Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Stade Mauroy : un politique lillois en garde à vue

Modififié
Damien Castelain n'est pas la personnalité la plus connue du paysage politique français, mais c'est bien lui que les policiers sont venus chercher ce matin pour le placer en garde à vue.

Président de la métropole de Lille, Castelain est entendu dans le cadre d'un dossier pour corruption et trafic d'influence autour de l'attribution du chantier du stade Pierre-Mauroy. C'est le quotidien local La Voix du Nord qui a révélé la garde à vue de Castelain, ainsi que de trois autres personnes. Le chantier avait été attribué au groupe BTP Eiffage, qui est soupçonné d'avoir bénéficié de favoritisme. La métropole avait déjà été mise en examen en tant que personne morale dans ce dossier. On reproche également au groupe BTP Eiffage d'avoir dépensé plus de cent millions d'euros en trop par rapport au coût estimé du stade.


En bref, un sacré sac de nœuds. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses