1. //
  2. // Barrages Allers
  3. // Sporting Portugal/CSKA Moscou

Sporting/CSKA : on s'était dit rendez-vous dans dix ans

Ce mardi soir, le Sporting Portugal reçoit le CSKA Moscou en barrage aller de la Ligue des champions. En 2005, les deux clubs composaient l'affiche de la finale de la Coupe UEFA, et les Moscovites avaient remporté le trophée (3-1). Dix ans après, premier acte des retrouvailles, toujours à l'Estadio José Alvalade XXI de Lisbonne. Mais qui l'emportera ?

Modififié
4 2

La carrière qu'on aime


D'un côté, il y a Vágner Love qui rend attrayant à lui seul la Russian Super League, à une époque où L'Équipe TV ne mettait même pas les résultats de ce championnat dans son bandeau déroulant. Un Brésilien aux tresses bleues, qui explore les trois continents entre sa terre natale, la Russie et la Chine. Un homme qui appelle son fils « Lovinho » . De l'autre, il y a un João Moutinho, un Portugais discret qui attend ses 26 printemps pour couper enfin le cordon avec la Liga lusitanienne ; le tout après avoir lâché son club formateur pour faire les beaux jours chez le rival du Nord, le FC Porto. Et maintenant ? Le Portugais se la coule douce sur le Rocher monégasque, pendant que l'autre déprime aux Corinthians. La preuve, Vagner a rasé sa chevelure.
Sporting 1-0 CSKA



Le chassé croisé


Quand, en 2005, les Lions se présentaient en finale de « leur Coupe UEFA » avec l'étiquette de ténors du football portugais - 18 titres de champion et une Coupe des coupes -, le CSKA, lui, écrivait les premières lignes glorieuses de son histoire sur l'équipier européen - en y incluant aussi le scalp du grand Barça sur un one shot, en C1 1992-93. Depuis ? Le Sporting n'a toujours pas remporté de nouveau son championnat domestique. Pire, le club lisboète n'a plus disputé la phase de poules de la Champions entre 2008 et 2014 ! En face, le CSKA a rajouté trois championnats russes à son palmarès, soit plus qu'il n'en avait gagné depuis l'éclatement de l'URSS. Tout ça pour rien : le Sporting l'emporte sur le fil grâce au coefficient UEFA, un classement où il devance actuellement d'un cheveu (33e contre 34e place) le club moscovite. 


Sporting 2-0 CSKA

Le taux de résistance à l'alcool

« Ivre, un supporter du CSKA Moscou fait dérouter un vol EasyJet. » Si la formulation est plutôt classique, l'histoire, elle, l'est beaucoup moins. Le dimanche 3 novembre 2013, le vol EZY1872 effectuant la ligne régulière entre Moscou et Manchester doit atterrir d'urgence à Copenhague sur les coups de 15h15. La faute à un passager visiblement éméché qui se serait mis à bousculer les agents de bord et à insulter les 176 passagers. L'homme était en réalité un supporter du CSKA Moscou en route pour l'Etihad Stadium, à l'occasion d'un match de Ligue des champions du soir opposant son équipe favorite à Manchester City. Motivé. Islam Slimani, lui, s'était agacé après une douche de champagne administrée par Marcelo Boeck, gardien du SCP, à l'issue la victoire du club en Supercoupe du Portugal le 9 août dernier. Pourquoi ? De confession musulmane, l'Algérien ne boit ni ne touche d'alcool. Le gaillard a donc rapidement chipé une bouteille d'eau qui passait par là avant de se la renverser sur la tête. Ça rappelle des souvenirs à Franck Ribéry.
Sporting 2-1 CSKA

Les munitions du moment

Au petit jeu de celui qui revient de vacances avec les plus belles marques de bronzage, soyons réalistes, difficile à première vue pour un club de l'Est de tenir la comparaison avec une beauté lusitanienne relookée sous l'égide du beau Jorge Jesus. Tout juste défait de son maillot de bain, le Sporting a déjà un trophée en stock : la Supercoupe du Portugal soulevée face au champion benfiquista. Pourtant, grâce à un retour de congés avancé et une campagne de recrutement « made in Italy » , le CSKA a des arguments à faire valoir : cinq victoires en autant de rencontres de championnat. En plus, pour reprendre l'éminente Christine Haas, les congés estivaux sont propices aux rencontres amoureuses. Là encore, si les Portugais ont tout donné pour séduire une vingtaine de recrues parmi lesquelles Aquilani, João Pereira ou encore Naldo, les Konis ont su reconquérir leur Seydou Doumbia chéri, meilleur buteur du championnat russe en 2014.
Sporting 2-2 CSKA

L'atout charme

Il y a le sourire de Michaël Ciani, le mystère de Jorge Jesus, la chevelure de Junya Tanaka, tout droit sortie d'une pub Vivelle Dop. Oui, assurément, les nouveaux Lions sont sexys. Mais quand on a un jour ruiné ses splendides maillots vert et blanc par un patch sponsor nommé « Moche » , difficile ensuite de se défaire d'une étiquette de ringard. Du côté russe, un homme incarna à lui seul la classe du CSKA Moscou. Vágner Love ? C'est non, puisqu'on dit qu'il s'est coupé les cheveux... Voyez plutôt l'impeccable moustache de Valery Gazzaev. Un poil dense, mais bien taillée, jamais égalée par les techniciens du Sporting, dans un pays qui a pourtant un certain savoir-faire en matière de moustache... Encore une fois, les Portugais se sont fait prendre sur leur propre terrain.
Sporting 2-3 CSKA



Par Théo Denmat et Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

" Pire, le club lisboète n'a plus disputé la phase de poules de la Champions depuis sept ans !"

Ils la jouaient pourtant l'an passé, mais bon...
Article d'une nullité...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
4 2