1. //
  2. // 8e journée
  3. // QPR/Liverpool

Sterling, cours en baisse

Censé exploser définitivement cette saison, Raheem Sterling connaît un petit retard à l'allumage. Dans une équipe de Liverpool qui ne tourne pas rond et une Angleterre qui se cherche toujours, le diamant de 19 ans a du mal à confirmer un dernier exercice éblouissant et doit gérer ses premières polémiques. Alors, simple coup de fatigue ou mal plus profond ?

Modififié
5 13
La carrière de Raheem Sterling a enfin commencé. Quatre ans après avoir fait ses premiers pas en équipe première, le joyau de Liverpool traverse sa vraie première période difficile. Pour avoir été un peu trop honnête avec Roy Hodgson, à qui il a dit qu'il était « trop fatigué » pour débuter le match entre l'Angleterre et l'Estonie dimanche (1-0), le joueur a suscité la polémique outre-Manche. Comment un gamin de 19 ans peut-il être « fatigué » au point de refuser une titularisation en équipe nationale ? L'interrogation est légitime, l'explication plutôt limpide. Sterling débute sa deuxième saison comme un vrai titulaire. L'an passé, il a disputé une grosse quarantaine de matchs avec les Reds, puis enchaîné avec la Coupe du monde. Devenu incontournable en club, il a quasiment joué tous les matchs depuis le début de saison, même les 120 minutes d'un interminable 3e tour de League Cup contre Middlesbrough. Entre mai et octobre 2013, Sterling avait joué 615 minutes, contre 1682 sur la même période en 2014. Un fossé énorme qui montre bien que Sterling est un peu « victime » de son succès. « Quand Raheem sera plus vieux et plus fort, on attendra qu'il joue plus de 50 matchs par saison comme les grands joueurs le font. Mais à 19 ans, on doit le protéger » , estime d'ailleurs Jamie Carragher.

De joueur bonus à leader d'attaque


Dans les chiffres, son début de saison à Liverpool est loin d'être catastrophique, avec trois buts en sept matchs de Premier League. Mais dans un Liverpool orphelin de Luis Suárez, parti au Barça, et de Daniel Sturridge, blessé, Sterling doit faire plus. Troisième dans la hiérarchie des attaquants l'an passé, il est devenu momentanément numéro un. Celui qui doit créer, mais aussi marquer. Mais il n'est pas le seul responsable de ce début de saison moyen, car les Reds ont changé. Peut-être trop. Utilisé à gauche, en meneur de jeu et même comme second attaquant, le natif de Kingston est un peu trimbalé par Rodgers et surtout change de coéquipiers offensifs quasiment à chaque match (Balotelli, Coutinho, Lambert, Lallana, Marković, Borini). Déjà rincé physiquement, ce qui se voit sur certaines erreurs techniques inhabituelles, Sterling inquiète un peu. Sous contrat jusqu'en juin 2017, il est aussi en pleine renégociation. Si Liverpool veut évidemment le garder et que le joueur souhaite aussi rester, Chelsea et le PSG auraient déjà fait des approches pour le recruter. Et leurs moyens financiers sont beaucoup plus importants que ceux des Reds, ce qui rend la situation un peu moins limpide que prévue. S'il veut pourtant confirmer les attentes placées en lui, l'international anglais se doit de franchir cette première difficulté. « Raheem est heureux parce qu'il joue pour un manager qui connaît tout de lui et qui va bien le guider, explique Robbie Fowler, confiant quant au retour du très grand Sterling. Si quelqu'un peut tirer le meilleur de Raheem, c'est Brendan. C'est un grand homme et un grand manager. Il saura quand l'utiliser et quand lui donner un break. »

Le plan de Rodgers et des vidéos à la maison


Pour sa troisième saison à la tête des Reds, Rodgers est donc sans doute devant son plus grand défi : compenser au mieux la perte de Luis Suárez. Et en attendant le retour d'un grand Sturridge et les buts de Balotelli, Sterling est l'une des clés pour réussir. « C'est un bon garçon, qui a grandi très vite lors des deux dernières années. C'est notre job de le protéger pour qu'il soit toujours au top quand il aura entre 28 et 31 ans, souligne le coach des Reds. Nous devons être prudents. Raheem fera des erreurs, des mauvais matchs, mais aussi des matchs incroyables. (…) Cette saison, il a parfois deux ou trois adversaires autour de lui constamment. Ce que nous devons faire en tant qu'équipe, c'est essayer de relâcher la pression autour de lui. Tout ce que je lui demande c'est que, tactiquement, il s'inscrive dans la façon dont l'équipe joue. Nous le mettons dans des zones du terrain où il peut faire mal à ses adversaires. » Si Rodgers joue les protecteurs, Sterling a lui déjà compris que son talent ne suffirait pas à le faire briller sur la durée. En début de saison dernière, lorsqu'il n'était pas un titulaire indiscutable, le gamin passait déjà des heures devant son ordi pour essayer de cibler les domaines dans lesquels il pouvait progresser. « Je me suis assis avec mon agent et on a fait une analyse vidéo de mes meilleurs matchs chez les jeunes, en réserve et chez les pros. En réserve, en deux touches je pouvais me retourner et provoquer mon adversaire, alors qu'en équipe première j'optais pour l'option la plus sûre, explique-t-il. J'avais besoin de revenir à l'essentiel : mettre les défenseurs en mauvaise posture. » Ce que Sterling sait faire de mieux… lorsqu'il n'est pas fatigué.

Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
Note : 14
Les critiques sont vraiment déplacées et offensantes concernant Sterling, et Carragher a bien résumé les choses.
Putain le môme a juste 19 ans,tout juste majeur, et une pression en club et avec les 3 lions démente. Est ce que quelqu'un peut citer un autre joueur du même âge sur qui repose autant de responsabilités ?

Le gosse a une charge sur le dos bien plus écrasante que n'importe quelle "pépite" de la masia ou de je ne sais où.

Laissons lui le temps de souffler et de grandir sereinement..
Lui laisser un peu de temps ne serait pas trop mal.
Rappel de l'âge: 19 ans et un pur potentiel qui va avec
Surement le plus gros potentiel anglais avec Barkley, c'est un peu abusé de le critiquer ainsi, surtout que pour l'instant la pépite qui ne confirme pas à Liverpool c'est surtout Coutinho qui est complètement absent et la défense pas trop au niveau encore.

Quand on compare à Chamberlain qui peine à confirmer vraiment les espoirs placés en lui, et pourtant je suis pour Arsenal mais Sterling est devant pour le moment.
Je pense que c'est surtout une passade, parce qu'on attend des buts de Balotelli et le retour de Sturridge, mais Sterling continue d'etre utile, probablement plus que coutinho actuellement
Un joueur genial, 19piges et il a deja fait des miseres a certaines defenses (remember les coups de reins face a Kompany en avril ou mai dernier). Un coup de moins bien en ce moment vu qu'il joue tous les matchs.

Je crois qu'il avait pris un peu la grosse tete l'annee derniere mais il avait ete vite recadré par Brendan et Sterling l'avait mise en veilleuse.

Pour l'instant c'est pas vraiment lui qu'il faut critiquer du cote de Liverpool, une fois qu'il aura son nouveau contrat juteux (s'il le signe..) et qu'il fait n'importe quoi derriere, les critiques seront plus coherentes disons.
En attendant, si des critiques devraient etre balancées, c'est effectivement comme cité plus haut sur Coutinho,qui fait 5bons matchs par saison, ou eventuellement les nouveaux venus Markovic et Balo (oui il s'investit mais on veut des buts!!!! et des coups de folie).
Quant a la defense je ne preferes pas en parler sinon je vais me sentir mal a l'aise pour les heures a venir. D'ailleurs, on finira pas le match sans se prendre (au moins) un but bien vilain.
Super Dupont Niveau : CFA2
Encore un jeune qu'on va peut etre foutre en l'air. Avant, jusqu'a 24 ans on te considerait comme un jeune qui devait faire ses preuves. Maintenant, a 19 ans on attend de toi que tu joues 60 matchs et marque 30 buts par saison. Faudrait aussi que t'emmenes ta selection en finale de l'Euro sinon c'est une saison moyenne.
Message posté par leopold-saroyan
Les critiques sont vraiment déplacées et offensantes concernant Sterling, et Carragher a bien résumé les choses.
Putain le môme a juste 19 ans,tout juste majeur, et une pression en club et avec les 3 lions démente. Est ce que quelqu'un peut citer un autre joueur du même âge sur qui repose autant de responsabilités ?

Le gosse a une charge sur le dos bien plus écrasante que n'importe quelle "pépite" de la masia ou de je ne sais où.

Laissons lui le temps de souffler et de grandir sereinement..


Complétement d'accord...
Ca me fait penser quand j'avais découvert Sterling par So Foot sur une vidéo (j'ai cherché lol) : http://www.sofoot.com/le-mome-raheem-st … ideos.html Tellement impressionnant...
Y'a ce gros article qui est sorti sur lui cette semaine, beaucoup plus intéressant quand même (je n'ai pas retrouvé le gros portrait de Sterling sur So Foot WEB, quelqu'un l'aurait ? Il était super de mémoire....) : http://www.hat-trick.fr/raheem-sterling … e-special/
ElSevillistaAndrésIniestaLuján Niveau : DHR
Moi j'attends de voir pour Sterling, des gens m'ont vendu Walcott, Rodwell, McEachran, Downing pour des supers joueurs, ben ils ont jamais rien fait, et ils sont bidons pour les 3/4.
Note : 1
Message posté par ElSevillistaAndrésIniestaLuján
Moi j'attends de voir pour Sterling, des gens m'ont vendu Walcott, Rodwell, McEachran, Downing pour des supers joueurs, ben ils ont jamais rien fait, et ils sont bidons pour les 3/4.


on t'a vendu Downing comme un super joueur ? ça a toujours été un ailier honnête, mais loin du top niveau, le genre de joueur qui brille à Villa ou West Ham mais disparaît dans un grand club.

Rodwell était un pur talent, mais son passage à City l'a un peu cassé, et se relancer à Sunderland n'est sans doute pas la meilleure idée du monde. Il est encore jeune, mais il devrait avoir une carrière à la Barry plutôt qu'à la Scholes.

Walcott, depuis ses débuts son principal attribut est la vitesse de course comme d'exécution. Arsène, fidèle à lui-même, s'obstine à le faire jouer sur un côté, alors qu'il aurait fait beaucoup de bien en pointe. Et comme nombre d'Arsenaliens, tu peux avoir un gros potentiel, si t'es blessé tous les trois jours c'est dur de le faire valoir...

McEachran n'a que 21 ans, et prend actuellement de l'expérience en prêt, à un poste où les joueurs sont rarement mûrs très tôt : pour rappel, Lampard n'est arrivé à Chelsea qu'à 23 ans, je vois bien McEachran épouser la même trajectoire (et le Mou a l'air de compter dessus).

Sterling c'est autre chose encore. Le risque, un peu comme Walcott, est de le faire jouer trop souvent trop tôt, parce que comme dit plus haut les alternatives déçoivent (Coutinho...). Mais il a un sens de l'intervalle assez inouï pour un jeune joueur, et à l'instar de Barkley, Wilshere ou Ward-Prowse, une technique "continentale" alliée à un physique très British.

Angleterre-Islande en finale de l'Euro 2016, les gars.
barcelonista Niveau : DHR
Il va falloir relâcher la pression sur sterling. A 19ans lui demander de faire de grandes prestations à chaque match c'est pas un peu trop ?
Et sinon il a quel age Sterling ?
Felipão Coutinho Niveau : District
Je veux changer de pseudo je fais comment s'il vous plait?
Doudoufusion Niveau : Loisir
Neymar porte sa sélection, varane commence à porter sa sélection ! Sterling est pour moi comme beaucoup d'anglais, un joueur surcoté capable qu'à pousser un ballon
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 13