Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Bordeaux-Strasbourg (0-3)

Strasbourg humilie Bordeaux

Les Bordelais se sont fait racketter au Matmut par le promu strasbourgeois (0-3), toujours sur son petit nuage après sa victoire face au Paris Saint-Germain.

Modififié

Bordeaux 0-3 Strasbourg

Buts : Bahoken (2e), Liénard (38e) et Terrier (64e) pour Strasbourg

Encore plus fort que le Red Bull, la victoire contre le Paris Saint-Germain qui donne des ailes. Héroïque lors du succès face au PSG par sa combativité et son vice, Dimitri Liénard a prouvé qu'il était avant tout un très bon joueur de ballon. Preuve en est avec ce coup franc des vingt-mètres qui termine dans la lucarne de Benoît Costil et qui assomme alors tous les espoirs des Bordelais. En même temps, puisque le PSG a gagné 6-2 contre Bordeaux et que Strasbourg a gagné 2-1 contre les Parisiens, il est logique que les Alsaciens surclassent les Girondins. CQFD.

Un Bordeaux sans envie


Hommage à Johnny oblige, c’est sur L’Envie que les vingt-deux acteurs entrent sur la pelouse. Malheureusement pour les supporters du Matmut Atlantique, seuls les Strasbourgeois avaient l’envie d’avoir envie. Sur la lancée de leur victoire face au Paris Saint-Germain, les hommes de Thierry Laurey ouvrent le score dès leur première offensive. Martin Terrier lance Stéphane Bahoken en profondeur, qui martyrise Vukasin Jovanović d’un violent grand pont avant d’ajuster Benoît Costil (0-1, 2e). Menés au score, les Bordelais tentent alors de réagir, timidement, mais l’extérieur du pied de Cafu s’envole dans les tribunes (26e) tandis que la frappe d’Otavio, elle, est captée par Alexandre Oukidja (16e). Totalement dépassé au milieu de terrain, Otavio n’est pas loin de l’expulsion après une énorme faute sur Martin Terrier, obligeant Jocelyn Gourvennec à le sortir (36e). Un changement qui permet aux Bordelais de rester à onze, mais pas d’encaisser un second but sur un coup franc magistralement frappé par la patte gauche de Dimitri Liénard (0-2, 38e).

No Malcom, no party


Dégoûtés du spectacle proposé en première période et de la mauvaise passe des Girondins qui n'ont remporté que cinq points sur les huit derniers matchs, les supporters du Matmut Atlantique décident de quitter les gradins pendant la pause pour montrer leur colère aux joueurs de Jocelyn Gourvennec. Un message fort, qui semble fonctionner puisque les coéquipiers de Jérémy Toulalan entament le second acte de manière bien plus tranchante. Mais, sans Malcom, blessé, et avec un latéral droit de 18 ans qui découvrait la Ligue 1 en la personne de Thomas Carrique, Bordeaux manque clairement de folie dans son jeu pour mettre en danger une défense aussi bien organisée que celle des Strasbourgeois. Dès lors, les Alsaciens se contentent de garder le résultat tranquillement pour mieux punir en contre. Et c'est sur cette phase de jeu que Martin Terrier triple la marque après une course de soixante mètres plein axe (0-3, 64e). Bordeaux aura beau tenter un baroud d'honneur en fin de match, le score ne bouge pas et Strasbourg grimpe à la onzième place au classement, juste devant son adversaire du soir.

Bordeaux (4-2-3-1) : Costil - Carrique, Toulalan, Jovanović, Sabaly - Otavio (Sankharé, 36e), Lerager - Cafu (Kamano, 52e), Vada (Plasil, 66e), De Préville - Mendy. Entraîneur : Jocelyn Gourvennec.

Strasbourg (4-3-3) : Oukidja - Lala, Mangane, Koné (Salmier, 41e), Seka - Grimm, Aholou, Liénard - Da Costa, Bahoken (Saadi, 88e), Terrier (Sacko, 74e). Entraîneur : Thierry Laurey.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 23 minutes Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United
    Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 159 Hier à 12:37 Wenger est prêt à retrouver du boulot « à partir du 1er janvier 2019 » 36
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom