Steven Gerrard, légende d'hiver

Le capitaine des Reds a tué le suspense dès le début de l'année civile : Liverpool et lui, ce sera fini en mai. Élu par les fans comme le plus grand joueur de tous les temps ayant porté la tunique de Liverpool, il va laisser derrière un club qui n'a plus vécu sans lui depuis plus de 25 ans.

Modififié
2k 42
Il y a des gueules de bois plus difficiles à effacer que d'autres. Si Liverpool n'est pas forcément une ville fachée avec l'alcool, elle a pourtant toujours, en ce 2 janvier, les yeux dans le brouillard, un peu collants. Steven Gerrard a bien confirmé ce vendredi une nouvelle ayant déjà fuité la veille au soir : en mai, Stevie fera ce qu'il lui plaît, et pas sur les bords de la Mersey. En fin de contrat à l'issue de la saison, le capitaine des Reds a donc refusé la prolongation de contrat proposée en novembre par sa direction. Une page se tourne, une page longue de 16 ans du côté des professionnels, d'un peu plus d'un quart de siècle au sein du Liverpool FC, toutes catégories confondues.

À Carragher l'esprit, à Gerrard le cœur


Aujourd'hui, voilà ce que s'apprête à perdre le peuple rouge : en gestes, ce sont des passes et frappes - si possible de pas trop près - précises comme un laser chirurgical, des tacles rageurs, un brassard, des poings de gorille frappant l'écusson de son maillot rouge et une sortie de vestiaire habitée, poing levé, après 45 premières minutes horribles contre le Milan AC, en finale de C1, à Istanbul. Cette finale 2005 reste d'ailleurs le climax de la carrière de Gerrard qui, en titres, chiffre une Ligue des champions (2005) donc, une Coupe UEFA tout aussi mémorable contre Alavés (2001), 2 Supercoupes d'Europe, deux Cup et trois Coupes de la Ligue. Si pendant la décennie 2000, le cœur de Liverpool ne s'est pas arrêté de battre, son pacemaker se nomme bien Stevie G. « Un article disait que si Steven Gerrard était le cœur du club, j'en étais l'âme. J'aime bien entendre ça » disait d'ailleurs dans son autobiographie, non sans se lancer une petite fleur, Jamie Carragher. Les Reds ayant déjà perdu leur âme à l'été 2013, les voici donc proches de vivre sans cœur en mai prochain. Comme si, en deux ans, le club rouge avait perdu corps et esprit, sans parler des dents de Luis Suárez en juillet dernier. Bref, de quoi être dans le brouillard.

Légende ou grand joueur ?


Et les supporters de Pool préfèrent sans doute la pluie, les yeux mouillés au brouillard. Les pleurs, ils les ont déjà expérimentés avec lui. Lorsqu'il est proche de quitter les Reds en 2004. Lorsqu'une de ses glissades laisse échapper le titre aux Reds, la saison dernière, contre Chelsea. Lorsque, contre le même Chelsea, en 2005, il inscrit un CSC en finale de League Cup, offrant la prolongation aux Blues, qui soulèveront le trophée. En sélection nationale, Steven Gerrard représente, comme un Lampard ou Terry, le gâchis d'une génération qu'on disait dorée, mais dépourvue de titres ou de places d'honneur. En 2004, lors de l'Euro, on se souvient par exemple d'une passe en retrait indigne vers David James contre la France, qui gratte un penalty dans les dernières secondes et une victoire inespérée. Plus récemment, on n'oublie pas non plus une déviation malheureuse de la tête ayant permis à Luis Suárez d'inscrire le but vainqueur lors de Uruguay-Angleterre, au Mondial brésilien. Sans titre avec les Three Lions et sans une Premier League à son actif, sans Ballon d'or d'un point de vue personnel, le cas Gerrard peut légitimement interroger, qu'on soit fan ou non du joueur : est-on réellement face à un très grand joueur ou plutôt à une légende ?

Le précédent Genesis


Dans le storytelling, le peuple rouge n'oublie certainement pas que Stevie a perdu son cousin dans la catastrophe d'Hillsborough, ce qui le lie de manière encore plus affective à ces (ses) Reds. Mais ils oublieront sans doute volontiers que leur Steven n'a jamais porté, au top de sa forme, les couleurs d'une autre équipe, afin de voir si le cocon de Liverpool - aucun très grand joueur n'est venu lui faire de l'ombre dans ses plus belles années - faisait la grandeur de Steven Gerrard ou si Gerrard, « maigre comme un clou » selon les propos d'un autre Gérard - Houllier - lorsqu'il découvre l'animal chez les U19, était grand par lui-même. La réponse est peut-être à trouver du côté de l'autre pan culturel de la ville : la musique. Un soir de décembre 2008, par une ivresse estimée à « 7 sur 10 » selon ses propres dires, Stevie G cogne d'un coup de coude un DJ de Stockport qui ne voulait pas passer un titre de Phil Collins, son idole musicale. Et tout le monde sait que Phil Collins n'a jamais été aussi bon que sous la tunique de Genesis. Gerrard n'a, lui, jamais pris le risque de quitter son Genesis, le Liverpool FC. Et c'est peut-être mieux ainsi, histoire de nourrir sa légende. Selon le Larousse, une légende est une « représentation embellie de la vie, des exploits de quelqu'un et qui se conserve dans la mémoire collective » . Stevie en est une. À coup sûr.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

L'hiver-poule Niveau : District
Merci pour tout Steven. C'est toi qui m'a fait aimer le football.
"Cut my veins, open and I bleed Liverpool red." - Steven Gerrard
Putain c'est ça de vieillir en kiffant le foot. Voir des joueurs qui t'ont fait aimer ce sport le quitter...
Respect à toi Stevie tu m'as fait rêver contre Milan, reprenant le ballon au fond des filets en gueulant sur tes coéquipiers pour qu'ils se replacent et à pleins d'autres moments!

Merci et bon vent!
Heiseinberg Niveau : CFA
Putin mais Sofoot pas maintenant ! J'ai l'impression qu'il part a la retraite dès ce soir :(

Alors qu'il changera "juste" de club et en juin prochain, a cause de vous chaque fois que je vais entendre parler de Gerrard je penserais directement a sa futur fin à Liverpool, laissez nous profiter comme si on avait rien entendu, je veux pas y croire, pas maintenant !
Steve Gerrard Gerrard !
He'll pass the ball 40 yards !
He's big and he's fucking hard !
Steve Gerrard Gerrard !

Maintenant, je vais pouvoir aller pleurer toutes les larmes de joie qu'il a pu me procurer...

Steven George Gerrard, tu es pour moi, la définition du football et du footballer ultime, c'est grâce à toi que j'ai tant aimé ce sport jusqu'à aujourd'hui, ce sport qui à partir d'aujourd'hui, n'aura plus jamais la même saveur, maintenant que un compteur tourne au dessus de notre tête à tous, jamais je ne ferais le deuil de ton départ, tu resteras, et ce, jusqu'à la fin de mes jours, mon idole, mon héros, presque cette figure paternelle qui m'a toujours fait défaut, le soldat rouge qui soigne les blessures de la vie, et qui semble les partager avec toi...
Toi ta fougue frêle devenue foulée implacable que tes adversaires ne pouvaient que subir, tes tacles rageurs, tes frappes lointaines inoubliables, ta tête contre Milan, ton brassard toujours serré, serré comme nos cœurs, devant ta classe sans égal.

Stevie tu est éternel,

Gerrard starts with a G and finish with a D, so does God.
Une légende ET un grand joueur. La légende ne se discute pas (plus facile quand on est "clutch" comme lui). Grand joueur, un peu moins évident mais clairement, il en est un. Trop de qualités, physiques, mentales, techniques. C'est vrai qu'il a fait des erreurs dans des matchs importants (mais pas la glissade, franchement, c'est plutôt un manque de chance) mais on les aurait oubliées s'il s'était trouvé dans des équipes plus compétitives et qu'il aurait donc davantage gagné.
Steven Gerrard, le footballeur total par excellence. Défenseur, relayeur, meneur, buteur, le type sait tout faire.
Sa frappe lourde, ses transversales laser (je me souvien de lui et Xabi Alonso multipliant les transversales lors d'un échauffement avant un match de LDC), ses rush terrifiant, sa hargne.
Steven Gerrard, c'est un peu le dernier des mohicans du Liverpool dont je suis devenu fan en 2006 (Kuyt, Torres, Xabi Alonso, Reina...), mon idole absolu, j'aurai tellement voulu qu'il finisse à Liverpool, qu'il devienne assistant du coach et qu'il prenne les rênes du club dans la continuité.

Encore 6 mois pour profiter d'une légende, qu'il nous fasse vibrer encore une fois, pourquoi pas avec un but de dingue en finale d'une coupe.

YNWA Stevie G

https://www.youtube.com/watch?v=Z9-P2UF9JIg
AirForceOne Niveau : CFA2
Depuis ce matin mon coeur de reds est brisé je suis triste. J'avais pleuré pour le départ de Beckham (le mec qui m'a donne envie de jouer au foot) et la pour Stevie G le mec qui représente ce club mythique je pourrais le faire
Il va nous manquer à nous les puristes du football circus
Je pensais que c'était à Kenny Dalglish que revenait le titre de meilleur joueur de tous les temps par les fans à avoir porté la tunique du Liverpool FC ...
ThisIsAnfield Niveau : Ligue 2
Note : 9
Ça y'est je pleure ...
Que ça serait beau d'aller en finale de la Cup qui aura lieu le 30 mai, soit le jour de son anniversaire. Pour un dernier match ça serait très beau, avec le trophée à la clé.
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Ce qui est déprimant c'est que l'on en parle déjà au passé..pff

Allez, un superbe tribute, à te cailler le sang dans les veines.
https://www.youtube.com/watch?v=3_fk-otM2fI

Et pour la route sa passe divine pour sturridge l'an dernier face à fulham :
https://www.youtube.com/watch?v=-STfxqWxKRA
Je ne m'en lasse pas !




C'est comme s'il arrêtait sa carrière pour moi, tout ce qui arrive apres Gerrard a Liverpool n'est que futilité, en août prochain à la première journée de premier league que ca va mettre un coup au moral... Comme quand toute une classe de 4ème apprend que le leader de la classe, le rigolo, le mec cool change de bahut pour faire sa 3ème et qu'à la rentrée il manque un mec important celui avec qui toutes les conneries étaient possibles, celui que fesait gagnait les matchs entre midi et deux, celui qui branchait les meufs pr les autres, ... Sacré Stevie...cette tête du 1-3 contre le Milan, cette fin de finale à jouer arrière droit, comme un symbole aurait dit Grégoire Margotton... Le "comme" en trop, mes respects ! MONSIEUR !
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par ThisIsAnfield
Ça y'est je pleure ...
Que ça serait beau d'aller en finale de la Cup qui aura lieu le 30 mai, soit le jour de son anniversaire. Pour un dernier match ça serait très beau, avec le trophée à la clé.


Pareil, j'espère que l'équipe va se transcender pour lui offrir une finale histoire de partir en beauté, carling cup, fa cup ou C3 qu'importe mais une FINALE !
funky family Niveau : District
Le mec est sans aucun doute une légende livpool après de 1 ère league ça se discute,du foot en général non(après des légendes du foot y'en a pas beaucoup non plus donc pas de reproche ni de dédain!!).
Après perso le joueur m'a beaucoup plus (frappe de balle ,clutch player etc..,) mais comme beaucoup (enfin je crois) je me suis rendu compte que canal l'a survendu lui et la 1 ère league en général, exemple ben pour moi un mec comme pirlo c'est vraiment au dessus alors que avant pour moi ben c'était kif kif.
Et comme tous les joueurs anglais de ses 15 dernières ben il doit assumer une part de responsabilité dans le total raté de la sélection.
Moi je n'ai aucune affinité spéciale pour Stevie G en revanche je suis assez fan des nibards de Bulma donc si vous pouviez publier le deuxième volet de si les joueurs de foot etaient des personnages de DBZ j apprécierais...

Et puis les notes de Lyon-Montpellier aussi mais bon ca j'ai presque fait une croix dessus...
Un vrai bon joueur ce Stevie, dommage qu'il n'ait jamais eu la chance d'évoluer dans un club digne de son talent.
L'Univers à quand même été sympa de lui filer cette C1 venue de nulle part, mais il finit quand même avec un palmarès "très très" modeste par rapport à son talent et sa longévité.

J'aurais vraiment aimé le voir jouer dans un vrai grand club (comme Totti).
Respect pour cette belle carrière, j'ai aimé le foot en partie pour ce genre de joueurs, ça file un coup de vieux!!
You'll never walk without gerrard Niveau : CFA2
Ho steven ça fait maintenant 10 ans qu'on se connaît et qu'on se côtoie, et là maintenant tu t'en vas?!?!
J'ai envie de te dire Non pas ça Stevie, pas maintenant pas après tout ce que tu as fait pour nous pas ça Stevie non!
Remarquez il peut changer d'avis au cour de l'année qui vient non? Non??????
Aidez moi la je suis perdu rien qu'a l'idée de l'imaginer ailleurs, embrassant un autre écusson (de la jalousie? Moi? Non pas du tout voyons...) ou d'imaginer l equipe type sans lui
Stevie pour le meilleur et pour le pire reste ici... Regarde ton pote Lampard, il est parti et il pourra te le dire, ailleurs c'est nul et c'est froid... Rien ne remplace le stade ou l'on est né, pour toi c'est la chaleur d'Anfield, pour eux c'est un stade plein de bourges, pour notre ami Titi ce fut le tout petit Highbury...
Tu reviendras dit? Hein? Hein? Hein????????
Tenez ça me rappelle une chanson de Dalida en hommage à Jacques Brel: "il pleu sur Bruxelles", deux êtres irremplaçables dans nos cœurs, les deux personnes à qui je pense lorsqu'on me parle de leurs disciplines respectives
Carra, Hyyppia, finnan, kewell, sissoko et sinama Pongolle (je rigole, je rigole) smicer... Mais pas surtout pas Gerrard.
Je me sens de plus en plus seul
Good Luck Stevie!
osvaldo pizza Niveau : Loisir
Cette annonce me fout un peu le cafard... Gerrard représentait pour moi une utopie de plus en plus rare dans le football, à savoir les joueurs liés à vie avec un unique club.

C'est con à dire, mais Gerrard me faisait me sentir proche des top players comme lui pour cette unique raison : il me rappelait ces mecs que je croise tous les dimanche sur les terrains de district, qui ont toujours joué dans le même club, quelle que soit sa situation (montée, descente...). Ces mecs avec une grinta pas possible, dont on dira toujours qu'ils ont ce petit truc en plus pour rejoindre le(s) gros club(s) du coin, mais qui préfèrent rester avec leurs potes, mouiller la liquette de leur commune, et se latter la gueule à grand coups de vin rouge après le match avec les quelques gus venus les supporter.

Merci quand même Monsieur Gerrard. J'en ai encore le zizi tout dur en repensant à cette fantastique remontée d'Istanbul. YNWA
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2k 42