Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // RC Strasbourg

Strasbourg à huis-clos

Décidément Strasbourg ne sera jamais totalement un club comme un autre. Alors que tous les autres équipes de National, où le Racing a fini par échouer après sa longue descente aux enfers, court après leur public, Jafar Hilali, le très controversé président de cette vénérable institution au bord de la faillite, a décidé de jouer à huis-clos le dernier match de la saison contre Bayonne (par ailleurs ultime espoir d'une remontée en L2).

En ligne de mire des supporters soupçonnés d'être les pires hooligans de la terre, qui lui rendent bien le mépris qu'il leur témoigne. Dans un communiqué digne d'un PSG-OM de la grande époque, il affirme ainsi pour justifier cette mesure extrême très rarement prise dans le foot français, que le Racing « n'a plus les moyens d'assurer la sécurité du stade de la Meinau et nous craignons que ces gens ne tentent de commettre des actes graves qui pourraient entrainer des sanctions sportives » . Rien que cela, et même pas besoin de la Lopssi II. Les Ultra Boys 90, principale association, tout en appelant les fans à se mobiliser dans les tribunes pour cette rencontre, ont fustigé pour leur part cette posture révélatrice et pour le moins douteuse « sans aucune concertation avec les autorités compétentes, et sans doute sans même en avoir
le droit. Sans aucune considération pour les joueurs, qu'il entend priver d'un soutien précieux
pour ce match crucial. Sans aucune considération pour les derniers fidèles supporters d'un
club à l'avenir toujours trop incertain
 » . L'ambiance va être chaude après-demain à la sortie du Tramway.

C'est déjà cela.

NKM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Une WAG énervée