1. //
  2. // 10e journée

Stupeur et foudroiements en Ligue 2

La Ligue 2 est un beau bordel, quelque chose comme l’enfer des pronostiqueurs. Huit rencontres ont débuté, et sept seulement se sont achevées ; 18 buts marqués, dont 11 sur les seules pelouses troyenne et niortaise. En fin de soirée, huit équipes se pressent aux premières places, avec deux petits points d’écart. La Ligue 2 est un immense bordel.

Modififié
3 6
Le bruit et la fureur

La réception de la lanterne rouge bastiaise a été, comme prévu, une formalité pour l’ESTAC, malgré des torrents de pluie et cet hideux maillot rose et noir que les joueurs de l’Aube portaient à domicile. Le super héros Nivet, meilleur passeur du championnat, réajuste sa cape imbibée de flotte et déchaîne les enfers… Il enroule un coup franc dans la lunette, offre une passe décisive à Benjamin Psaume, marque de nouveau et délivre un nouvel assist à Psaume. Othon profite d’une énième tuile défensive pour claquer le 5e, et Jean d’une partie de billard pour enfiler le 6e. Cropanese a sauvé l’honneur en… Nan, il a marqué, mais il n’a rien sauvé du tout. 6-1. Le CA Bastia peut préparer sa prochaine saison en National, pendant que Troyes se glisse sur un podium surchargé.

Un podium que les Tourangeaux, qui constituent la véritable hype de ce début de saison, ne réintègreront pas pour l’instant. Face au Stade brestois, l’autre TFC ne perd pourtant pas de temps et punit les hommes d’Alex Dupont sur sa première occasion, par l’intermédiaire d’un Kévin Diaz à l’affût. Les Bretons, déjà un poil vexés des 3 défaites subies lors de leurs 5 derniers matchs, haussent le ton et égalisent à la demi-heure de jeu, d’une frappe soudaine de Verdier au premier poteau. Leroy, le portier tourangeau, a le casque de Petr Čech, mais pas encore sa détente. Tours et Brest se rendent coup pour coup, les coéquipiers de Grougi finissent même assez fort, en vain. Brest fait toujours du sur-place.

Et le sur-place, c’est un peu la spécialité de l’ASNL, en ce moment. Cinq petites minutes et l’ouverture du score niortaise par Florian Martin suffisent à confirmer que Nancy n’est pas au mieux depuis sa défaite subie lors du derby lorrain. Cinq minutes supplémentaires aggravent le diagnostic : l’ASNL est carrément à la rue, et concède logiquement un second but, une nouvelle fois l’œuvre du mec au double prénom. Bon, cette fois, ça va bien : Moukandjo sonne la révolte sur penalty, Karaboué égalise d’une tatane expédiée des 20 mètres jusque dans les filets. Tac. Bon ben, en fait, Nancy ne va pas si mal. Par contre, visiblement, personne n’était au courant que le match reprenait après les 45 premières minutes. Du coup, ça fait 2-2, et ça n’arrange personne.

La colère de Zeus

Des conditions de jeu épouvantables annihilent quelque peu les ambitions offensives entre Nîmes et Caen, et à moins d’être fan de water-polo, le spectacle laisse à désirer pendant les vingt premières minutes. Les Crocos nîmois ne sont pas malheureux, à gambader dans le marais, mais M. Batta commence à avoir les pieds qui font ploc-ploc dans ses Adidas, et il décide de faire rentrer tout le monde aux vestiaires. Le match reprend finalement une demi-heure plus tard, pour une parodie de football, avec des ballons qui ne roulent plus et qui refusent de rebondir. M. Batta se marre pendant cinq minutes en regardant les joueurs qui ne parviennent pas à s’emmener la gonfle et met un terme à cette vaste blague. Felipe Saad, sur Twitter : « Inédite (sic). Premier joueur en France à tweeter à la 25e minute d'un match.  » Génie. Match à rejouer, samedi à 14h.

Tout en douceur et en chuchotements

Une première mi-temps d’ennui et de tristesse entre Clermont et Istres, et un but sous forme de gag, sur un long coup franc de Moulin que tout le monde laisse filer jusque dans le petit filet. Istres tarde à passer la seconde et ne s’énerve un peu qu’en fin de rencontre sur les cages auvergnates. Nkololo assure le coup en inscrivant le but du K.O. en contre. Ah, et il y avait un groupe de samba dans les tribunes, histoire de fêter ça.

Oui, à Clermont. Et alors ? Moins de musique et plus de tension à l’Abbé-Deschamps... L’occasion de la première période entre l’AJA et les Tangos lavallois : Ntep fait un cinoche pas possible en feintant une frappe sur coup franc avant de décaler (bien mal) Ben Idir qui shoote dans le mur. Des sifflets descendent des tribunes pourtant quasiment vides. Comme Moulin à Clermont, Ntep débloque la situation d’un coup franc de gros veinard, qui passe au travers d’une forêt de jambes et fait trembler les filets. Les vannes sont ouvertes, Kitambala en rajoute une couche. 2-0, une rencontre de qualité pour les hommes de Casoni : Auxerre souffle un peu.

Déplacement périlleux pour des Dijonnais en pleine bourre (4 victoires en 5 matchs) chez les Ciel et Marine du HAC, qui peuvent compter sur le retour de Mesloub. La rencontre est équilibrée, légèrement dominée par des Havrais pas vraiment inspirés. Et à force de se faire des politesses, Normands et Bourguignons décident que ça ne vaut pas la peine de se chamailler pour si peu et préfèrent aller boire le verre de l’amitié à l’Escale. Les vrais savent. Les autres ne s’en portent pas plus mal.

Les Grenats ont pris leur temps avant de sonner la charge face aux mal classés Castelroussins, et c’est à l’heure de jeu que Nsor ouvre la marque d’une tête (en réalité, d’une épaule) sur corner. Bon, après, ils ont jeté un œil au classement, constaté que le FC Metz était premier, et sont tombés dans le coma le plus profond. Heureusement pour eux, Châteauroux pourrait actuellement jouer contre une équipe de onze Playmobil sans réussir à marquer. Saint-Symphorien peut laisser éclater sa joie. Metz 1. Le destin 0.

La suite de la journée

Samedi 5 :
Créteil – Angers

Lundi 7 :
Arles-Avignon – Lens

Match reporté à une date indéterminée :
Nîmes - Caen

par Julien Mahieu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jeu, set et match, Estac.
Ici c'est Metz! Alleeeeeeez messin allez, tous ensemble pour la montéeeeee, ce soir pour toi, on chanteraaaaa, alors messin bats toiiiii!!! :D
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Message posté par camouf57
Ici c'est Metz! Alleeeeeeez messin allez, tous ensemble pour la montéeeeee, ce soir pour toi, on chanteraaaaa, alors messin bats toiiiii!!! :D


Qu'il manque Marchal bordel, c'est un miracle qu'on ne prenne pas au moins 2 pions.
3 points dans la besace en attendant !
depuis le temps que j'attendais un article pareil sur la ligue2 ce championnat devrait être interdit par la Fdj
nivet_ballon_or Niveau : Loisir
Quelle faible équipe du CA Bastia ... Rarement vu une équipe aussi mauvaise au Stade de l'Aube. Si les troyens jouent mieux les coups et ne sont pas brouillons dans le dernier geste il doit au moins y avoir 3-4 zéro à la mi temps. La saison va être longue pour les corses.
Amis parieurs, fuyez cette ligue 2 comme la peste. Merci.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Bastia enfonce Lorient
3 6