1. // Coupe du Roi
  2. // Real/FC Barcelone

Star Wars, épisode II

Après avoir entériné la Liga, Barcelone rêve de poursuivre son rôle de bourreau du Real en lui soufflant ce soir la Coupe du Roi. Mais attention car Madrid est clairement en train de se rapprocher de l'ogre catalan.

Modififié
Mine de rien, l'affaire devient à la fois plus profonde et plus intéressante qu'il n'y paraît. En adoptant une stratégie défensive samedi à Bernabeu, José Mourinho s'est attiré les foudres de l'ensemble du monde du football, jusqu'à son propre camp, comme Alfredo Di Stefano. « Barcelone a joué comme un lion, Madrid comme une souris, analyse le président d'honneur du Real dans sa chronique dans le journal Marca. J'admire la domination des Catalans, ils traitent le ballon avec respect et adoration. Voir cette équipe est un délice pour tout le monde. Madrid au contraire est une équipe sans personnalité » . Avant que Sa Majesté Johan Cruyff ne cisèle définitivement le débat : « Mourinho n'est pas un entraîneur de football. C'est un entraîneur de titres » . Reste à savoir ce qui compte le plus, à partir du moment où, à l'inverse de Barcelone aujourd'hui, de Manchester, Milan, l'Ajax ou du Real Madrid hier, on ne peut concilier style et résultats. Car ce sont parfois les mêmes qui se gaussent du beau jeu souvent vain d'Arsenal qui viennent railler le cynisme victorieux des équipes de Mourinho. Il faudrait savoir à la fin. Il faudrait surtout savoir de quoi le Real Madrid a le plus besoin. Pas sûr qu'il le sache lui-même. Prenons les dernières saisons des Galacticos après leur ultime titre de champion d'Espagne en 2003 : du beau jeu (si, si, ça jouait encore bien au ballon, remember la phase de poule de C1 2003-2004, un délice, y compris le match aller des quarts face à Monaco, un petit bijou) mais plus le moindre trophée, une situation qui a vite lassé. Prenons maintenant la période Capello : la Liga arrachée en 2007 mais une identité horrible, et par ici la sortie Maestro. Alors quoi ?

Benz sur le banc

L'avantage avec Mourinho, c'est que lui ne fait pas semblant de s'intéresser à la question. Il trace sa route et il a bien raison. Après tout, le Real savait ce qu'il faisait en prenant le Portugais qui n'est pas un bâtisseur à la Ferguson ou un esthète façon Wenger mais un gagneur. Pour lui, tout le reste n'est que littérature et il laisse volontiers la Maison Blanche à ses problèmes existentiels car lui se trouve face au défi le plus excitant de sa carrière : faire chuter le FC Barcelone. Il l'a déjà réussi avec Chelsea et surtout l'Inter Milan l'an dernier ? Vrai. Mais le challenge revêt désormais une dimension supplémentaire si, d'aventure, il rééditait son coup avec le Real et on n'a pas besoin ici d'expliquer pourquoi. « The Special One » est entier tourné vers cette mission, au point de ne pas entrer dans la polémique avec Di Stefano avec une humilité presque suspecte. « C'est une personne immense dans l'histoire du Real Madrid. Moi je ne suis personne, je n'ai encore rien fait mais je suis l'entraîneur. Je fais mes choix et c'est moi qui décide » .

Ben justement, parlons-en : quels choix ? Le Real a clairement trouvé un début de solution en défense en alignant un milieu récupérateur à trois et surtout Pepe dans l'axe pour son impact et à sa lecture du circuit de passes axiales barcelonaises (car on a beaucoup trop résumé son apport à ses tampons). Pas encore une garantie absolue mais le début de quelque chose qui le met, a priori, à l'abri d'une avalanche d'occases blaugrana. Reste à trouver maintenant une solution devant. L'idée du premier Clasico était de parier sur la vitesse pure du trident Cristiano Ronaldo, Benzema et Di Maria. Pas si mal mais moins bien qu'avec Özil à la place de l'Argentin car le meneur allemand a apporté du liant et de la variété. Reste à savoir si le chef d'orchestre de la Nationalmannschaft peut défendre avec autant de constance qu'un Di Maria dont on a beaucoup critiqué le manque de justesse samedi mais dont on a souvent oublié de souligner les efforts dans le repli défensif et le pressing. Une des clés de la solidité madrilène samedi. En clair : troquer cette abnégation contre davantage de talent ne peut-il pas mettre le Real en danger ? Résultat : Mourinho devrait aligner Özil et Di Maria, avec Ronaldo en pointe, pour laisser la Benz sur le banc. C'est toujours un casse-tête infernal face au Barça, tout ne tient qu'à un fil et le moindre déséquilibre se facture comptant.

Sortir Messi de la nasse ?

Maintenant, disons-le clairement, le Mes que un club intrigue aussi à sa façon. Car si Madrid a cristallisé le plus gros des critiques après la première manche un peu fermée de samedi, quelques voix commencent à s'agacer du jeu barcelonais quand celui-ci tombe dans une certaine caricature. Une nouvelle fois, Barcelone a confisqué la gonfle (cinq fois plus de passes que les Merengues). Mais de manière un peu neutre. Sans même parler de but (puisque l'ouverture du score est arrivée sur un penalty qui ne résultait même pas d'une vraie situation chaude mais de la simple bêtise de Raul Albiol) mais plus simplement d'occasions. Il n'y en a pas eu tant que ça, deux ou trois, tout au plus. Méfiance, Barcelone... Car il ne faudrait pas que la possession de balle devienne une fin en soi. Et sans la moindre verticalité (où étaient les départs dans le dos d'un Daniel Alves ?), sans le moindre changement de rythme (Iniesta et surtout Xavi particulièrement lents, pour une fois), Barcelone n'a pas non plus contribué au spectacle que tout le monde attendait. Toujours lucide, Pep Guardiola, à sa façon, a pointé les manques de son équipe en lui indiquant la voie à suivre: «  Je veux qu'on joue jusqu'à en être rassasié. Jouer, jouer, jouer... Je veux gagner en faisant du jeu. La clé, ce sera le rythme du ballon. Ici, dans cette maison, on nous a appris que si le ballon va vite, les défenseurs n'ont pas le temps d'arriver » .

Le jeu ok mais il n'empêche, Guardiola a un peu musclé son entrejeu avec Seydou Keita et c'est un signe que le mentor catalan a noté une faiblesse dans son édifice samedi. «  Le Real nous a posé des problèmes, il a même eu les meilleures occasions du match » . Si Guardiola renforce son milieu, c'est aussi parce qu'il sait que derrière, entre la titularisation de Mascherano en défense centrale (à la place de Puyol touché à Bernabeu) et de Pinto pour garder les bois à la place de Victor Valdes, sa défense ne présente pas toutes les garanties. Devant, en faisant monter Iniesta sur le flanc gauche de l'attaque, Barcelone pourrait répondre au dispositif anti-Messi qui a passablement contrarié et agacé l'Argentin en le repositionnant à droite (ce qui était son poste jusqu'à la saison passée) pour laisser l'axe à Villa. Cela pourrait permettre au double Ballon d'Or de se sortir de la touffeur du trio défensif madrilène mais aussi, d'étirer un peu cette défense compacte en l'obligeant à assurer plus de couverture sur les flancs que samedi avec Villa à gauche (mais souvent prompt à revenir dans l'axe) et l'inconsistant Afellay à droite.



N'en déplaise aux esprits chagrins qui ne jurent que par la Manita de novembre dernier, ce Real « reboulonné » pousse le Barça à chercher d'autres ressources et ce petit jeu d'échecs auxquels les Catalans ne nous avaient pas habitués, puisqu'à chaque fois largement supérieurs, est largement aussi passionnant. Et en relevant ce défi-là, Barcelone n'en serait que plus grand encore. Ça tombe bien, Madrid aussi.

Achetez vos billets pour le FC Barcelone maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Ca devient un peu ridicule et lourd de faire 10 article par jour sur Real/Barça avec à chaque fois un point de vue et une objectivité différente.

Sans rentrer dans les détails, une phrase m'a fait rire comme jamais :

"Guardiola a un peu MUSCLE son entrejeu avec Seydou KEITA" Déjà, il y a une incohérence monstre, les 2 termes en majuscule ne sont pas compatible. Ensuite, toute personne ayant réellement vu le match aurait remarqué que l'entrée de Keita à plus aider le Real (normal il a récuperer 3 balles sur le match) que le Barça.. Vraiment une bouze ce joueur, il est juste bon à faire souffler un joueur contre les petites équipes, mais contre les grosses c'est une CATASTROPHE. Si il joue se soir, le Real gagnera ;-)
Keita est rentré parce que milito c'est encore pire. Il n'y a aucune décision tactique là dedans! Puyol s'est blessé et il a donc fallu le remplacer. Keita ou Milito? Peste ou cholera?
Sinon il y a des points tactiques intéressants dans cet article même si on apprend pas non chose non plus, mais c'est vrai que 10 articles par jours, on va en être dégouté de ces clasicos!!!
Je soupçonne Guardiola d'avoir demander à Xavi et Iniesta de jouer au ralenti.

Guardiola aussi sait être pragmatique.

Après tout, ce match au Bernabeu est le moins important des classicos en cours.

Ce soir, ce sera une autre musique.

Et la semaine prochaine, faudra encore passer une vitesse.
N'exagérons rien avec Keita!! Oui ,il est rentré par défaut parce que 6 c'est pas son poste, et que Mascherano n'était pas là. Mais à son poste (en 8) Keita est très bon, là il fallait en plus qu'il contienne özil, et il n'a pas su le faire... pour ce match en tout cas ce sera Piqué-Mascherano! J'ai hâte de voir ce que ça va donner, j'ai hâte, j'ai hâte!
Oui c'est possible qu'il n'est pas tout donné Xavi et Iniesta au premier match, mais ce match se gagnera dans les têtes, pas au physique. Après le match nul arraché à 10 contre 11, les madrilènes seront certainement en confiance (ils s'étaient tout de même pris une flopée de branlées successives dans les clasicos..) et le vent peut tourner. Et si le Barça nous faisait une Arsenal pour la fin de saison?
Hier à 15:21 Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! Hier à 22:00 Callejón calme les Niçois 2
Hier à 14:21 Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 101 Hier à 13:55 Le rap des ultras de Genk 7 Hier à 13:51 Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 12:08 Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 17 Hier à 11:25 Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) lundi 21 août Le 200e but en Premier League de Rooney 16
lundi 21 août Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 lundi 21 août Le CSC gênant de Wycombe 12 lundi 21 août Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 lundi 21 août Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16
À lire ensuite
Spasic, Double Zéro