1. // C1 et C3
  2. // Indice UEFA

Statu quo dans la bataille de l'indice UEFA

L'élimination du PSG en quarts de finale de Ligue des champions empêche la France de passer devant le Portugal, qui reste donc cinquième à l'indice UEFA par championnat. Le troisième de Ligue 1 devra donc se taper un tour préliminaire en plus des barrages de C1 au moins jusqu'en 2017-2018...

Modififié
609 26
Un tirage a priori convenable n'aura donc pas suffi au Paris Saint-Germain. Une nouvelle fois éliminés en quarts de finale, les hommes de Laurent Blanc ne pourront pas aider la France à aller plus loin dans la bataille pour la cinquième place au coefficient UEFA, toujours occupée par les Portugais. Mais jeter la pierre au PSG n'aurait aucun sens, tant le club de la capitale a de nouveau porté la Ligue 1 sur ses épaules tout au long de la saison. Le PSG a, en tout et pour tout, remporté six matchs, concédé deux nuls et perdu autant de fois. Alors oui, pour espérer occuper les hautes strates du classement par championnat, il faut au moins une équipe capable de se hisser régulièrement dans le dernier carré, mais comment reprocher à Paris d'en être incapable quand ses dauphins sont quasi systématiquement rayés de l'Europe plusieurs semaines ou mois avant ?

Les supporters de l'OL - qui jadis tenait le rôle de locomotive -, de l'AS Saint-Étienne, des Girondins de Bordeaux, de l'OM et de Monaco le savent, si la France a encore loupé son assaut à la cinquième place, c'est plutôt à cause de leurs protégés. Lyon est passé au travers de sa phase de poules de C1, les Monégasques se sont également vautrés en C3, les Girondins n'ont guère fait mieux (aucun match gagné), tandis que Saint-Étienne et l'OM ont été les moins mauvais élèves gaulois de la D2 européenne, mais n'ont pas su faire déjouer les pronostics, à l'inverse de Braga, qui a atteint les quarts de finale de la compétition, et face à qui les hommes de Michel ont été incapables de prendre le meilleur sur les deux matchs de poule sur le plan comptable. Le genre de détails sur lesquels repose 0,333 point d'écart entre Ligue 1 et Liga Nos à l'issue de cette saison européenne.

France, Russie et Portugal, le combat continue


Tout n'est cependant pas noir pour le football français. Les dernières années ont été dures pour le rival lusitanien qui va se voir amputé des points de l'exercice 2011/2012, et donc perdre 1,333 point par rapport à la France. 0,333-1,333 pour le Portugal, ça fait +1 pour la France. La Ligue 1 commencera donc 2016/2017 avec un assez net avantage sur la Liga Nos, dont les représentants devront faire une sacrée saison pour garder la main sur le tant convoité cinquième rang. Attention tout de même à ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, ou plutôt des ours, car la Russie débutera la poursuite au sixième rang (-0,917 par rapport à la France) et présente une dynamique récente plus intéressante que ses deux concurrents sur les trois derniers exercices.


Sur le plan sportif, l'avantage du championnat français sur ses concurrents semble moins évident. Si le Paris Saint-Germain devrait a priori faire de nouveau le plein de points, il n'est pas exclu que la période de transition vers laquelle se dirige le club ait des conséquences sur son rendement général en 2016-2017, et donc sur la saison européenne des écuries hexagonales. De plus, on ne sait toujours pas qui accompagnera le champion de L1 en Ligue des champions, ni qui ira en Ligue Europa. Si Nice ou Rennes termine troisième, il est difficilement envisageable de les voir passer les deux barrages de C1, compte tenu du fait qu'ils hériteront de têtes de série lors de ces rencontres. Et si l'une des deux formations termine à la deuxième place, leur présence dans le chapeau 4 de la phase de groupes de la Ligue des champions pourrait transformer leur rêve étoilé en cauchemar. Car la présence de clubs forts ne garantit certes pas un joli parcours en Europe - coucou l'OL -, mais elle constitue une assurance pour un championnat à ce degré de compétition.


La Russie pourrait d'ailleurs connaître le même problème avec Rostov, deuxième et candidat au titre avec le CSKA Moscou et le Zénith, mais aussi Krasnodar, qui tape à la porte des places européennes aux dépens de l'expérimenté Lokomotiv Moscou. Un problème que n'aura en revanche pas la Liga Nos. Benfica, Porto ainsi que les deux Sporting seront bien de la partie. On parle là d'équipes qui font partie du Top 45 européen et qui ont de fortes chances de bien figurer lors des tirages au sort de début d'exercice.

Le top 4 est encore bien loin


Si paris et spéculations restent permis autour de la cinquième place, le haut du classement constitue pour le moment un doux rêve pour la France. L’Italie culmine à plus de 70 points, et sa campagne 2015-2016 (11,500 points), ratée selon les standards de la Serie A, constituerait le deuxième meilleur score pour la Ligue 1 sur les cinq dernières moutures, preuve que le Big Four ne joue pas dans la même cour. Et que dire de l’Angleterre, toujours représentée sur le plan continental par la voix de Manchester City, qui foire sa saison à au moins 13,375 unités… Grâce au Bayern et à Dortmund, l’Allemagne à quant à elle tout pour consolider son deuxième rang (79,891 au total, dont 16,142 pour 2015-2016), sans pouvoir espérer plus, tant l’Espagne écrase le football européen avec ses 102,427 points. C’est près du double de la France. La route est encore bien longue pour les clubs français…

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Attaque-Defonce Niveau : CFA
 //  14:25  //  Hooligan de la France
Je me suis toujours demandé si le Portugal, l'Italie, la Russie ou encore les Pays-Bas sont aussi à cheval que nous sur l'indice UEFA. Ou tout du moins la presse, parce que les clubs qui ont bradé des années durant la C3 (c'est plus le cas désormais, ils n'ont tout simplement plus le niveau...), eux, ils s'en foutent visiblement royalement...
United310 Niveau : DHR
L'Angleterre va prendre une petite bouffée d'air grâce à City et Pool, pcq ils allaient franchement commencer à serrer les fesses sinon
Bilan de la saison: Rien ne bouge vraiment. L'Espagne écrase toute concurrence (les trois clubs éliminés l'ont été par d'autres clubs espagnols).
L'Allemagne assume. L'Angleterre revient. L'Italie fait du surplace (les premiers tours ont été bien négociés même si aucun club n'est en quarts).

Le reste... Pareil. France, Portugal et Russie se tiennent dans un mouchoir. L'Ukraine ne devrait pas être loin.
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Attaque-Defonce
Je me suis toujours demandé si le Portugal, l'Italie, la Russie ou encore les Pays-Bas sont aussi à cheval que nous sur l'indice UEFA. Ou tout du moins la presse, parce que les clubs qui ont bradé des années durant la C3 (c'est plus le cas désormais, ils n'ont tout simplement plus le niveau...), eux, ils s'en foutent visiblement royalement...


L'indice UEFA est devenu, en Italie, un sujet récurrent aussi bien dans la presse (surtout Gazzetta en fait) que parmi les tifosi.
En réalite, ils n'en font pas encore tout un foin mais ils commencent doucement a' s'en inquiéter. Principalement dans le but de retrouver un jour une 4eme place qualificative pour la Champions.
Depuis 4/5 ans, les articles a' ce sujet s'intensifient. Preuve qu'ils ont pris conscience du "déclin" du calcio.
MightyMagyars06 Niveau : District
Stat faite par moi-même mais dont je garantis la fiabilité, voici, sur les 4 dernières années, le pourcentage de points UEFA rapportés par le club numéro 1 de chaque pays (toujours selon l'UEFA) du top 14 européen :

Espagne : Real 20.7%
Angleterre : Chelsea 20.9%
Belgique : Anderlecht 24.7%
Allemagne : Bayern 25.4%
Italie : Juve 26.2%
Turquie : Galatasaray 27.1%
Russie : Zenit 30.4%
Ukraine : Shaktar 30.6%
Pays Bas : PSV 31.6%
Portugal : Benfica 33.3%
R.Tchèque : Plzen 36%
France : PSG 37.5%
Grèce : Olympiakos 44.3%
Suisse : Bale 55.2%


Autant dire que, hormis la Suisse et la Grèce, la Ligue 1 dépend de sa tête de gondole plus que n’importe quel championnat européen. Continuer de vous reposer sur ce club, messieurs les dirigeants, ne changez rien, on va droit dans le mur !!
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par MightyMagyars06
Stat faite par moi-même mais dont je garantis la fiabilité, voici, sur les 4 dernières années, le pourcentage de points UEFA rapportés par le club numéro 1 de chaque pays (toujours selon l'UEFA) du top 14 européen :

Espagne : Real 20.7%
Angleterre : Chelsea 20.9%
Belgique : Anderlecht 24.7%
Allemagne : Bayern 25.4%
Italie : Juve 26.2%
Turquie : Galatasaray 27.1%
Russie : Zenit 30.4%
Ukraine : Shaktar 30.6%
Pays Bas : PSV 31.6%
Portugal : Benfica 33.3%
R.Tchèque : Plzen 36%
France : PSG 37.5%
Grèce : Olympiakos 44.3%
Suisse : Bale 55.2%


Autant dire que, hormis la Suisse et la Grèce, la Ligue 1 dépend de sa tête de gondole plus que n’importe quel championnat européen. Continuer de vous reposer sur ce club, messieurs les dirigeants, ne changez rien, on va droit dans le mur !!


Oui, le PSG est l'arbre qui cache la forêt.
Et elle est pas belle a' voir.
Y a besoin de minimum 3 clubs compétitifs pour remonter l'indice UEFA.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Merci pour ce boulot.

Ceci dit à part mon commentaire insipide, tu ne devrais avoir que des réactions sur le fait d'avoir choisi le Real comme club n°1 en Espagne.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Message posté par MightyMagyars06
Autant dire que, hormis la Suisse et la Grèce, la Ligue 1 dépend de sa tête de gondole plus que n’importe quel championnat européen. Continuer de vous reposer sur ce club, messieurs les dirigeants, ne changez rien, on va droit dans le mur !!


Triste constat.

Mais est-ce que le public français en a vraiment quelque chose à foutre?
J'ai l'impression que les nouvelles générations sont trop peigne-culs pur supporter réellement un club français.

On voit de plus en plus de français se prétendre (car évidemment dans les pays où il y a une "culture foot" on supporte les clubs locaux et on rit des suiveurs/poseurs) supporteur de clubs étrangers.
a mon avis ce genre de classement ne fait que conforter leurs choix de fans facebook. Peu importe que les clubs français ne soient plus représentés en europe.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Message posté par Totti Chianti
Y a besoin de minimum 3 clubs compétitifs pour remonter l'indice UEFA.


Halte aux cadences infernales!
Abramovouiche Niveau : District
Message posté par Cepseudonymeestdéjàpris
Halte aux cadences infernales!


Mouais, c'est un peu réducteur l'excuse des cadences: l'Angleterre a un rythme bien plus soutenu avec les matches à Noël ou les matches retour si égalité en coupes, ça les empêche pas de nous éclater.

Le vrai blâme réside dans les "grands" clubs français comme l'OL, l'OM ou Monaco (à part son excellent parcours de l'année dernière) incapables de sortir des clubs de seconde zone belges, grecs ou russes. J'en suis désolé pour les fans des dits clubs car ils ont par ailleurs le potentiel pour aller bien plus loin, on dirait juste qu'ils ne s'en donnent pas les moyens pour se "concentrer sur le championnat", bien plus rémunérateur en cas de bonne perf' qu'une Europa League.
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
c'était juste une petite référence à nos chers syndicalistes.
On rigole, on picole.

Sur le reste je te rejoins.
Même si c’est de moins en moins vrai. Les clubs français ont aussi de moins en moins le niveau pour affronter la concurrence des "petits" clubs.
Ton commentaire est je trouve un peu réducteur...
On a pas le droit de supporter des clubs non français? C'est l'apanage des footix français de faire ça? Très honnêtement, j'en doute...

Prenons mon cas: Lyonnais de naissance, j'ai eu le malheur de m'intéresser au foot vers 2003, donc j'ai été habitué à voir l'OL gagner toute mon enfance (bouh le footix!!), et aujourd'hui encore, malgré l'océan qui me sépare de ma ville natale, l'OL reste LE club pour qui mon coeur vibre et vibrera toujours.

Mais, hormis l'OL, j'ai très tôt appris à m'intéresser à d'autres clubs. Je suis tombé amoureux du Borussia Dortmund des Koller, Rosicky, Frei (donc bien avant leur hype post 2013...), à tel point qu'aujourd'hui, je suis oui un véritable supporter du BVB (par contre, en cas d'une hypothétique rencontre Lyon/Dortmund, mon coeur penchera quand même pour l'OL, même si une victoire du BVB ne ruinerait pas mon coeur).

Dans les années 2000, j'ai appris à apprécier Liverpool, par leurs sublimes épopées européennes. Pourtant je n'en ai jamais été un fervent supporter, j'ai juste apprécié les voir jouer il y a quelques années. J'en ai gardé une certaine sympathie, qui fait que le match d'hier m'a profondément attristé de voir mon BVB sorti, mais que je serais tout de même content si Liverpool peut aller au bout...

Si tu veux, je peux continuer avec Bilbao, qui m'avait impressionné lors de leur année de finale d'Europa League, tout comme Porto, mais ça dépasse pas le stade de la sympathie pour ces clubs.

Ou encore l'Atletico Madrid, j'avais appris à apprécier ce club quand Grégory Coupet avait quitté Lyon pour Madrid, et j'avoue avoir aussi une certaine sympathie bien mesurée pour l'Atlético.

Mais ces clubs, que ce soit Madrid, Porto, Bilbao ou Liverpool, je ne pourrais jamais prétendre en être supporter, contrairement à Lyon ou Dortmund.

Je suppose donc qu'en supportant un club non-français, je rentre dans ta catégorie de beauf/footix?
Des parcours de supporter comme le mien, je suis bien certain que tu peux en trouver dans tous les pays d'Europe, et pas qu'en France....
au passage, c'était en réponse au commentaire sur le fait que "les nouvelles générations supportent pas les clubs français en Europe".
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Message posté par MightyMagyars06
Stat faite par moi-même mais dont je garantis la fiabilité, voici, sur les 4 dernières années, le pourcentage de points UEFA rapportés par le club numéro 1 de chaque pays (toujours selon l'UEFA) du top 14 européen :

Espagne : Real 20.7%
Angleterre : Chelsea 20.9%
Belgique : Anderlecht 24.7%
Allemagne : Bayern 25.4%
Italie : Juve 26.2%
Turquie : Galatasaray 27.1%
Russie : Zenit 30.4%
Ukraine : Shaktar 30.6%
Pays Bas : PSV 31.6%
Portugal : Benfica 33.3%
R.Tchèque : Plzen 36%
France : PSG 37.5%
Grèce : Olympiakos 44.3%
Suisse : Bale 55.2%


Autant dire que, hormis la Suisse et la Grèce, la Ligue 1 dépend de sa tête de gondole plus que n’importe quel championnat européen. Continuer de vous reposer sur ce club, messieurs les dirigeants, ne changez rien, on va droit dans le mur !!


Putain choqué de voir que le Real rapporte plus que le Barça...

Sinon cette affaire de tour préliminaire est un faux problème: ce n'est pas lui qui pose un problème au clubs français, c'est plutôt les barrages qui sont devenus pratiquement injouable pour un troisième de L1 depuis la réforme Platini.
L'indice UEFA est une belle merde qui fluctue selon la politique fiscale de chaque pays.
Tant que certain championnats proposeront 3 places en C1 ce sera faussé. Combien de clubs peuvent se qualifier en coupe d'europe en liga ? trop, beaucoup trop.
on se retrouve avec un "gratin" qui aspire et retient la thune, la visibilité, les supporters et donc les meilleurs joueurs. Ajoutez les politiques anti dopage permissives et vous avez la "représentation" européenne bancale que nous propose l'UEFA.

Cela n'enleve rien a la mediocrité de la ligue 1 evidemment. Mais je suis heureux de pas etre slovaque ou roumain.
Message posté par Michouille
Ton commentaire est je trouve un peu réducteur...
On a pas le droit de supporter des clubs non français? C'est l'apanage des footix français de faire ça? Très honnêtement, j'en doute...

Prenons mon cas: Lyonnais de naissance, j'ai eu le malheur de m'intéresser au foot vers 2003, donc j'ai été habitué à voir l'OL gagner toute mon enfance (bouh le footix!!), et aujourd'hui encore, malgré l'océan qui me sépare de ma ville natale, l'OL reste LE club pour qui mon coeur vibre et vibrera toujours.

Mais, hormis l'OL, j'ai très tôt appris à m'intéresser à d'autres clubs. Je suis tombé amoureux du Borussia Dortmund des Koller, Rosicky, Frei (donc bien avant leur hype post 2013...), à tel point qu'aujourd'hui, je suis oui un véritable supporter du BVB (par contre, en cas d'une hypothétique rencontre Lyon/Dortmund, mon coeur penchera quand même pour l'OL, même si une victoire du BVB ne ruinerait pas mon coeur).

Dans les années 2000, j'ai appris à apprécier Liverpool, par leurs sublimes épopées européennes. Pourtant je n'en ai jamais été un fervent supporter, j'ai juste apprécié les voir jouer il y a quelques années. J'en ai gardé une certaine sympathie, qui fait que le match d'hier m'a profondément attristé de voir mon BVB sorti, mais que je serais tout de même content si Liverpool peut aller au bout...

Si tu veux, je peux continuer avec Bilbao, qui m'avait impressionné lors de leur année de finale d'Europa League, tout comme Porto, mais ça dépasse pas le stade de la sympathie pour ces clubs.

Ou encore l'Atletico Madrid, j'avais appris à apprécier ce club quand Grégory Coupet avait quitté Lyon pour Madrid, et j'avoue avoir aussi une certaine sympathie bien mesurée pour l'Atlético.

Mais ces clubs, que ce soit Madrid, Porto, Bilbao ou Liverpool, je ne pourrais jamais prétendre en être supporter, contrairement à Lyon ou Dortmund.

Je suppose donc qu'en supportant un club non-français, je rentre dans ta catégorie de beauf/footix?
Des parcours de supporter comme le mien, je suis bien certain que tu peux en trouver dans tous les pays d'Europe, et pas qu'en France....



Laisse tomber, tu perds ton temps, notre pauvre "cepseudonymestdéjapris" est persuadé que l'endroit où on naît doit tout conditionner. Si tu nais à Strasbourg alors tu dois supporter le RCS, point.

T'as pas le droit d'aimer autre chose, parce que tu te dois d'être limité, borné, chauvin, et de penser que l'endroit où tu nais est le meilleur.

C'est d'ailleurs scandaleux ta passion pour le BVB. Comment ça t'aimes leur façon de voir et pratiquer le football ? Comment ça certains de leurs joueurs t'ont fait rêver quand t'étais gosse ? C'est honteux, tu trahis ta nation et tes origines.

Oui, nous sommes bien en 2016.
BorisDinobovan Niveau : Loisir
Le niveau de la Ligue 1 est vraiment affligeant..
Romansochaux Niveau : National
Note : 2
Message posté par EternaJuve
Laisse tomber, tu perds ton temps, notre pauvre "cepseudonymestdéjapris" est persuadé que l'endroit où on naît doit tout conditionner. Si tu nais à Strasbourg alors tu dois supporter le RCS, point.

T'as pas le droit d'aimer autre chose, parce que tu te dois d'être limité, borné, chauvin, et de penser que l'endroit où tu nais est le meilleur.

C'est d'ailleurs scandaleux ta passion pour le BVB. Comment ça t'aimes leur façon de voir et pratiquer le football ? Comment ça certains de leurs joueurs t'ont fait rêver quand t'étais gosse ? C'est honteux, tu trahis ta nation et tes origines.

Oui, nous sommes bien en 2016.


Ce n'est pas une question de borné ou pas. Pour y avoir un peu vécu, en Espagne les gens supportent le club de leur ville ou le Real et le Barça. Ce n'est pas concevable pour eux de supporter un club étranger (mais eux doivent être chauvins, aigris, bornés). Alors qu'en France on trouve un grand nombre de gens qui supportent un club étranger (généralement plus ils sont forts plus ils ont de supporters).
Franchement t'imagines un turinois ou même un parmesan supporter l'OL ou le LOSC ?
Pour moi le principal déficit de culture foot en France se situe là. Pas au niveau du traitement des joueurs de football ou de l'analyse des matches, simplement au niveau du fait que une grande partie des suiveurs préfèrent des clubs étrangers.
Message posté par Romansochaux
Ce n'est pas une question de borné ou pas. Pour y avoir un peu vécu, en Espagne les gens supportent le club de leur ville ou le Real et le Barça. Ce n'est pas concevable pour eux de supporter un club étranger (mais eux doivent être chauvins, aigris, bornés). Alors qu'en France on trouve un grand nombre de gens qui supportent un club étranger (généralement plus ils sont forts plus ils ont de supporters).
Franchement t'imagines un turinois ou même un parmesan supporter l'OL ou le LOSC ?
Pour moi le principal déficit de culture foot en France se situe là. Pas au niveau du traitement des joueurs de football ou de l'analyse des matches, simplement au niveau du fait que une grande partie des suiveurs préfèrent des clubs étrangers.


Mais explique-moi en quoi c'est un crime de préférer des clubs étrangers ou, comme c'est mon cas, avoir une passion pour ma ville et être grand fan d'un autre club étranger?

En quoi ça dévalorise la "culture foot" d'un pays?

Associer ce concept de "culture foot" et chauvinisme de bas étage, ça peut vite devenir dangereux...
Il faudra peut-être vous résoudre en France à cesser de parler des "5 grands championnats" dont la Ligue 1 ferait partie.

Et par la même occasion vous abstenir d'être condescendant envers des championnats qui ont juste le tort d'être moins médiatisés chez vous
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
609 26