Stoïchkov s'emporte

Modififié
0 1
Mercredi dernier, le Mamelodi Sundowns de Hristo Stoïchkov, 2ème au classement, reçoit le Moroka Swallows, 9ème. A la 35ème minute, sous une pluie battante, les projecteurs du stade s'éteignent, et le match est arrêté. Vendredi dernier, le match reprend à la 35ème, Sundowns en plante 3 mais se fait reprendre par les visiteurs à l'ultime minute. 3-3.

Le Bulgare s'en prend au délégué du match : « C'est une décision débile. Trop de personnes ne comprennent pas le football dans la PSL (Premier Soccer League). Il n'y a aucun respect pour les joueurs, il y a trop de corruption dans le foot, trop » .


Pourquoi corruption ? Les règlements précisent qu'une rencontre doit reprendre au moment où elle s'est arrêté, si l'arrêt est lié à une cause non-naturelle. Pour Hristo, la pluie, donc une cause naturelle, a cramé le projo. Ah, l'interprétation des règlements. Le président de la PSL se justifie : «  Avant, il y avait pas mal de clubs qui faisaient exprès de rendre inutilisable les projecteurs en cas de mauvais début de match. Bon, on peut comprendre qu'un joueur dise « fuck-off » , mais un entraîneur doit suivre un code de conduite » .

Le Ballon d'Or 1994 passe en commission de discipline le 1er Mars.

RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'espère qu'à cette commission de discipline Hristo leur collera à tous un pain !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Gentili sûr de lui
0 1