Stamford Bridge n'a pas la cote

0 0
Arsenal, le Bayern, Bolton, le Mans FC. Tous se sont façonnés des parties intimes en métal précieux grâce au naming.


Le principe est simple, donner à son stade le nom d'une marque ou d'une société en échange de quelques deniers sur une longue durée. Si le principe est simple, la démarche ne l'est pas toujours pour les clubs. La preuve, 17 mois après s'être déclaré ouvert à recevoir des appels d'offre, Chelsea est toujours bredouille. Il faut dire que les dirigeants des Blues sont gourmands, 100 millions de livres sur 10 ans. Un échec dont Ron Gourlay, directeur exécutif du club de Londres à fait part au Sun : « Le problème ne risque pas d'être résolu dans un futur proche, nous sommes toujours à la recherche d'un partenaire. Si nous ne trouvons pas, nous changerons de méthode » .


La Roman Abramovitch Arena, c'est déjà pris?


SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Neymar l'influençable
0 0