En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Gr.F
  3. // Autriche-Hongrie

Stéphane Bern : « L'Autriche doute toujours de ses capacités à rayonner »

À l'heure de l'apéro, les Autrichiens participeront à leur premier championnat d'Europe depuis celui qu'ils avaient accueilli, en 2008. Et qui mieux que Stéphane Bern, pour présenter ce derby face aux Hongrois ?

Modififié
Que vous inspire ce retour de l'Autriche en France ?
Les relations n'ont pas toujours été cordiales, entre les deux pays. L'Autriche, c'était l'Empire, et le Roi de France était souvent en guerre contre lui. Il a fallu attendre que Louis XIV épouse Marie-Thérèse, pour que les relations s'arrangent. Depuis, les rapports entre les deux nations sont plutôt bons. Il y a de vrais liens, entre Paris et Vienne. Artistiques, bien sûr, mais aussi historiques. Beaucoup de Princesses autrichiennes ont épousé des nobles français, à commencer par Marie-Antoinette avec Louis XVI, même si ça n'a pas très bien collé. On peut également citer Marie-Louise, nièce de Marie-Antoinette, qui fut mariée à Napoléon.

L'Autriche s'est qualifiée pour l'Euro en terminant en tête de son groupe, devant la Russie et la Suède. C'est cohérent, historiquement parlant ?
Oui. L'Empire austro-hongrois a quand même été la principale puissance européenne pendant un moment. C'était les Habsbourg, qui ont régné en Espagne, en Belgique, au Pays-Bas et un peu partout. Ils se partageaient l'Europe, avec la France. Ensuite, c'est vrai qu'au Nord, la Suède était LA grande puissance, qui s'est d'ailleurs souvent battue contre la Russie, et qui a souvent gagné.

« La Hongrie était rebelle ! En 1848, elle s'est dressée contre les Habsbourg d'Autriche. C'est comme cela que s'est créée la monarchie bicéphale austro-hongroise. »

Qu'est-ce que vous pensez de cet Autriche-Hongrie, qui aura lieu le 14 juin à Bordeaux ?
C'est très amusant, parce que ce sont les deux royaumes frères. La « Doppelmonarchie » , la double monarchie ! Par exemple, François-Joseph, le dernier empereur, a été couronné à Vienne pour être roi de Hongrie. De même, Élisabeth en Bavière, l'Impératrice d'Autriche qu'on connaît sous le nom de Sissi, était surtout populaire à Budapest.

Dans cette double monarchie, y en a-t-il une capable de prendre le dessus sur l'autre ?
La Hongrie était rebelle ! En 1848, elle s'est dressée contre les Habsbourg d'Autriche. C'est comme cela que s'est créée la monarchie bicéphale austro-hongroise. Les Hongrois avait des velléités d'indépendance, mais ce sont les derniers à avoir aboli la monarchie. C'est ça qui est drôle ! Quand la république est arrivée en Autriche, les Hongrois voulaient encore croire à la monarchie.

« L'Autriche a un complexe d'infériorité. Ils doutent toujours de leurs capacités à rayonner. Peut-être parce qu'ils ont dominé par le passé - on disait de Charles Quint qu'il régnait sur un Empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais - et qu'ils sont désormais un petit pays en Europe. »

Que vous inspirent les deux autres pays du groupe, qui sont le Portugal et l'Islande ?

Le Portugal est l'un des pays qui possède l'histoire la plus incroyable. C'est le pays de Luís de Camões, qui écrivait que le Portugal était « le pays qui donne des mondes au monde » . C'est toute l'épopée des explorateurs, le Portugal ! C'est un peuple de voyageurs. Dès que le Portugal joue en France, cela a un impact important. Surtout si le match est à Paris. L'Islande, c'est une Histoire un peu plus obscure.


En 2008, les Autrichiens avaient fait une pétition pour que leur équipe, supposée trop faible, ne participe pas à l'Euro. Ces gens manquent-ils de fierté ?
Un peu, oui. Ils ont un complexe d'infériorité. Ils doutent toujours de leurs capacités à rayonner. Peut-être parce qu'ils ont dominé par le passé - on disait de Charles Quint qu'il régnait sur un Empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais - et qu'ils sont désormais un petit pays en Europe.

La représentante autrichienne à l'Eurovision qui chante en français, c'est étonnant ?
Oui, absolument. Mais l'Autriche est un pays très étrange. D'un côté, ils ne passent pas loin d'avoir un Président issu de l'extrême droite, et de l'autre, c'est Conchita Wurst, une drag queen, qui les a représentés il y a deux ans à l'Eurovision.

Propos recueillis par Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié





jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04
il y a 8 heures Coentrão casse le banc des remplaçants 8 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 4 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9
À lire ensuite
Neuer power