Quand tu joues au football, tu te sens invincible. Tu ne penses pas que ça peut t'arriver » , a lancé Super Daniel.

Quant au moment où il a attrapé le virus, Sturridge a sa petite idée : « Je pense que je l'ai attrapé en amenant mes enfants à l'école. Je me sentais très bien avant ça. »


Conclusion, les footballeurs ne sont pas à l'abri de sales maladies, et en plus, ils amènent leurs enfants à l'école. Chienne de vie ! YC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 65 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12
À lire ensuite
Alves fait sa pleureuse