Stephan Streker : « Un match de foot chiant est plus chiant que n’importe quel film chiant »

Stephan Streker est comblé. « Noces » , troisième long-métrage du réalisateur belge, sort aujourd'hui. Un film qui parle de déchirement culturel et de religion. Lui récite sa prière chaque lundi soir en tant que consultant foot dans l’émission « La tribune » sur la RTBF. L’occasion de nous raconter sa double passion. Où il est question d'Axel Witsel, du RWDM de 1977 et d'Albert Cartier.

Modififié
Ton film aborde les traditions religieuses d’une famille d’immigrés pakistanais en Belgique. Considères-tu le foot comme une religion ?
Oui, dans la mesure où c’est une forme de valeur irrationnelle gigantesque. Une sorte de valeur ultime. Ce que j’adore dans le foot, c’est la culture et la passion. Notamment dans les pays où le foot est une tradition, comme l’Italie, l’Angleterre ou le Brésil. Je trouve ça extraordinaire. Et puis c’est une religion parce que tu as une sorte de force au-dessus de tout. D’ailleurs, quand tu es supporter, tu es parfois emporté. Quand j’étais gosse, j’y pensais toute la journée, j’étais presque dans un état de prière. Le foot, c’est aussi des valeurs. Regarde, en Argentine, Maradona c’est Dieu, c’est une icône païenne.

Comment es-tu passé de journaliste à réalisateur ?
Au moment où j’ai réalisé mon dernier film, Le monde nous appartient (2013), j’étais persuadé de ne plus être du tout journaliste. Et d’ailleurs je ne le suis pas redevenu.
« Dans les longs-métrages de cinéma, parfois, le foot, c’est vraiment n’importe quoi. Genre dans Coup de tête de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere, le foot n’est pas bien traité. »
Je suis devenu consultant de foot par ironie de l’histoire. Tout a commencé quand Le monde nous appartient est sorti en Belgique. Il se trouve qu’il y a un petit moment de foot dans le film parce que j’adore ça et qu’un des personnages joue au foot. Et je voulais que ça soit très crédible. Je ne sais pas si tu as remarqué, mais dans les longs-métrages de cinéma, parfois le foot c’est vraiment n’importe quoi. Genre dans Coup de tête de Jean-Jacques Annaud avec Patrick Dewaere, le foot n’est pas bien traité. Dans mon film, c’était important que le foot soit traité à sa juste valeur. D’ailleurs, l’un des personnages principaux du film a un coach. Et j’ai pris un vrai entraîneur qui a ce moment-là était coach en Belgique avant d’aller en Ligue 1 : Albert Cartier. Et donc j’ai été invité dans plusieurs émissions de football pour parler de mon film, dont 100% Steph avec Stéphane Pauwels sur RTL. Et puis Stéphane me dit en direct : « Comme vous connaissez le foot, restez ! » L’émission durait trois heures, j’ai commencé à parler de foot. Et à la fin il me dit : « C’est génial, j’aimerais bien que tu reviennes. » Alors moi, je lui réponds que j’ai des films à faire et il me dit : «  Oui, mais bon, on t’appellera.  » Et je suis revenu une fois ou deux le dimanche soir et puis RTL m’a proposé d’être régulier dans l’émission. À la fin de la saison 2012/2013, je fais quelques interventions, puis je deviens consultant. Arrive la Coupe du monde 2014 où Stéphane anime un show télévisé, qui s’arrête pour diverses raisons. Mais le patron de RTL me convoque et me dit : « Vous correspondez exactement à ce qu’on recherche, j’aimerais que vous deveniez le monsieur football de la chaîne. » Et puis en septembre 2014, la RTBF m’appelle et me fait une proposition inouïe : devenir consultant permanent pour le talk show du lundi soir qui s’appelle La tribune, qui est une sorte de débriefing du week-end. Et surtout je deviens consultant pour tous les matchs des Diables rouges. Et là, j’ai un double dream job.

À quand remonte ta passion pour le foot ?
Depuis tout petit, peut-être 7 ou 8 ans ! De toute façon, la passion pour le foot vient forcément de l’enfance. Dans un de mes films préférés qui s’appelle Carlito’s way, il y a cette scène où Al Pacino dit à Sean Penn : « You can’t have a lead start  » : on ne peut pas partir tardivement. Eh bien je pense que pour un vrai supporter de foot, c’est pareil. Et d’ailleurs, les meilleures émotions de foot viennent quand on est jeune. Je me souviens quand j’étais sur les genoux de mon père en allant voir les matchs de Molenbeek (RWDM). C’était une grosse équipe à l’époque. Ils ont même été en demi-finales de l’ancienne Ligue Europa. Ils se sont fait éliminer sans perdre, mais par ce système que je continue à détester du but à l’extérieur (lors de l'édition 1976/77 de la Coupe UEFA, le RWDM se fait sortir par l'Athletic Bilbao - 1-1 en Belgique, 0-0 en Espagne -, qui s'inclinera en finale face à la Juventus Turin, ndlr).

Tu jouais au foot aussi ?
Oui, mais je n’ai jamais eu un niveau suffisant pour devenir pro, malheureusement. J’étais très complexé par le fait de ne pas être bon. C’était une vraie souffrance. J’ai joué partout, devant, derrière, mais j’avais des problèmes avec l’autorité. Et puis je n’étais pas très dur au mal, j’avais du mal avec l’intimidation... Mais au moins, je ne fais pas partie de tous ces « Zidane » qui disent qu’ils auraient été des grands joueurs s’ils n’avaient pas été blessés.

Quel est ton plus beau souvenir de foot ?
Sans hésiter, le quart de finale retour du Racing White Daring de Molenbeek en Coupe d'Europe contre Feyenoord. J’ai douze ans et je suis au stade avec mon père. Il y avait eu 0-0 chez nous, à l’aller. Au retour, nous sommes menés 2-1 à la 85e minute. Je me souviens de tout : l’action, la faute, je regarde l’arbitre, qui lève le bras... J’avais l’impression qu’il s’était passé huit siècles entre le moment où il siffle la faute et le moment où Jacques Teugels marque le penalty. Ça a été ma plus grande joie. J’en tremble encore. Et puis ce n’était pas notre meilleur joueur, mais il inscrivait toujours des buts décisifs. D’ailleurs, je lui ai demandé de faire une petite apparition dans Le monde nous appartient.



Comment est la ferveur en Belgique ?
« J’ai déjà vu des des matchs en D2 belge mille fois plus impressionnants que certaines finales de Coupe du monde. »
J’adore le championnat belge. Pour moi, le vrai foot c’est le terroir. Le sommet du foot c’est le derby et je trouve ça très sain. Mais les gens confondent souvent le niveau et l’intensité d’un match. J’ai déjà vu des matchs en D2 belge mille fois plus impressionnants que certaines finales de Coupe du monde. L’intensité dépend de plein de paramètres et notamment la dramaturgie et le suspense.

Finalement, le cinéma et le football se ressemblent beaucoup...
Bien sûr ! Ce qui m’excite dans le foot, c’est qu’on ne sait jamais rien avant. La plus grande arnaque, c’est les journalistes qui te font croire a posteriori qu’ils avaient prévu le résultat. Un match de foot chiant est plus chiant que n’importe quel film chiant. Mais un match de foot génial, c’est mieux que tout ! Je me rappelle ce match en Coupe des coupes entre Metz et le FC Barcelone en 1984. Le match aller à Metz donne 2-4 pour Barcelone. Au retour, 4-1 pour Metz qui se qualifie. Ça, aucun scénariste n’aurait pu l’écrire. Tu mets ça dans un film, le spectateur te trouve ridicule et il aurait raison ! Mais dans le foot, tout est possible et c’est ça qui est intéressant. Et puis je crois qu’il y a de la poésie dans le foot, une forme artistique et un langage commun. On ne peut parler qu’entre semblables.

Tu supportes toujours Molenbeek ?
Oui, même s’ils sont en quatrième division. Après, je ne cache pas que j’ai supporté La Gantoise quand ils sont devenus champions parce qu’ils développaient le meilleur football et qu’ils le méritaient. Ce que j’aime le plus dans une équipe, c’est l’intelligence.

Comment la Belgique a-t-elle vécu son élimination en quarts de finale contre le pays de Galles au dernier Euro ?
Très mal. Le niveau de jeu était totalement indigne. Le drame, c’est que cette équipe est toujours inférieure à la somme de ses individualités. Alors que le grand foot, c’est le contraire. Il n’y avait pas de coach. Marc Wilmots était trop limité, jusqu’au bout. Et puis il y avait un désamour total entre l’équipe et son entraîneur. Le pire dans tout ça, c’est qu’il n’y avait pas à discuter quand on s’est fait sortir en quarts. Dès que la Belgique joue un match à enjeu, elle le perd. Nous n’avons pas été capables d’augmenter notre niveau de jeu dans la compétition. Sans compter la malchance : la Belgique tombe toujours dans des groupes trop faciles.

Que manque-t-il à cette sélection ? De l’expérience ?
On n'a que des joueurs très expérimentés individuellement, mais pas ensemble. Le problème, c’est qu’on n’a pas de match référence. Il faut s’appuyer sur un schéma clair que Roberto Martínez est en train de trouver. Et il faut laisser les joueurs cadres s’exprimer. Avec le nouveau positionnement de Kevin De Bruyne et la liberté laissée à Eden Hazard, plus le retour de Vincent Kompany, on est sur la bonne voie.

Axel Witsel vient de signer au Tianjin Quanjian, en Chine, pour un salaire annuel de 18 millions d’euros. Qu’est-ce que ça t’inspire ?
J’étais en Chine il n’y a pas longtemps. À l'été 2013, Le monde nous appartient est sélectionné au festival de Shanghai. Et quand je débarque à l’aéroport, la première image que je vois, c’est Wayne Rooney sur un immeuble de vingt étages ! Puis toute l’équipe de Chelsea.
« Un joueur en fin de carrière comme Xavi qui a tout connu, je trouve ça normal qu’il rejoigne un championnat pour l’argent. J’applaudis. Tévez, trente-deux ans, je comprends aussi. Mais Axel Witsel, ça me fout un cafard monstrueux. »
Là-bas, ce sont des fans inconditionnels et ils connaissent les joueurs anglais aussi bien que nous. Certains matchs sont programmés en fonction de la time zone de la Chine. Ma position est très simple : un joueur en fin de carrière comme Xavi qui a tout connu, je trouve ça normal qu’il rejoigne un championnat pour l’argent. J’applaudis. Tévez, trente-deux ans, je comprends aussi. Mais Axel Witsel, ça me fout un cafard monstrueux. Alors certes, quand on propose à quelqu’un de gagner trois fois plus, on ne peut pas l’ignorer. Mais quand tu es déjà très riche et que tu sacrifies tout pour être encore plus riche, quelle est la logique ? Axel Witsel n’a de compte à rendre qu’à lui-même. Mais quand il dit qu’il doit penser à l’avenir de sa famille, je trouve que c’est culotté ! Parce qu’il avait la possibilité de signer en Italie tout de même ! Qu’est-ce qu’on dit à Radja Nainggolan qui a quatre enfants alors ? Qu’il ne pense pas à sa famille ? Franchement, emmener sa famille en Chine où la pollution est délirante, je ne trouve pas ça logique. J’ai le cafard quand je vois ces gens esclaves de l’argent. Je pense qu’il ne doit plus être appelé en équipe nationale. Il a prouvé à tous ses fans qu’il ne veut pas exceller. Son niveau va forcément baisser en Chine.

Est-ce qu’on peut imaginer qu’un jour, tu fasses un film sur le football ?
Les sports individuels comme la boxe sont très cinématographiques parce que les enjeux de la vie sont mêlés aux enjeux du ring. En plus, le ring, c’est génial, on peut filmer partout, c’est proche de l’action, il y a un décorum, c’est noir autour... Pour le foot, c’est beaucoup plus compliqué : la dramaturgie d’un match est impossible à mettre en scénario. Le truc de Metz-Barcelone, tu le mets dans un film, personne n’y croit. Ce qui peut fonctionner, c’est les « à côté » , mais il y a très peu d’exemples de films réussis sur les sports collectifs. Il y en a un que je trouve extraordinaire : L’enfer du dimanche d'Oliver Stone avec Al Pacino et Cameron Diaz, mais c’est sur le football américain. Mais moi, je ne m’en sens pas encore capable.

Propos recueillis par Louis Chahuneau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

nononoway Niveau : CFA
Autant le mec peut avoir des propos intéressants, autant il est complètement insupportable sur un plateau.

Avec la question récurrente "mais c'est qui et qu'est-ce qu'il fout là ?"
sylvester.stalin Niveau : District
ouais j'aime pas sur un plateau mais la l'interview me le rend plus sympathique pour le coup
leopold-saroyan Niveau : Ligue 1
"Le foot mal traité dans coup de tête" je ne suis pas d'accord car Annaud ce n'est pas le jeu en lui même qui l'intéresse, les scènes de matchs étant anecdotiques.

Mais ce sont tous les rapports humains finement observés qui font le sel du film : cynisme et paternalisme du président, rapport joueurs / fans, retournements de vestes vis à vis de la notoriété soudaine de Dewaere, l'ancienne génération en retrait et désabusée incarnée par Robert Dalban etc.

Annaud avait Guy Roux comme consultant et le tableau d'un certain foot français est fidèle à ce qu'il était à l'époque..
Note : 1
"J'entretiens 11 imbéciles pour en calmer 800 qui n'attendent qu'une occasion pour s'agiter"

Tout le cynisme de coup de tete en une replique. Dire que coup de tete maltraite le foot est aussi grotesque que de dire que Dewaere maltraitait le cinema
1 réponse à ce commentaire.
valeureux liégeois 74 Niveau : Ligue 1
Le mec a souvent des avis intéressants et pertinents, et surtout ne se prend pas pour ce qu'il n'est pas (il ne va pas essayer de donner une leçon tactique à un ex pro qui a 20 ans de carrière par ex).
Par contre, c'est au niveau de sa communication que ça ne passe pas chez moi, on dirait toujours qu'il explique quelque chose à un gosse, ou à un gogol.
C'est son accent qui me le rend inssupportable. En tant que cinéaste il est même plaisant à écouter. Sur le plateau de la tribune il a juste une tête à claque et lors des matchs des diaappps il me rend fou. Son côté anti lukaku et pro benteke n'aident pas non plus...
Ah ben je sais enfin qui est ce type.
Eh ben, moi, je comprends pas toutes ces critiques. Ecoutez RMC Info une fois ou deux et vous reviendrez en courant vers lui.
louvressac Niveau : DHR
un type qui supporte le RWD de meuuuuulebeek (comme moi) ne peut être qu'un mec bien !
d'ailleurs pour nos amis français il n'y a que deux clubs de foot a bruxelles !
nous (les peïs du daring) et les crapuleux de ma strotje de l'union st gilloise !
Madame Chapeau ? Est-ce toi ?

Ce sont donc des Saint-Gillois qui t'auraient surnommée ainsi, chère Amélie, tout ça parce que tu es trop distinguée pour sortir en cheveux ...
1 réponse à ce commentaire.
Non M. Streker, il y a beaucoup plus chiant qu'un match de foot chiant, c'est un film de Olivier Assayas !
Ce commentaire a été modifié.
Perso,je l'aime bien et je le trouve très intéressant (en général) .
Il a un humour très fin, en plus .
Il est,pour moi, un plus de l'émission "La Tribune" mais je peux comprendre que ce ne soit pas toujours le cas concernant d'autres téléspectateurs (et non,je ne pense pas obligatoirement et uniquement au téléspectateur amateur de Carapils éructant sa haine de l'autre plus que son soutien à son propre club. )

Streker dénote pas mal dans le milieu de la consultance foot car il a une vision bien plus pure,bien moins partisane du jeu et des joueurs.


Faudrait surtout pas oublier un truc avant de le flinguer ...Dans la Tribune ,on est passé quand même d'un gogol niveau Pauwels à Streker.

On passe donc d'un type qui s'est tjrs plus vanté de son carnet d'adresses remplis de potes footeux célèbres, de ses emplois enjolivés à Valenciennes ou Monaco, d'un mec qui mélange les dates et les joueurs pour asséner des "vérités" qui ne sont évidentes que pour lui ... à un gars posé ,qui a un recul sur le foot assez pertinent en général.
Et ça ,je n'en remercierai jamais assez la RTBF.

En plus ,il parle un français très propre , pas comme Pauwels donc.

Pauwels,à qui je conseillerais d'ailleurs de plutôt ouvrir un Grevisse,un Robert et un Bescherelle au lieu de monter dessus pour avoir l'air d'un "grand".

Regarder la Champion's League avec cet escroc aux commandes sur RTL est vraiment une pénitence. Il convient parfaitement aux "barakis" et superficiels amateurs de faux scoops,enfonceurs de portes ouvertes.

Pour le reste,ce mec est une souillure de la consultance et heureusement qu'il n'y a pas de diplôme de "journalisme" parce que quand il revendique en être un,ça me fait juste hurler de rire.

Merci donc, Stephan Streker d'avoir pris sa place. Même si certains ne l' apprécient pas pour sa soit-disant "préciosité verbale", moi je suis plutôt fan .
nononoway Niveau : CFA
La Tribune, les media francophones en général, n'ont jamais compté des masses de speakers et invités intéressants à vrai dire...

Deceuninck, Fadiga, Beenkens, Teklak, Leye : rien à redire.

Lecomte, Jbari, Albert (désolé légende), Langendries, Delire, Thans (!), Grun, Bassegio, Pauwels (salut les copains, chouette soirée les copains, quand j'étais à Monaco blablabla), ceux dont je me rappelle plus les nosm qui s'amusaient à se moquer en groupe de Pauwels à la Tribune quand il était le seul hormis Beenkens à tenir des propos qui menaient à quelque chose (c'est dire...)

Ca me fait penser à ses moments classiques où les commentaires disparaissent, problème audio. Pendant 10 minutes t'entends juste les bruits du stade (problème typiquement RTBF), puis le son revient "oh désolé, nous sommes de retour". En effet, ils peuvent être désolés.

J'aime beaucoup la manière de gérer les grands tournois par la RTBF, ceci dit. C'est un plaisir de se brancher bien avant le match et se débrancher bien après.
1 réponse à ce commentaire.
Et bien moi je ne l'aime pas !

Il est prétentieux et d'une semaine à l'autre, va défendre tout et son contraire. Forcément, tous ses jugements sont subjectifs et donc varient avec la météo ...

Alors oui il a plus de réflexion et d'éloquence que la plupart des consultants issus du foot, oui c'est une tonalité qu'on n'a pas toujours eue sur les plateaux foot et ça changeait ... mais on n'est pas obligé de souffrir chaque semaine non plus. Une fois par mois c'était suffisant.

Une des raisons qui font que je ne regarde plus cette émission, seulement des extraits. Ca et le fait de ne plus avoir la TV :-)

petite précision avant qu'on me le dise : tous les jugements sont subjectifs, c'est le cas pour tout le monde je sais.

Je ne lui reproche pas d'avoir un avis personnel.

Ce qui m'énerve c'est quand il va donner son avis sur 2 phases identiques, mettons 2 pénaltys non sifflés, et la première semaine il sera d'accord et la suivante pas d'accord.

Sans qu'on ne sache trop bien pourquoi ...
1 réponse à ce commentaire.
BruceLeeZarazu Niveau : DHR
Au delà de son procès d'intention "je l'aime/je l'aime pas", je vous conseille vivement d'aller voir son dernier film!
purplehazebxl Niveau : DHR
Perso, je l'apprécie.

Ok, parfois t'as l'impression qu'il s'écoute un peu (beaucoup) parler, mais c'est souvent ce qui est ressenti quand un gars s'exprime mieux que les autres sur un plateau télé (surtout quand ça parle de foot).

C'est lui que les consultants français auraient dû aller chercher en Belgique, plutôt que ce beauf de Pauwels qui éructe ses avis et se prend, lui, pour un véritable connaisseur
il y a 3 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 6 Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8