1. //
  2. // 8es
  3. // AS Rome-Lyon

Spalletti dans la fosse au Lyon

En perdant en l'espace de neuf jours trois rencontres déterminantes face à la Lazio, Naples puis Lyon, Luciano Spalletti a vu son futur s'assombrir brusquement du côté de Rome. Une élimination en Ligue Europa face à l'OL pourrait précipiter le départ d'un entraîneur symbole d'une Roma enthousiasmante et joueuse, mais incapable de remporter le moindre trophée majeur.

Modififié
« Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille. » La citation est de Jacques Chirac. Mais elle s'applique parfaitement à ce que vit depuis le début du mois de mars Luciano Spalletti, le Mister emblématique de la Roma. Talonnée par Naples en Serie A, défaite par la Lazio en match aller de Coppa Italia (2-0) et dominée par l'OL en huitièmes de finale aller de C3 (4-2), la Roma traverse une sérieuse zone de turbulences. Et Spalletti, critiqué de toutes parts, n'a peut-être plus beaucoup de temps pour éviter le crash. Pour ce faire, il devra d'abord maintenir en vie les Giallorossi en C3 en dominant l'OL ce jeudi. Sous peine de voir sa romance avec la Louve se terminer brutalement.

L’inconstant Mapou Yanga-Mbiwa

Le tonnerre Pallotta, les chuchotements de Totti


Foudroyée en plein vol. Ce jeudi 9 mars, Lyon vient de terrasser la Louve 4-2 et Luciano Spalletti rumine. En conférence de presse, l'Italien préfère ne pas trop s'attarder sur le contenu du match et déclare croire en les chances des siens au retour. Mais l'entraîneur romain le sait. Après l'éclair vient le tonnerre. Et à Rome, son vacarme est plus assourdissant que partout ailleurs. Le lendemain du match, c'est le président de la Roma, James Pallotta, qui pousse un coup de gueule qui remet en cause les choix de son technicien : « Lyon ? J’ai vu le match... Nous avons des joueurs qui ont beaucoup joué cette saison, à cause des blessures et des choix ratés du mercato d'été. À cinq minutes de la fin, Strootman ne revenait plus. Ce n’est pas dans son habitude, c’est un guerrier... Contre Naples (défaite 1-2 la semaine précédente, ndlr), je n’avais pas de bonnes sensations pour la formation. Nous avons fait jouer Salah à trente-cinq minutes de la fin, et quand il est entré, il a touché deux fois les poteaux. Peut-être qu’il aurait fallu le titulariser... » Les hostilités sont lancées et les médias transalpins se font l'écho d'un effectif déboussolé par ses récentes contre-performances, comme l'illustrent les mots du défenseur Emerson, à la sortie du match contre l'OL : « Parfois, on ne comprend pas ce qu'il se passe. » Francesco Totti achève de nourrir la polémique : après la rencontre face à l'OL, « Il Capitano » , visiblement dégoûté, échange avec un journaliste ancien résident de la ville éternelle, qui lui explique être nostalgique des années où il vivait à Rome. Le numéro 10 lui répond alors que « Rome leur manque à tous » . Un tacle à peine masqué envers Spalletti, avec lequel l’icône romaine entretient une relation pour le moins compliquée.

Avatar de la lose


Un contexte orageux qui renvoie la Roma à un syndrome tenace que même Spalletti, entraîneur le plus respecté dans la ville éternelle depuis Fabio Capello, n'a pas su guérir : celui du loser magnifique. Propulsée au sommet du championnat à la suite du scandale du Calciopoli, la Roma n'a fait que cumuler les places d'honneur depuis 2006, laissant l'Inter, puis la Juventus assouvir leur soif de titres. Le club du Latium est l'équipe qui a le plus collectionné de secondes places (six) entre 2006 et 2017, dont trois obtenues sous le premier mandat de Spalletti (2005-2009) à Rome. Le tout en proposant un football décomplexé, le fameux « beau jeu romanista » , un style dont Spalletti ne s'est jamais départi. Problème : aussi séduisante soit-elle, la Roma se heurte aux limitations imposées par son environnement sulfureux et par les ambitions irréalistes de sa direction comme du public. Cette année, le propriétaire du club James Pallotta a encore clamé que son équipe « visait le Scudetto » . Et quand Spalletti annonce son retour dans la Botte en janvier 2016 après cinq ans d'exil en Russie, Zdeněk Zeman résume en ces termes la situation à Rome : «  Les problèmes sont les mêmes que quand il est parti parce qu'il ne pouvait pas travailler... C'est toujours la même chose : la Roma déclare qu'elle veut gagner des titres et devenir l'un des meilleurs clubs au monde, puis elle vend ses meilleurs joueurs... »

Le Gladiateur


Face aux exigences et à la pression populaire, se dresse néanmoins un Mister dont la force de conviction comme de caractère ne sont plus à prouver. Pas effrayé par les critiques des huiles de la Roma, le technicien a combattu le feu par le feu, pointant du doigt la gestion du club : « Je ne me laisse pas impressionner par les mots du président... Il faut être clair avec les fans : un an auparavant, j'ai hérité d'une situation difficile et les départs de Digne, Pjanić et Gervinho auraient pu m'inciter à partir. » Ce qui ne l'empêche pas de lier son destin à sa capacité à satisfaire la fin dévorante de trophées de la Louve : « Pallotta a raison, la Roma est une grande équipe et vous devez mériter de l'entraîner. Si je ne gagne pas les deux prochains matchs, je ne finirai pas la saison. » Ce jeudi soir, le gladiateur Spalletti entrera peut-être pour l'une des dernières fois dans l'arène de l'Olimpico. Avec seulement deux scénarios en tête : terrasser Lyon avec panache ou mourir avec ses idées, les armes à la main.



Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Europa League
8e de finale retour
AS Roma-Lyon




Dans cet article

Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  12:11  //  Tifoso della AS Rome
Note : 1
Mouais, oui et non.

À l'échelle de la Roma, donner du loser magnifique à un entraîneur qui t'a aidé à remporter 2 coupes d'Italie et 1 Supercoupe d'Italie en 3 ans et demi tout en pratiquant un football champagne, puis redresser la situation lors de son retour, c'est un peu trop selon moi.

Spalletti a un effectif de qualité, certes, mais extrêmement réduit et le club est à sa place, c'est à dire à la lutte avec le Napoli pour la seconde place. La Juve est encore trop bien armé pour rivaliser avec elle.
Je ne vois pas en quoi il serait un "loser".

Après, c'est vrai que la petite crise (au moins physique) arrive au plus mauvais moment. Malheureusement!
Mais c'est un peu le lot de toutes les équipes démarrant la saison plus tôt pour cause de tour préliminaire de CL.

Pour le match de ce soir, on ne sait jamais, sur un malentendu, Georges Marchais paraît-il.
Du coup, sait-on jamais.

Bon match à tous.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  14:54  //  Supporter de Bordeaux
Bof, Rudi Garcia a été viré pour moins que ça..
Ce commentaire a été modifié.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:03  //  Tifoso della AS Rome
Tu rigoles ?
Sous Garcia, Ça faisait un an que l'équipe tenait par miracle, quand elle tenait... Et heureusement que l'Inter était pas au mieux à ce moment là.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:12  //  Tifoso della AS Rome
Pour autant, j'ai apprécié son passage chez nous et je suis content de le voir rebondir à l'OM, qui est mon deuxième club.
Mais sa dernière année à la Roma (de janvier à janvier quoi!) était une souffrance.
Globalement, est-ce qu'on ne peut pas considerer que finir 2e derriere la Juve c'est tout ce qu'un club italien "normal" peut esperer pour le moment ?
C'est gentil de viser le titre mais la Juve a vraiment l'air au-dessus du lot.

Decu par contre de ne pas avoir vu Totti entrer a l'aller contre Lyon.
Bon match pour ce soir, que le meilleur gagne et que l'OL se qualifie ! :-)
Ce commentaire a été modifié.
zinczinc78 Niveau : CFA
 //  15:28  //  Supporter de Bordeaux
Pour répondre à ta question : un peu.
5 réponses à ce commentaire.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Alors merci pour l'article mais si le constat est pas faux l'analyse se focalise sur les 3 défaites de suite alors que les racines du mal sont plus profondes.

Déjà Luciano fait chier depuis des mois et des mois avec son contrat. En début de saison c'était on verra puis faites moi resigner ou je fais un malheur et au coeur de l'hiver si pas de titre je m en vais. Bon. Ça plombe un peu l'ambiance et le scud que le président a envoyé est mérité.

Il a récupéré une équipe à la derive selon lui malgré tout bourrée de talents et pas larguée au classement. Demandez aux Interistes ils vont vous en parler.

Il se met dans la mouise tout seul par son obstination proverbiale. D'abord en refusant de changer de système pendant 4 mois contre le bon sens puis en ne faisant que très peu tourner.

"L'effectif ne peut pas être champion" selon Zeman. Si si y a de quoi être concurrentiel alors ça manque un peu de banc mais surtout de nerfs à commencer par le coach.

Des belles équipes qui ratent leur saisons sur 4 matchs y en a tous les ans en mars. Demandez à lyon, city etc. Si près si loin mais y a moyen de faire mieux.

Lyon peut se qualifier ce soir ça n'empêchera pas que la Roma bat tous ses records depuis août: clean sheet, moyenne de buts à domicile etc.

Don Fabio est cité dans l'article, j'ai pas une grande sympathie pour le personnage mais lui ne se cachait pas.

Alors le petit Luciano il est sympa mais au lieu de jouer au Machiavel de pacotille pour prendre le banc de la Juve l'an prochain il pourrait aussi se remettre en question.
À mon avis ça dépendra plus de Lyon que de la Roma. Au match aller elle n'était pas dégueu, loin de là. Lyon a eu de la réussite (même si la glissade de Diakhaby fut aussi de la réussite pour la Roma) mais surtout bénéficiait d'une sorte de sérénité ou d'assurance qui lui permettait d'exploiter les qualités techniques de ses attaquants, même quand ils faisaient des mauvais choix (et il y en a eu). Le fait que les crochets de 120 m de long de Dzeko passaient montre quand même que c'était pas tout cuit en défense. Ce match aurait pu clairement se finri en 3-3 mérité (la glissade étant compensée par des gros ratés romains) et pourtant tout le monde dit que c'était un super match des Lyonnais, donc pour moi rien n'est gagné pour eux, loin de là.

Si les Lyonnais sont un tout petit peu fébriles, ça se ressentira sans doute beaucoup par un effet de cliquet. Il suffirait d'un taux de pertes de balles légèrement supérieur en attaque pour que Lyon n'y arrive plus, s'agace ou que sais-je en plus du fait que cela offrirait possiblement plus de situations très dangereuses aux Romains, qui n'en ont déjà pas manqué à l'aller. Du coup le résultat de ce soir me paraît vraiment incertain et suspendu aux qualités mentales des Lyonnais et de meneur d'hommes de Génesio (et aussi à ses choix tactiques, évidemment).
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 1
 //  13:34  //  Fidèle de Lyon
Note : 1
Si ca se resume a ta conclusion, puree, on est mal:)
Contrôle Orienté Niveau : Loisir
Tout à fait d'accord avec toi. Il faudra que l'OL montre ce qu'a montré Monaco hier soir : que c'est leur jour, et pas celui de la Louve.
Si mentalement ils sont bousculés durant la partie, je connais que trop bien cet effectif pour craindre qu'ils ne se mettent à douter et tergiverser dans leurs choix... Dommage que Depay ne soit pas qualifiable pour cette compétition d'ailleurs, car, malgré mon scepticisme à son égard toujours présent, je trouve que sur les derniers matchs c'est l'un des seuls à apporter une réelle insouciance au jeu lyonnais. Il a certes beaucoup de pertes de balles mais au moins il tente, et lorsqu'il passe son vis-à-vis, en général il y a gros danger sur la cage adverse !
Bref pour en revenir et finir avec le sujet initial, je pense que la qualification est loin d'être acquise malgré l'avantage obtenu au match aller et qu'un grain de sable pourrait rapidement enrayer la machine lyonnaise. A eux de montrer un état d'esprit joueur et conquérant, d'aller toujours vers l'avant comme notre fantastique futur quart-de-finaliste monégasque, de ne pas reculer, d'être solidaires... etc
2 réponses à ce commentaire.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
D'ailleurs, je me permets un petit HS pour questionner mes collègues observateurs de Série A:
Pensez vous que la prochaine édition du championnat pourrait bouleverser en partie l'ordre établie ?
Autrement dit, pensez-vous que la Roma et le Napoli peuvent, dès la saison prochaine, être dépassés par l'Inter ?

Je m'explique:
La Roma et le Napoli semblent cette année clairement au dessus des interistes, pas de beaucoup mais assez nettement.
Toutefois, quand on regarde le parcours de l'Inter ces deux dernières années, il en ressort que ce club progresse à grandes enjambées.
Or, dans le même temps, si le Napoli et la Roma ont encore un super niveau, il me semble quand même qu'ils stagnent un peu ces derniers temps, dans le sens où c'est toujours un peu la même histoire: ces deux clubs luttent pour la seconde place, mais ne peuvent en aucun cas espérer emmerder la Juve.
D'autre part, quand on regarde d'un point de vue financier, l'Inter a quand même de grosses ressources, qui lui ont permis de se construire une équipe jeune et talentueuse, et ça semble pas prêt de s'arrêter.
Là où le Napoli et la Roma semblent tout de même être de moins en moins capables de suivre. Le Napoli dépense pas mal d'argent, mais ne peut pas se permettre de faire de vrais gros coups à plus de 35M, résultat, on a une équipe jeune, assez complète, très talentueuse, mais sans véritable top player. La Roma, quant à elle, semble encore plus limitée financièrement, et selon certaines sources, elle devra même vendre certains de ses joueurs (Manolas? Naingolan?) dès cet été (à charge pour elle de les remplacer comme il se doit, bien sur).

Bref, tout ça pour dire que les trajectoires récentes des trois clubs en question pourrait, à mon avis, poser la question d'un éventuel changement dans la hiérarchie.

A ajouter à cela que, mine de rien, mon petit ACM progresse également, de son coté, et pourrait cet été faire un gros mercato (le closing de la vente semble se rapprocher, à prendre avec des pincettes, bien évidemment), ajoutant aux bons jeunes qu'on a déjà et qui auront progressé d'ici là une plus value.

Tout ceci étant dit en admettant le fait que la Juve restera au dessus, au moins pour un an encore.

Mais je sais pas, quand je vois ce qu'est en train de construire l'Inter au niveau de son effectif, je commence à avoir peur pour Naples et Rome, deux clubs pour lesquels j'ai plutôt de l'affection.
Enfin, le gros défi pour l'Inter sera de pas foirer la gestion du coach; autrement dit, ne surtout pas remplacer Pioli par un tocard, si remplacement il doit y avoir.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Oui et non. Oui la Juve partira encore avec un effectif superieur mais la Roma ne sera plus inquiétée par le fpf. Vendre ne sera pas une obligation même si on peut imaginer deux grosses ventes pour financer le mercato.

La Roma progresse encore et fait déjà mieux que l'an passé à pareille époque. Charge à elle de ne pas faire n'importe quoi au mercato et de choisir le bon coach.

Je suis réservé sur l'Inter qui va faire une grande lessive cet été et certainement changer de coach mais ils ont du potentiel eux aussi évidemment.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
@Roberto

Concernant la Roma, le problème c'est que parmi les deux grosses ventes, il risque d'y avoir Naingolan, qui est quand même le joueur majeur de la Roma, qui sera très difficile à remplacer.
Ceci outre le fait qu'un changement de coach demanderait une réadaptation des joueurs, avec le temps que ça demande.
Ceci dit, je suis pas en train de dire qu'il y'a un péril qui plane sur la Roma.

Concernant l'Inter, déjà, je vois pas trop en quoi ils seront obligés de faire une lessive cet été.
Enfin, certes, ils devront se séparer des Eder, Palacio, Nagatomo etc, mais c'est plutôt un point positif.
Et le changement de coach devrait se faire seulement si les dirigeants en trouvent un meilleur que Pioli, typiquement Simeone.
Et accessoirement, mine de rien, Tohir a quand même restructuré le club, augmentant sa visibilité à l'étranger et assainissant les finances, pour préparer l'arrivée des chinois; c'est pour ça que je me fais pas de soucis pour leur puissance financière.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:09  //  Tifoso della AS Rome
Je suis assez d'accord avec Georgie ... Tant qu'on ne fait pas rentrer plus d'argent (le stade va bien aider, mais c'est dans 2/3 ans!) on va se maintenir, éventuellement légèrement progresser mais pas être un concurrent réel pour le scudetto.
Le Napoli non plus car niveau salaire, ce n'est pas à la hauteur de l'Inter, de la Roma ou de la Juve. Cela ne les empêchera pas d'être compétitives mais peut-être pas au point d'aller chercher les turinois.
(J'espère me tromper pour les deux équipes !)
L'Inter, par contre, a le passé et le futur pour elle.
Je les sens plus capables d'y arriver en un ou deux ans.
Mmmhhh avec le contrôle récemment accru sur les sorties de capitaux privés en Chine, pas sûr que la vente de Milan soit réglée...
Curieusement je ne suis pas d'accord avec Cafu, je pense plutot que les chinois vont apporter, en plus des capitaux, de la stabilité et une stratégie, tout le contraire de ce que l'Inter a fait pendant 20 ans sous Moratti. L'erreur pour eux, et j'espère bien qu'ils la commettront serait de conserver Pioli, pas assez bon à mon sens.
Par contre Georges, je te trouve un brin optimiste pour le Milan et je ne parle pas du fait que le closing est fixé au 1er avril. Ok Montella fait bien tourner une équipe de jeunes talents mais que ce soit finances, repreneurs, organisation, tout reste à faire.
La Roma me semble mieux armée pour le futur que le Napoli. Ils vont être obligés de vendre à cause du FPF mais ils sont attractifs, de plus en plus structurés et bientôt affranchis de Totti sur le terrain.
Naples par contre est rentrée dans une spirale où tout le monde, supporters, joueurs, direction et même le maire de la ville, se posent en victimes du complot du Nord. C'est pas en titrant que tu es la seule équipe d'Europe à jouer mieux que le Barca que tu progresses où que tu te qualifies. Le hurlement européen qu'on devait entendre jusqu'à Turin n'a été qu'un petit cri. Et il aurait été plus logique de le faire entendre à Madrid.
Ce commentaire a été modifié.
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Je suis très modérément optimiste pour le Milan, en fait; je ne dis pas que l'ACM sera de retour pour le podium dès l'année prochaine, mais simplement qu'on a déjà une base de jeunes pas mauvais, qui peut donner une équipe intéressante si, dès cet été, on la renforce avec des valeurs sures (à l'échelle de la Série A, comme par exemple Badelj) dans des secteurs clefs.
Concernant l'avenir Roma/Naples, je suis pas sur d'être d'accord avec toi.
Naples a quand même une équipe plus jeune que l'ASR, avec beaucoup de talents qui émergent peu à peu, les Rog, Zielinski, Diawara, Milik etc.
Et je pense franchement pas que les deux-trois déclarations débiles d'ADL sur le prétendu complot zébré suffise à en faire un club beaucoup moins attractif que la Roma à l'étranger. Puis tu peux pas déduire d'une élimination inéluctable face au champion d'Europe en titre un tel postulat, j'ai pas l'impression que la Roma soit plus glorieuse que le Napoli en LDC.
Après, globalement, je suis d'accord avec ton idée selon laquelle Naples a un peu tendance à se reposer sur ses acquis et à adopter une attitude arrogante ces derniers temps, là où la Roma semble être bien plus humble.
Reposer sur ses acquis je ne sais pas mais se voir plus beaux qu'ils ne sont c'est sur. La fin de saison donnera son verdict, je note que Sarri se tait depuis la sortie ridicule d'ADL à son encontre.
Alors qu'à Rome, c'est Palotta qui se tait mais pour le stade va se faire.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Les pertes pour la Roma l'an dernier se situaient entre 15 et 20 millions. Le chiffre reste important mais loin des saisons à 35 ou plus millions de deficits.

Le dernier mercato a été raisonnable et toutes les sources de revenus sont en progrès. A confirmer mais les ventes ne seront pas une obligation.

Un effort devrait être fait sur la masse salariale, notamment De Rossi qui est d'accord pour une grosse baisse de salaire, qui absorbe 70% des revenus du club. On tient le bon bout economique vraiment.

Si ventes il y a ce sera pour services rendus (Radja) et offres dingues (Manolas/Rudiger).

Le changement crucial va être l'organigramme et qui aura le pouvoir au jour le jour: Massara, Braida, Monchi, le mec d'Angers dont j'ai oublié le nom?

On a aussi pas mal de jeunes en prêt qui devraient revenir pour pas cher, aguerris et à même de densifier le banc, ça autorisera peut être deux ou trois beaux coups sur le mercato.
 //  13:45  //  Supporter des Pays-Bas
Ca traine cette histoire de vente, non?
J'ai l'impression d'assister à la même chose qu'avec l'OM et Kachkar.
Perso l'Inter me fait plus peur que la Roma ou Naples parce qu'elle va avoir les moyens de progresser, et qu'elle progresse déjà. La ou Naples et Rome me semblent condamnés à plafonner, sans pouvoir upgrader significativement l'équipe au mercato, voire même risquent de perdre certains de leurs meilleurs éléments (Nainggolan, Koulibaly)

Apres l'Inter est un club tellement instable qu'ils peuvent faire n'importe quoi et de planter. Mais je les vois challenger n 1 des l'an prochain
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  17:16  //  Aficionado de l'Argentine
Pourquoi avez-vous tous l'air aussi convaincus d'une vente de Nainggolan cet été ? Vous voulez me flinguer ma journée ou quoi ??!
Bon je rigole of course, mais j'espère vraiment que la Roma réussira à garder Radja au moins une saison supplémentaire !
11 réponses à ce commentaire.
"En perdant en l'espace de neuf jours trois rencontres déterminantes face à la Lazio, Naples puis Lyon"

Purée ça commence mal l'article, si elles avaient été déterminantes ces 3 défaites le match de ce soir n'aurait pas à se jouer, le retour de Coppa non plus et le scudetto serait déjà attribué.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
@georges

À l'heure actuelle, difficile d'envisager le futur immédiat à cause du flou entourant les strcutures sportives de certains clubs que tu nommes. Du pognon pour le Milan, mais quelle organigramme? Quels hommes forts pour décider? Apparemment, et seulement apparemment, on y retrouve un certain parfum de rigueur (de base) pour entamer un vrai "changement". Mais voilà, faut pas non plus s'éterniser. Autant dire que le club, dès la saison suivante, a/aura besoin de moyens et de ressources bien plus conséquents pour se fournir des certitudes qu''il ne possède pas aujourd'hui (et qui lui font carrément défaut).

Le Napoli? J'ai des doutes. Non pas quant à la présence de références compétitives de très haut niveau, mais plus dans le sens du processus émanant du modèle de jeu circonscrit à un contexte. Bref, en tant que "produit footballistique".

Quant à l'Inter, même si certains éléments grincent à mon avis, je sens que c'est le club qui "est plus proche" de se trouver une structure (même à force de contradictions conceptuelles). Bref, ça va plus vite et les "moyens" y sont. Mais cette vitesse de croisière n'est jamais l'adéquate pour l'équilibre comprétitif.

La Roma, c'est surtout lié à la structure sportive que je me pose des questions.

Bref, la Juve a tissé un avantage compétitif global sur le reste de la concurrence qui devrait (ne serait-ce que) les obliger à aborder cette "opération reconquête" après s'être vraiment mis en question quant à leur "passif". Cela fait trop d'années déjà que le calcio n'a pas les dirigeants qu'il se doit d'avoir.

Si cela te sert à quelque chose, il suffit de jeter un coup d'oeil au reste de cas figure qui sont survenus dans l'Europe du football. Parvenir à ce qu'un "club monstre" refasse surface reste quand même quelque chose d'assez rare. J'insiste, il fallait pas les laisser chavirer autant.

PS: Cela étant dit, aux supp. et connaisseurs/suiveurs de chaque club susnommé, désolé de m'être exprimé de la sorte. C'est juste un avis, :).
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Concernant le Milan, je ne dis absolument pas qu'on sera à la lutte pour le podium dès la saison prochaine; je ne faisais absolument pas partie des doux rêveurs qui pensaient qu'on pouvait l'accrocher dès cette année après notre bonne période.
Je dis simplement que l'équipe semble, cette année, s'être trouvée une base plus saine et stable, et, qu'agrémentée de deux-trois bons joueurs, cela peut donner quelque chose d'intéressant.
Pour le reste, je suis d'accord quant au fait que tout est à reconstruire au club, mais on a déjà 2-3 bases, et l'organigramme commence peu à peu à se dessiner autour de Fassone et Mirabelli.

Pour le reste, je ne parlais pas vraiment d'une éventuelle concurrence faite à la Juve, qui devrais conserver son hégémonie encore quelques temps, mais plutôt d'un changement au niveau de la hiérarchie du podium.
Et on est d'accord sur les futurs rapports de force Naples/Roma/Inter.

Puis ne t'excuse pas pour ton avis, je doute que qui que ce soit ici te le reproche, vu qu'il est tout à fait argumenté !
Ce commentaire a été modifié.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Oui mais Georges (parce que là j'ai des infos qui partent dans tous les sens, :(, et difficile de savoir)
1. Le Milan compte se structurer sur la base d'un Directeur Sportif? Ou d'un Secrétariat Technique?
2. Les noms de Berta, etc. Sont-ils crédibles?

En strictes termes micro-structurels (l'équipe quoi), aucun doute. L'année I, pour ainsi la nommer, devait se construire sur lesdits fondamentaux: préserver l'âme et un état d'esprit "compétitifs". Tout ce qui vienne après ça, que du bonus (qui ne doit point modifier la feuille de route). Pour l'année II, on peut en discuter quant aux "besoins" (ainsi que des profils en eux-mêmes, :)).

Si la Lazio n'était pas La Lazio, je te dirais que je miserais un kopek pour elle, :). C'est l'équipe qui m'a offert le plus de certitudes tactiques qualitatives en dehors de la Juve.

* Quitte à attendre à la passation, vous pouviez pas retenir un peu plus Braida au lieu de nous le refourguer à Barcelone...?
2 réponses à ce commentaire.
 //  13:54  //  Supporter des Pays-Bas
J'avoue être surpris. Je ne suis pas la série A de très près mais il me semblait que Spaletti depuis son retour avait justement changé un peu l'AS Roma qui était devenue une équipe plus sérieuse et des résultats plus réguliers, dans cette équipe habituée à faire les montagnes russes.
Du coup je l'imaginais assez solidement installé au poste.

Et c'était pas une présidentE, à l'AS Roma?
Tu as 3 ou 4 ans de retard, maintenant c'est un américain joufflu, le dénommé Palotta.

Et oui Spaletti a fait beaucoup de bien à la Roma mais il a un effectif un peu court, quelques blessures comme celle de Florenzi, donc peu de rotations, donc au printemps ça coince.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Ce que tu dis est tout à fait vrai mais la Juve par son serieux impose un train d'enfer à ses poursuivants.

L'an dernier Naples et Roma font 82 et 80 pts et la Vieille dame 90 ou 91 il me semble. Les deux concurrents sont en avance sur leur temps de passage mais la Juve ne faiblit toujours pas. Cette année pour être deuxieme, juste deuxième il faut taper dans les 85 pts...
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
T'as dû te confondre avec LA maîre de Roma, ;).
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  15:14  //  Tifoso della AS Rome
Note : 1
La très jolie Virginia Raggi, aucun lien fille unique.
Non, il pensait à Rosella Sensi, la fille de Franco Sensi, qui a vendu le club aux américains.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Et Rosella, n'oubliez pas Rosella!
6 réponses à ce commentaire.
Le Pez a montré ce qu'il ne fallait pas faire, Monaco, c'est tout le contraire, Lyon doit s'en inspirer et s'élever au dessus de tout çà pour aller chercher la qualification.

Les coupes européennes c'est tellement ce qu'il y a de plus cool.
Groserge92
"Italian screeching"
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
 //  17:21  //  Aficionado de l'Argentine
Un article sur les difficultés de Spalletti... J'espère qu'on aura droit à une sorte de "malédiction inversée" pour ce soir et que le bon Luciano donnera une leçon tactique à Genesio !

Ceci dit, je sais pas pourquoi, je suis pas hyper confiant pour ce match même si avec ce club, j'ai appris à n'avoir aucune certitude, ni dans un sens ni dans l'autre... Et puis, un handicap de deux buts n'est théoriquement pas si insurmontable.

Dommage d'être privé une énième fois du soutien de la Curva Sud. A ce propos d'ailleurs, j'ai l'impression que la situation avec les ultras s'enlise lentement mais sûrement et que tout le monde à la Roma semble s'en accomoder plus ou moins. A mon avis, c'est une grave erreur : un Olimpico bouillant, ça avait quand même de la gueule (bien que ça paraisse très loin aujourd'hui) et ça n'aurait pas été de trop pour effectuer cette mini "remontada" !
En tant que supporter lyonnais je suis moins confiant que toi;
Même si on part de moins loin que rattraper un 1-2 à White Hart Lane ou lors des deux dernières confrontations en Europa contre la Juve, ça fait des années qu'on a pas performé en match à éliminations directes en Europe contre des équipes d'un standing supérieur;
1 réponse à ce commentaire.
MariAnn
Tu veux trouver une fille pour la nuit? Bienvenue sur le meilleur site de rencontres http://goo.gl/UIlN7y
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 32 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13