1. //
  2. // Roma-Porto (0-3)

Spalletti : « C'est difficile à expliquer »

Modififié
1 8
Soirée cauchemardesque au stadio olimpico.

Après un match nul 1-1 à Porto, où la Roma avait semblé au-dessus de son adversaire jusqu'à l'expulsion de Vermaelen, les joueurs romains se sont littéralement effondrés lors du retour. Défaits trois à zéro sur leur pelouse, les hommes de Luciano Spalletti ne verront pas la phase de poules de Ligue des champions. Une défaite au goût amer pour l'entraîneur italien : « C'est difficile à expliquer et à analyser. Nous pensions pouvoir gérer la partie, mais nous avons vite perdu confiance. On a perdu des ballons faciles, puis on a encaissé ce but. Maintenant, c'est une période longue et douloureuse qui nous attend. Ça va être compliqué sur le plan mental. Mais il faut se relever, se réorganiser, regarder devant nous. Ça commence demain, dans le vestiaire. »


En difficulté après l'ouverture du score de Felipe, les joueurs de la Roma se sont mis tout seuls en galère avec les expulsions de Daniele De Rossi et Emerson. Deux pétages de plomb que ne comprend pas Spalletti : « Quand ça ne va pas comme tu l'imaginais, tu peux t'énerver et tu peux parfois dépasser les limites. Mais ça n'est pas une situation habituelle pour nous. La demi-saison avec moi l'année dernière, nous avons toujours fini à onze, et là, on prend trois rouges en deux matchs. »

Le plus triste dans cette soirée ? Francesco Totti qui n'a pas pu faire ses adieux à la Ligue des champions. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

J'ai pas pu regarder le match, grande fut ma surprise lorsque j'ai vu le score sur le tableau d'affichage. Tellement triste et surpris que je n'ai pas pu commenter le CR de la rencontre.

Je me demande encore comment l'ASR s'est faite éliminée...
C'est facile à expliquer. Mauvaise préparation du match, mental en mousse et choix tactiques douteux. Logique quoi.

Voila je retourne me mettre en position foetale.
Sans De Rossi en milieu, on voyait que les joueurs ne faisaient plus rien dans l'axe. Je me souviens d'un moment, De Rossi s'avance pour revenir dans l'axe, et directement il envoie une passe en avant de trente mètres dans les pieds de Dzeko qui subit une faute. Et pour que Dzeko récupère une balle, c'est vraiment qu'elle était millimétrée.

Naingollan a connu la solitude il devait alors être partout et son meilleur relais était Perotti, l'arrière droit vu que tous les autres semblaient endormis.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1 8