1. // Ma Coupe du monde à moi
  2. // Stéphane Chapuisat
  3. // 1994

Stéphane Chapuisat : « Aux États-Unis, tous les matchs du Mondial n'étaient même pas diffusés à la télévision »

Stéphane Chapuisat, c'est 103 sélections avec la Nati, deux Euros, mais une seule Coupe du monde. C'était en 1994, aux États-Unis. Un Mondial américain en plein été, ça sentait forcément un peu le traquenard. Entre deux souvenirs d'insolations, « Chappi » nous raconte son épopée au pays de l'Oncle Sam.

Modififié
Vous vous souvenez de votre arrivée aux États-Unis ? C'était quoi l'ambiance là-bas ?
On se réjouissait évidemment d'aller au Mondial, mais c'était un peu difficile. C'était bien parce qu'il y avait beaucoup de Suisses qui étaient sur place, mais c'est vrai que dans le pays ce n'était pas… En fait, ce n'est pas un pays de foot, donc c'était quand même un peu spécial au niveau de la ferveur. Mais bon, là-bas, ça doit être genre le cinq ou sixième sport national. Par exemple, tous les matchs du Mondial n'étaient même pas diffusés à la télévision. Les chaînes américaines ne retransmettaient pas tous les matchs, c'est fou quand même ! Il y avait déjà des chaînes privées, et nous qui étions à l'hôtel, on n'a pas pu voir tous les matchs. C'est symptomatique de l'ambiance qu'il y avait sur place.

Quel souvenir vous gardez de ce match inaugural contre les États-Unis ?
Pour nous, c'était un match très important. C'était magnifique de pouvoir prendre part à un tel événement et puis il y avait tout l'enjeu et la nervosité propres à l'aspect sportif. C'était un adversaire contre qui on n'avait pas le droit de perdre. On se devait de faire un résultat. Mais au-delà de ça, ça a été un super moment. En fait, nous, on était super concentrés sur notre match, mais ce qui était étrange, c'est que les jours passaient, mais qu'on ne remarquait pas un réel engouement de la part du public américain. À l'inverse, ce qui était fantastique, c'était de voir le nombre de Suisses qui avaient fait le déplacement. Nous aussi, on a fait pas mal de déplacements d'ailleurs. Pour le troisième match, on a fait jusqu'à 5h de vol pour rejoindre Toronto.

Les longs déplacements, la chaleur, les matchs très tôt dans la journée, ça fait beaucoup de bouleversements dans un même Mondial, non ?
Oui, ce qui était vraiment difficile pour nous les joueurs, c'est qu'on jouait à des heures vraiment étonnantes. Le match d'ouverture, on l'a joué à midi. Ça chamboule toute la préparation. En plus, à cause de la cérémonie d'ouverture, on avait dû être là bien avant. On est partis à 9h du matin avec le bus de l'hôtel, on a mangé à 7h30 le petit-déjeuner. Ce qui faisait que c'était notre premier et presque dernier repas de la journée à cause des distances. C'est quelque chose qu'on n'a plus jamais refait par la suite. Ça n'arrive qu'une fois dans une carrière un truc pareil. Et puis il y avait la chaleur en effet. À Détroit (au Silverdome de Pontiac exactement où la Suisse a joué ses deux premiers matchs de poule, ndlr), on a joué dans un stade couvert. Alors oui, il faisait chaud et humide, mais le pire pour moi et pour une bonne partie de l'équipe, c'est quand on est allé à San Francisco (à Stanford où la Suisse s'est inclinée 2-0 contre la Colombie, ndlr). Là, tu joues dehors et le soleil te tape très vite sur la tête.

Au final, cette victoire contre la Roumanie d'Hagi, Popescu, Petrescu (4-1), ça reste le plus bel exploit du football suisse, non ?
Sûrement un des plus beaux. On avait fait un super match et surtout, on accrochait du même coup notre billet pour les huitièmes de finale. Heureusement que ce match, on a pu le jouer à Détroit. C'est sûrement un des meilleurs matchs de l'équipe suisse en phase finale de Coupe du monde. Je n'ai plus de souvenirs matériels de ce match à part un des maillots que j'avais portés, mais j'ai surtout encore beaucoup de souvenirs dans la tête. Du fait qu'il faisait très humide, très chaud, on n'avait même plus la force de faire tellement la fête. Et puis on avait cinq heures de vol jusque San Francisco le lendemain. On a bien bu une ou deux bières, mais on a surtout bien mangé. On était cuits, vraiment. La chaleur, ça use.

Youtube

Et comment était-il, Roy Hodgson, à 47 ans ?
Comme il est aujourd'hui, je crois. C'est un très bon tacticien qui sait très bien préparer ses matchs. C'était ça, notre force. On jouait toujours avec le même système, mais on était bien organisés. C'est aussi quelqu'un qui fait confiance à son groupe, qui demande beaucoup sur le terrain, mais qui en dehors laisse les joueurs assez tranquilles. Il y a bien sûr des règles à respecter, mais on avait quand même une grande autonomie. On s'entraînait une fois le matin, mais après on avait l'après-midi de libre. Le soir, on devait être vers 11h-minuit en chambre, mais il n'y avait pas de contrat. Il avait une totale confiance en l'équipe. On pouvait discuter de tout avec lui, on regardait les autres matchs ensemble et si on avait un problème on pouvait discuter avec. C'était vraiment un entraîneur ouvert.

Après deux matchs, vous êtes déjà certains d'être qualifiés, comment on gère dans ces cas-là ?
On ne voulait pas perdre ce match contre la Colombie (0-2, ndlr) parce qu'on savait qu'une défaite signifierait qu'on jouerait notre huitième de finale à Washington. Ça faisait de nouveau 5-6 heures de vol. Mais bon avec le décalage horaire, les déplacements,… tu n'as pas tellement le temps de te préparer spécifiquement à ce genre de match. Tout va très vite. On avait un peu travaillé tactiquement, mais c'est tout. Et puis, donc, on se retrouve très vite contre l'Espagne en huitièmes. Et là, ça ne s'est pas joué à grand-chose. On voulait passer, on y croyait. C'était un match équilibré, on a poussé à outrance, mais on n'a jamais réussi à marquer. Et puis on en prend deux dans le dernier quart d'heure. Mais on n'avait pas de regrets, parce qu'on savait qu'on avait tout essayé. Et puis c'était déjà super de s'être qualifiés. On avait fait des bons matchs, on était fiers.

Youtube

Et le retour au pays, il se passe comment ?
Le retour au pays, c'était un peu spécial. Il y en a qui sont restés sur place pour profiter des vacances, d'autres qui sont rentrés directement chez eux, pas spécialement en Suisse donc. C'était un peu à la carte, le retour. Moi, je suis rentré deux jours après. Mais ce n'était pas un problème du tout, et puis on était déjà depuis un bon bout de temps ensemble. Ça n'avait pas beaucoup de sens de faire entrer les joueurs pour qu'ils repartent par après. Je crois que c'était le bon choix de laisser les joueurs libres. À moins qu'on ne soit champions du monde, je ne vois pas l'intérêt de rentrer tous ensemble. En Suisse, je crois qu'il y avait eu une très grande ferveur, mais pendant le Mondial. Quand c'est fini, c'est fini.


Propos recueillis par Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Note : 5
des matchs à midi ?!! ça devait surtout être difficile pour les Espagnols.

-Allez debout les gars !
-Mais il est que 11h !
Yekini qui gueule dans les filets, la celebration mythique de Bebeto, le maillot vert de taffarel, alexi lalas, les survets degueulasses d'arigo sacchi, Carlos Valderrama, le meurtre d'andres Escobar, Kenneth Anderson, et tout cela qui finit Avec roberto Baggio qui baisse la tete apres avoir envoye son penalty dans les nuages.

La WC 94 est la derniere vraie coupe du monde.
Message posté par juda
Yekini qui gueule dans les filets, la celebration mythique de Bebeto, le maillot vert de taffarel, alexi lalas, les survets degueulasses d'arigo sacchi, Carlos Valderrama, le meurtre d'andres Escobar, Kenneth Anderson, et tout cela qui finit Avec roberto Baggio qui baisse la tete apres avoir envoye son penalty dans les nuages.

La WC 94 est la derniere vraie coupe du monde.


Tu as oublié de cité ce gardien :)
http://www.linternaute.com/sport/magazi … mpos.shtml
Message posté par juda
Yekini qui gueule dans les filets, la celebration mythique de Bebeto, le maillot vert de taffarel, alexi lalas, les survets degueulasses d'arigo sacchi, Carlos Valderrama, le meurtre d'andres Escobar, Kenneth Anderson, et tout cela qui finit Avec roberto Baggio qui baisse la tete apres avoir envoye son penalty dans les nuages.

La WC 94 est la derniere vraie coupe du monde.


Oh putain j'ai dû m'inscrire juste pour ton commentaire, tous les souvenirs me remontent en tête. Mais bon Yekini (RIP) ne criait pas dans les filets, il priait ;)
Mais t'as quand même oublié aussi les tenues bariolées de Jorge Campos, la célébration de Maradona qui vient gueuler à la caméra contre la Grèce après son magnifique but, Brolin et Dhalin.
Rakamlerouge Niveau : National
Et au passage, Chapi c'est aussi une C1 empochée avec le BVB.

LE joueur des samedi après-midi de mon enfance, calé devant "RAN" sur Sat1.


Sammer, auf Riedle... CHAPUISAT!
La World Cup 94, c'est forcément des souvenirs incroyables pour tous les Suisses!

Depuis la Coupe du Monde 66, la Suisse ne s'était plus qualifiée pour rien et était même une sacrée équipe de loosers pendant des années malgré quelques grands joueurs.
Puis le réveil a eu lieu pendant les éliminatoires pour l'Euro 92 sous la direction d'Uli Stielike qui a décomplexé nos p'tits Suisses mais qui a échoué d'une rien pour la qualif.
Ensuite, Hodgson, qui était entraîneur à Neuchâtel Xamax, échange son poste avec Stielike (ancien joueur de Xamax) arrive et finit le travail en amenant beaucoup sur le plan tactique et en formant un groupe sur lequel il va s'appuyer pendant 2 ans, avec pratiquement toujours les onze même joueurs au début du match. La Suisse va se qualifier avec une incroyable assurance dans un groupe avec l'Italie, le Portugal et l'Ecosse en ne concédant qu'une seule défaite (au Portugal lors de l'avant-dernière journée). Les joueurs vont alors être massivement recrutés par des clubs étrangers, ce qui étaient encore qu'exceptionnel à l'époque (seul Chapuisat jouait sauf erreur à l'étranger au début des éliminatoires, à Dortmund). Les principes tactiques d'Hodgson vont être repris pour toutes les sélections nationales (et même par plusieurs clubs), ce qui va être à la base du renouveau de la formation en Suisse et dont on profite pleinement aujourd'hui encore.
C'est aussi à cette époque qu'ont réellement commencé les déplacements massifs des supporters suisses à l'étrangers.
Alors autant dire, qu'on était déjà comblé par la qualif pour la phase finale et qu'on attendait pas grand-chose de plus. Par contre, moi je me souviens très bien d'un engouement incroyable en Suisse. Dans beaucoup de petits villages, les matches étaient diffusés sur écran géant et les jours de matches les gens portaient le maillot, un t-shirt ou une écharpe de la Nati.

La victoire face à la Roumanie était totalement inattendue mais pourtant parfaitement méritée. Après, ça s'est joué à cause du manque d'expérience des joueurs et du staff et surtout en raison de la fatigue des joueurs. L'équipe s'est enflammée en voulant absolument gagner le 3ème match contre la Colombie alors que la qualif était déjà acquise. Donc les 11 mêmes joueurs ont joué pratiquement les 3 matches en entier avec en plus des joueurs blessés, notamment celle d'Alain Sutter qui était au sommet de sa carrière. Face à l'Espagne, sans vraiment démériter, ils étaient cuits. Le score était juste un peu sévère et les erreurs d'arbitrage un peu trop nombreuses.

Ensuite, il y aura encore la qualif pour l'Euro 96 avant une nouvelle traversée du désert après le départ de cette génération exceptionnelle et avant l'arrivée des jeunes bénéficiaires des nouvelles structures de formation. Il faudra attendre l'Euro 2004 pour que la Nati se qualifie à nouveau. Mais l'attente désormais est importante de la part du public et les prestations discrètes en 2004 (1er tour), 2006 (1/8), 2008 (1er tour), 2010(1er tour), 2012 (non-qualifiée) ont clairement déçu. Du coup, les attentes sont plus limitées cette année, surtout que l'équipe n'a été que rarement réellement convaincantes. Une qualif en 1/8 sera déjà bien accueillie.
Rakamlerouge Niveau : National
Drôle de mondial que USA 94...
Message posté par Rakamlerouge
Et au passage, Chapi c'est aussi une C1 empochée avec le BVB.

LE joueur des samedi après-midi de mon enfance, calé devant "RAN" sur Sat1.


Sammer, auf Riedle... CHAPUISAT!




Chapuisat qui a longtemps été le meilleur buteur étranger de l'histoire de la Bundesliga. Il a été dépassé depuis par Elber et Pizarro.
Matos_de_blackos Niveau : DHR
Moi j'avais pas trouvé ce mondial extraordinaire...
@10 yusei


L'arnaque Peter rufai, l'affreux krassimir balakov, taffarel qui leve ses doigts au ciel, Carlos dunga et sa coupe en brosse, Oleg salenko, roger Milla et son maillot vert, le but de stoichov face au mexique maradona qui pleure en tribune c'est sans fin.
Hors-sujet mais sur la photo de l'article, le pied gauche du joueur espagnol ne vous semble pas un peu chelou ???
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
.Le coup franc de Breggy contre les States
.Le but de Sutter contre la Roumanie
.Hollande Brésil
.Le but de Letchkov contre l'Allemagne
.Baggio qui emmène la squadra jusqu'en finale
.Luis Enrique en sang contre l'Italie
.Thomas Ravelli

Bref, la plus belle coupe du monde, finale mis à part.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
.Le coup franc de Breggy contre les States
.Le but de Sutter contre la Roumanie
.Hollande Brésil
.Le but de Letchkov contre l'Allemagne
.Baggio qui emmène la squadra jusqu'en finale
.Luis Enrique en sang contre l'Italie
.Thomas Ravelli

Bref, la plus belle coupe du monde, finale mis à part.
Pour info, USA-Suisse n'était pas le match d'ouverture de la Coupe du Monde 94, la mémoire de Chapuisat fait des siennes quand il parle de retard lié à la cérémonie d'ouverture. En effet, le match inaugural fut Allemagne-Bolivie puisque jusqu'en 2002, c'est le champion du monde qui inaugurait le tournoi et non pas l'organisateur.
USA-Suisse, c'est surtout le 1er match de l'Histoire de la Coupe du Monde dans un stade avec toit fermé : le dôme de Détroit.
il doit y avoir un inconscient collectif particulier avec USA-Suisse car je crois qu'on est encore plusieurs en Suisse à croire à tort que c'était le match d'ouverture.
Effectivement Allemagne-bolivie en ouverture avec un joueur Bolivie rentrant vers 60 minutes, vendu comme le "Platini bolivien"... Et qui se fait expulsé à peine rentré
Effectivement Allemagne-bolivie en ouverture avec un joueur Bolivie rentrant vers 60 minutes, vendu comme le "Platini bolivien"... Et qui se fait expulsé à peine rentré
volontaire82 Niveau : Loisir
Chapuisat, un joueur vraiment magnifique. A quand une belle itw pour parler d'autre chose que du Mondial ? (Meme si ce fut déjà plutôt intéressant)
il y a 9 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 4 heures Nantes, la mascotte et le plagiat 25 il y a 6 heures Brian Fernández arrive à Metz 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)