En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr. A
  3. // Suisse-France (0-0)

Stéphane Moulin : « Une telle solidité défensive, c'est positif »

Après un nul mitigé contre la Suisse (0-0), la France vient de conclure sa phase de poules en tête de son groupe. Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers et consultant des Bleus pendant l'Euro, analyse la dernière sortie de l'équipe de France avant d'attaquer les choses sérieuses.

Modififié
Comme attendu, Didier Deschamps avait décidé de faire tourner pour ce dernier match de poule contre la Suisse (0-0). L'équipe de France a démarré la rencontre avec un milieu Pogba-Cabaye-Sissoko. Qu'en avez-vous pensé ?
J'ai trouvé que c'était pas mal avec des garçons qui n'ont pas l'habitude de jouer. Cabaye et Sissoko ont tiré leur épingle du jeu avec un bon Pogba. Après, ce n'était pas suffisant pour aller chercher la victoire, notamment en fin de match, mais je pense aussi que ce sont des garçons qui n'ont pas 90 minutes dans les jambes. Il y a aussi le fait d'avoir cette première place entre les mains, donc une envie de ne pas tout gâcher dans les trois ou quatre dernières minutes.


Après deux matchs contre des équipes plutôt défensives, la Suisse était un test intéressant, car c'est une équipe qui accepte de faire le jeu. Que faut-il retenir de cette dernière rencontre ?
En seconde période, on a abandonné le ballon. Je ne pense pas que c'était volontaire, mais en revanche, on a été extrêmement dangereux en attaques rapides. Les transitions étaient très bonnes, notamment défense-attaque, et ce qui est intéressant aussi, c'est qu'Hugo Lloris n'a pas eu un seul arrêt à effectuer. C'est quelque chose de rassurant par rapport aux problèmes qu'on pouvait craindre en début de compétition. Aujourd'hui, même si j'ai toujours une petite interrogation sur nos latéraux, je trouve que la charnière centrale est de plus en plus complémentaire. Elle montre aussi une certaine rigueur et une certaine solidité.

« André-Pierre Gignac, on ne peut pas lui retirer sa volonté, sa générosité, ses déplacements, mais je trouve quand même que pour le niveau international, c'est un cran au-dessous. » Stéphane Moulin

Pendant l'ensemble de la rencontre, la France a quand même eu des problèmes à faire le jeu dans le camp de la Suisse. Comment peut-on l'expliquer ?
On n'a pas forcément une équipe pour faire le jeu, donc moi, je ne suis pas surpris de ça. On voudrait avoir la possession, jouer comme l'Espagne, mais on n'a pas les caractéristiques pour jouer comme ces équipes-là. Qu'on perde la maîtrise à un moment donné ne me choque pas. Ce qui est intéressant, c'est que même quand on n'a pas la maîtrise, on peut être dangereux à n'importe quel moment et on l'a prouvé en seconde période. Il ne faut pas faire une fixation autour de la maîtrise du jeu, car ce n'est pas la caractéristique numéro un de cette équipe de France. C'est une équipe qui est plus à l'aise dans la transition défense-attaque pour se projeter rapidement vers l'avant.


Dimanche soir, Didier Deschamps avait également décidé d'aligner André-Pierre Gignac en pointe à la place d'Olivier Giroud dont le profil est complément différent.
On ne peut pas lui retirer sa volonté, sa générosité, ses déplacements, mais je trouve quand même que pour le niveau international, c'est un cran au-dessous. C'est vrai qu'il a joué des petits bouts de matchs, mais c'est difficile de jouer 90 minutes alors qu'il n'a pas joué depuis un petit moment. C'est un joueur qui reste en dessous de Giroud. Maintenant, il fait quand même plaisir à voir parce qu'il ne ménage pas ses efforts. Sur l'aspect technique, il y a quand même des lacunes.

En sortant de la pelouse, Antoine Griezmann avait aussi l'air très agacé malgré une performance plutôt correcte.
Je trouve aussi qu'il a plutôt été bon. Il s'est créé une très belle occasion en deuxième mi-temps et, en première période, il a fait partie des joueurs français qui ont assuré la fluidité du jeu des Bleus. Après, évidemment, s'il se réfère à ce qu'il fait en Espagne, il peut penser qu'il est un peu en dessous, mais il ne faut pas... Les garçons comme ça, on ne peut pas les juger à chaque match. Ils ont besoin de s'exprimer, mais il ne faut pas à chaque fois faire un jugement définitif sur chaque prestation. Je crois qu'aujourd'hui, certains joueurs ont un certain niveau, un certain talent. Qu'il soit déçu parce qu'il pense pouvoir amener plus, c'est un fait, mais on est quand même à un Euro, pas à une finale de coupe nationale.


La France termine donc en tête de son groupe. Quel bilan peut-on tirer de cette phase de poules ?
Je trouve que l'équipe de France est au rendez-vous. On peut toujours mieux faire, mais pour le moment, on a encaissé un but en trois matchs, on en a marqué quatre, c'est le premier match où on n'en marque pas et on a quand même touché deux fois la barre. Cette équipe monte en puissance, elle prend confiance et elle est sur le bon chemin. Maintenant, on va commencer à se frotter à des équipes qui sont peut-être supérieures à celles que l'on a jouées. Pour le moment, à part l'Espagne, je n'ai pas vu une équipe qui a clairement dominé son adversaire. Je pense qu'on fait partie de toutes ces équipes qui peuvent aller au bout. Il n'y a pour l'instant pas de candidat déclaré, c'est très serré. Être capable de montrer aujourd'hui une telle solidité défensive est positif, il y a eu un gros travail réalisé par Deschamps. Contre la Suisse, on n'a pas gagné, pas marqué, mais on n'a surtout pas perdu le match. Rappelez-vous, il n'y a pas si longtemps, on se disait qu'il faudrait marquer trois buts pour gagner. On sait qu'on peut toujours en marquer, mais si on est toujours aussi solide défensivement, c'est de bon augure.

Propos recueillis par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Euro 2016 - Gr. A
France-Suisse (0-0)
Le Débrief




Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3