1. //
  2. // Sélection

Southgate explique qu'il ne protégera pas Rooney

Modififié
0 11
Pas de chouchous pour Gareth.

Le sélectionneur anglais est revenu sur le cas de Wayne Rooney, fragilisé avec les Red Devils et encore très moyen avec les Three Lions face à Malte samedi, en expliquant que le joueur ne serait pas protégé par son statut de capitaine : «   Quand vous ne jouez pas sur la durée avec votre club, ça devient très difficile... J'ai des choix à faire qui doivent être bons pour l'équipe. Quand vous sélectionnez des joueurs pour l'Angleterre, vous laissez forcément du monde de côté. Quand vous regardez les joueurs qui étaient sur le banc à Malte, vous voyez des gars qui jouent toutes les semaines en Premier League, donc vous devez être prêt à prendre des décisions dures. Ça fait partie du job... »

Wayne's World se rétrécit. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ouène Roux-Né Niveau : District
Le roux tourne. Hélas.
Je dirais même plus, le roux tourne a tourné.
Attaque-Defonce Niveau : Loisir
Autant j'ai adoré Owen qui aurait pu être LE meilleur attaquant des années 2000 sans les 200 000 blessures qui lui sont tombées dessus après 2001, autant Rooney... Bah j'ai vraiment jamais vraiment adhéré. Mais on ne peut pas dire qu'il est surcoté comme on le lit partout.


Techniquement il est doué, bon de le tête, en finition, capable de créer etc... Oui, il a d'indéniables qualités et un sacré mental de mammouth, mais il n'est excellent fondamentalement ni à un poste, ni sur une qualité propre, d'où peut-être un certain désamour de la team Pyjama. Mais sa panoplie complète et ses multiples atouts étaient sublimés par un physique proprement surhumain. Rooney au top dans un match jouait attaquant, meneur de jeu, récupérateur, défenseur central, latéral, ramasseur de balle, servait les frites devant le stade et amenait les fûts dans les pubs avant les matches.

Le problème de Rooney, c'est pas qu'il était surcoté, c'est qu'il a évolué au sein d'une nation qui n'était composée quasi-exclusivement que de surcotés ou de très bons joueurs qui se prenaient pour des génies mais n'avait pas le pedigree adéquat : les Terry, Lampard, Cole et même Gerrard qui n'a jamais été un phénomène en équipe nationale. Si seulement Rooney avait eu la chance de jouer avec Shearer et Scholes, l'Angleterre aurait pu avoir une vraie équipe un moment dans son histoire récente. Pas d'bol, Rooney est contemporain de Lennon, Walcott et Cahill...

Il a commencé sa carrière au haut niveau à 16 ans, quand en général pour un joueur "normal", elle démarre progressivement entre 19 et 22 ans. Donc à 31 ans, il est carbonisé comme un mec de 35 ans et vu son profil, bah ça se voit.

Mais j'en ai marre de cette propagande anti-Rooney. Oui il doit laisser sa place, mais arrêtons de lui cracher dessus et d'oublier l'extraordinaire joueur qu'il a été. J'allais moi-même, par rejet viscéral du football anglais post-92, le flinguer pour la forme. Mais non, j'peux pas adhérer à cette culture de l'instant. Rooney est l'uns des cinq plus grands joueurs anglais de ces vingt dernières années, un vrai gars à l'ancienne. Je disais qu'on aime pas le football anglais pour son talent mais pour son esprit. Qui d'autre que Rooney incarne mieux ça ?

J'espère qu'il quittera MU, stoppera un an la sélection, ira se refaire une santé dans un bon petit club de Série A (Torino, Fiorentina... Naples...). Ou pourquoi pas en Ligue 1 à l'OM ou à Nice (soyons fous), qu'il revienne sous la tunique Three Lions et sorte une énorme CDM, porte les 'Biffs en demi-finale en sortant l'Argentine de Messi d'un triplé avant de tomber les armes à la main contre le futur vainqueur -la France, cela va sans dire - au terme d'un match qui restera dans la légende et d'assurer la troisième place contre, je sais pas, l'Italie, l'Uruguay ou la Russie en mode Corée du Sud...

Ce type ne mérite pas d'être rabroué de a sorte.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 11