Stefano Venneri : « Je me reposais 50 minutes toutes les 12 heures »

Speaker officiel du Torino, Stefano Venneri est également un animateur radio qui se distingue pour sa passion pour les records du monde. Le 12 octobre dernier, il a battu celui de la plus longue émission en direct. 205 heures, sans fermer les yeux.

Modififié
1k 4
Comment êtes-vous devenu speaker officiel du Torino ?
Je suis animateur à la radio BBSI à Alessandria depuis vingt ans, notre slogan est « C’est naturel » , en français dans le texte ! Un matin de mai 2008, j’ai envoyé un message à l’antenne au président du Torino Urbano Cairo pour lui proposer mes services. Trois mois plus tard, on m'a fait venir au centre d’entraînement pour m’annoncer la nouvelle. Je me souviendrai toujours de ma première contre Lecce, une victoire 3-0. Il y avait 26 000 spectateurs, j’avais le trac. Je suis tifoso granata depuis toujours, c’était une émotion incroyable.

D’où vient l'idée de battre ce record ?
C'est juste pour m’amuser ! En 2006, je me suis informé auprès de la Guiness World Records à propos du plus long direct. Il était alors de 123 heures et était détenu par un Slovène. J’ai relevé le défi et l’ai battu de trois heures. Vu l’enthousiasme que cela avait créé, je l’ai refait et fixé à 135 l’année suivante, puis 189 en 2009, car un Allemand l’avait porté entre-temps à 167. Enfin, avant mon dernier record, c’était un Néerlandais qui était détenteur depuis quatre ans, avec 198 heures.


Vous avez également fixé d’autres records.
Celui du maximum d’embrassades, 865 personnes différentes en 21 minutes ! Puis j’ai inventé celui de l’animateur radio la tête à l'envers. À 18 mètres d’altitude, d’abord 15 minutes et ensuite 18 minutes. Ils ont été battus depuis, mais les records sont faits pour ça !

Youtube

Comment-avez-vous préparé le dernier ?
C’était très délicat. Je me suis mis en condition dès le mois de mai, Déjà, j’ai dû perdre dix kilos, j’ai adapté mon alimentation. Avant de tenter de battre un record, vous devez passer plein d’examens médicaux. Vérifier le cholestérol, le fer, etc. Le règlement du Guiness World Records est très strict, plusieurs médecins m’ont assisté pendant ces 205 heures, si je me sentais mal, ils avaient l’ordre de tout stopper.

Quelle étaient les règles à respecter ?
« J’avais des cuisinières qui me préparaient à manger, je mangeais du poisson, des légumes et des pâtes sans assaisonnement. Si je mangeais trop, le risque était de m’endormir. »
Deux témoins présents au moins et à chaque fois quatre heures, j’ai convoqué en tout 150 personnes entre supporters et amis. Toutes les quatre minutes, vous devez lancer une chanson, laquelle ne doit pas repasser lors des trois prochaines heures suivantes. Une caméra était fixée sur moi pour tout enregistrer, H24. Le Guiness reçoit des milliers de demandes de certifications chaque année et très peu le sont. J’avais des cuisinières qui me préparaient à manger, je mangeais du poisson, des légumes et des pâtes sans assaisonnement. Si je mangeais trop, le risque était de m’endormir.


Parce que vous n’avez même pas fait un petit som’ ?
Non ! J’avais le droit à cinq minutes de repos par heure. J’ai décidé de cumuler, je me reposais donc 50 minutes toutes les 12 heures, soit deux pauses dans la journée, la première pour prendre une douche, la seconde pour me faire masser les jambes afin de faciliter la circulation du sang, car j’avais les jambes gonflées à force de rester assis. On a commencé le mardi 4 octobre à 9h et fini le mercredi 12 à 22h. L’objectif était 204, on a fait 205, c’était fou ! J’ai eu la tension au max à 12.2 et mini à 8.4. Les médecins étaient étonnés, ils m’ont même dit que je pouvais pousser jusqu’à 215 heures, mais je ne voulais pas en faire trop.


Et le contrecoup quand tout s'est arrêté ?
Même pas, c’était le problème inverse, une fois le record battu, j’ai eu du mal à récupérer un sommeil normal. Pour dire, j’ai fini à 22h, je suis allé me pieuter à 1h et j’étais réveillé à 7h ! L’enthousiasme, l’adrénaline, les interviews, etc. j’ai mis une semaine à m’en remettre.

Urbano Cairo, le président du Torino est même venu vous rendre visite.
« Le dernier jour, en pleine nuit, j’ai reçu un texto de la part du président du Torino, Urbano Cairo, me disant qu’il était en train de m’écouter. »
Il me l’avait promis, il est arrivé à mi-record et a dit : « Si ma présence aide à le battre, je viens. » Il a débarqué de Milan en vitesse, en plus, ça a attiré une grosse attention médiatique. Le dernier jour, en pleine nuit, j’ai reçu un texto de sa part me disant qu’il était en train de m’écouter. Je l’ai d’ailleurs appelé au moment où on a battu le record, il a déclaré : « Je savais que tu l’aurais fait, tu es un barjot, tu es la fierté du Toro ! » Et puis, c’est bien aussi pour la ville d’Alessandria et ses 90 000 habitants, j’étais dans mon studio de quatre mètres carrés, mais j’ai senti tout un peuple derrière moi.

Comment s’est passé votre retour au stade ?
C’était contre la Lazio, j’ai été ovationné par la Curva ! Déjà pendant l’émission, j’avais reçu plein de messages de supporters du Torino et même du Canada, de l’Argentine, d’Afrique. Je ne savais pas qu'on en avait dans tous les recoins de la planète ! Notre site a explosé son record, 12 000 en neuf jours. Enfin, le musée de la légende granata à Grugliasco m’a demandé de réaliser un maillot souvenir avec les logos du Torino et du Guiness World. Vous vous rendez compte, dans cent ans, ceux qui le visiteront sauront qui j’étais !


Vous n’avez pas battu le record des plus grosses cernes sous les yeux dans la foulée ?
(rires) C’est fini pour moi les records, j’ai quarante-trois ans, ça fait dix ans que je fais ça et il y a un risque physique, les médecins étaient quand même inquiets avant que je me lance. Ne pas dormir pendant neuf jours hein, j’ai décidé de dire stop. Selon moi, et même si c’est le record le plus tenté au monde, il ne sera pas battu avant longtemps, mais un jour viendra et un mec encore plus fêlé que moi le fera tomber.

Propos recueillis par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Totti Chianti Niveau : CFA
C'est bien gentil tout ça mais cela ne fait pas du Toro la meilleure attaque de Serie A.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
 //  14:21  //  Amoureux de Lyon
Quelle classe !
Superbe interview, le gars a l'air super aussi. C'est beau.
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  20:53  //  Amoureux de Lyon
Bon ThomasDandy, va falloir que l'un de nous deux fasse quelque chose, mais meme "amoureux de Lyon", meme niveau, meme anglais dans le pseudo, on va nous prendre pour des acolytes

Reste que je suis d'accord avec toi. Le mec a l'air top.
1 réponse à ce commentaire.
TheGoatKeeper Niveau : National
 //  20:52  //  Amoureux de Lyon
Le malade. Ce mec est un malade.

205 heures sans dormir. Record con, mais impressionnant. Vraiment tres con. Mais vraiment tres impressionnant.

Chapeau bas, l'ami.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 4