1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/2 finale
  3. // Brésil/Allemagne (1-7)

Sous nos yeux, l'Histoire

L'Allemagne s'impose 7-1 en demi-finale de la Coupe du monde face au Brésil. Ce n'est pas une fiction, c'est bien l'une des pages les plus marquantes de l'histoire du football qui vient de s'écrire sous nos yeux. Gêne pour les vaincus, admiration pour les vainqueurs : forcément, il y avait de quoi passer par toutes les émotions.

Modififié
Difficile de poser des mots sur ce qui vient de se passer à Belo Horizonte. Fou. Absurde. Historique. Légendaire. Monstrueux. Désastreux. Gênant. Jouissif. Les mots se bousculent, parfois incohérents, comme les émotions que les millions de spectateurs ont pu ressentir pendant 90 minutes. 90 minutes qui ont semblé durer une éternité. 90 minutes qui vont laisser une trace indélébile dans l'histoire du Brésil, de l'Allemagne, de la Coupe du monde, du football. Jamais une équipe n'avait inscrit 7 buts en demi-finale d'un Mondial. Jamais le Brésil n'avait pris une telle raclée dans toute son histoire. Jamais personne n'aurait imaginé un tel score. Mais comment est-ce possible, bordel ? Comment un match peut-il tourner à ce point à la démonstration, à en devenir gênant. Oui, pendant 90 minutes, on s'est tous sentis un peu pervers. Un peu vicieux aussi. On a assisté à une humiliation, une séance de torture en mondovision. Et on a aimé ça, on s'en est délecté. On aurait aimé que ça s'arrête immédiatement, et que ça continue éternellement. À chaque but, c'était un nouveau hurlement, un « oui » de plaisir mêlé à un « non » d'incrédulité. Une contradiction de tous les instants. Un moment d'histoire, dont on se souviendra encore dans 50 ans. Bon sang…

Sept buts, sept minutes, sept années


Une défaite 7-1 en demi-finale de Coupe du monde, à domicile. C'est historique. C'est éternel. On s'en souviendra dans 10, 20, 50, 100 ans. Et peu importe, finalement, quelle sera désormais l'issue de cette Coupe du monde. Car le point culminant a été atteint ce soir. On ne pourra pas faire mieux, on ne pourra pas vibrer plus. D'ailleurs, la finale sera certainement dégueulasse, mais qui osera s'en plaindre, après ce que l'on a vécu ce soir ? « Après ça, on peut mourir tranquille, le plus tard possible, mais on peut mourir tranquille » avait dit Thierry Rolland le soir du France-Brésil 1998. À croire qu'il faut toujours qu'il y ait une large défaite brésilienne dans l'histoire pour que celle-ci devienne légende.

Oui, les Allemands, qui participeront donc à leur huitième finale de Coupe du monde, ont écrit ce soir la légende. Un moment ahurissant, où la grâce a touché les joueurs de Joachim Löw pendant sept minutes. Peut-être les sept minutes les plus dingues de l'histoire du football. Les Allemands mènent déjà 1-0, et à la 23e minute, c'est la déferlante. Un deuxième but, Klose qui bat le record de Ronaldo, puis un troisième, un quatrième, un cinquième. Cela allait trop vite. Trop rapide. Trop collectif. Trop. Trop. Trop tout. Sans pitié, l'Allemagne n'a pas seulement fait exploser la défense du Brésil (coucou, Dante) : elle a fait exploser tout un pays, un public, un rêve, une attente qui aura duré des années et des années. Sept années, très précisément (le chiffre du soir, assurément), depuis l'annonce de cette Coupe du monde au Brésil. Balayées en sept minutes. Pire qu'un ouragan.

Damnation pour les vaincus


Que l'on en soit bien conscient : c'est un électrochoc tellement puissant que l'on n'a pas su comment y réagir. Fallait-il rire ? Pleurer ? Hurler ? Rester muet ? Un peu tout à la fois, peut-être. Il faut dire qu'il y avait de quoi… Dans les livres d'histoire, on avait bel et bien lu que des finales de Coupe du monde s'étaient terminées sur des scores de 5-2... C'était en 1958. On avait lu, aussi, que des équipes avaient marqué cinq ou six buts en demi-finale de Mondial, ou que la France avait battu les Allemands 6-3 lors d'un match pour la troisième place. C'était en noir et blanc, un autre temps. Mais un 7-1 en demi-finale d'un Mondial, on ne pensait pas en voir de notre vivant. Du moins pas maintenant, pas en 2014, pas avec ces deux équipes-là, pas dans un tel contexte. Déjà que l'on avait eu du mal à se remettre du 5-1 encaissé par l'Espagne championne du monde en titre face aux Pays-Bas, alors là… Cela dépasse l'entendement.

En 1950, l'Uruguay était venu s'imposer 2-1 en finale de Coupe du monde au Maracanã, contre le même Brésil. 64 ans plus tard, on se souvient encore de ce moment, les Brésiliens en conservent le traumatisme. À l'époque, il n'y avait pourtant pas 200 chaînes de télé, pas de commentaires sur Twitter, pas de vidéos sur YouTube. Alors, on n'ose imaginer les traces que vont laisser ce 9 juillet 2014. Un match que l'on racontera à nos enfants, à nos petits enfants. « J'ai vu le Brésil en prendre 7 devant son public en demi-finale de la Coupe du monde. » Il y a Schiaffino et Ghiggia. Il y aura désormais Müller, Klose, Kroos, Khedira et Schürrle. Les vaincus, eux, risquent bien de traîner ce boulet pour le reste de leur carrière. L'Histoire est aussi belle qu'impitoyable.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Fred et Bernard, ces Jacky et Michel brésiliens.
Comment les mecs ont pu se laisser marcher dessus comme ça ? A 4-0 même pas de repli, pas de tacle pour limiter la casse et faire comprendre à l'Allemagne : c'est bon vous avez gagné mais maintenant vous approchez plus, on veut pas être plus humilié.
Les joueurs étaient dans l'espace ou ils pensaient déjà à ce qui allait leur arriver les prochains jours.
Après le 1er but les brésiliens ont failli tactiquement et psychologiquement.

Beaucoup de joueurs risquent de traîner ça encore longtemps (cf Toulalan; Gourcuff chez nous).

La seleçao s'en remettra s'est évident mais au prix de sacrifices: Je pense à Hulk (sorti à la mi-temps) et à Oscar.
Franchement, et même si c'est facile de dire ça après coup, c'était vraiment prévisible.
Pas dans ces proportions, c'est sur, mais depuis le premier match le Brésil fait un cinéma pas possible autour de l'union nationale (hymne a capella, entrée sur le terrain en se tenant par l'épaule, maillot de Neymar pendant l'hymne hier, pleurs à tort et à travers), au détriment du jeu. (Ils font un bon match de toute la coupe du monde, en quart contre la Colombie)

Donc, ça, ça marche contre des équipes à la con (Cameroun, désolé Sammuel), ca passe limite contre des équipes sud-américaines qui jouent aussi avec leur coeur (Chili, aux TAB, Mexique, un nul a suffi), ça marche avec l'arbitrage (Croatie), ça marche avec le quasi meilleur joueur de la compèt' (remember 2006, où l'EdF s'est appuyé uniquement sur ZZ) mais quand tu rencontres une équipe cynique, là c'est foutu.

Les allemands et leur rigueur devaient bien rigoler en voyant les brésiliens chialer et danser la samba dans le vestiaire pour créer de la cohésion. A ça, tu réponds par un pressing, du jeu sans émotion, mais parfaitement organisé, et ça marche.

Après, effectivement, on s'attendait (enfin, pour ma part, à un 3-0). En prendre 7, ça devient irrationnel - et pas vraiment analysable.
Davethesith Niveau : Loisir
Il y a donc des journalistes qui se délectent quand une équipe se fait humilier en mondovision ? Cela en dit long sur la mentalité détestable de la presse française !!

Pour ma part, je pense que si l'on aime le football, on aime le Brésil ! Et l'on ne peut pas se réjouir quand tout un pays est martyrisé ainsi.
L'histoire d'un naufrage collectif, d'une sorte d'imposture qui durait depuis le début du mondial et que les Allemands ont exposé brutalement.

Cette CdM aura vraiment agi en véritable catalyseur : une Espagne en fin de cycle, une Italie tâtonnante, un Brésil incapable de se remettre en question. Et une Argentine dépendante d'un seul homme incapable de se réinventer, qui je l'espère se cassera les dents ce soir sur des Pays-Bas pleins de fougue et d'envie.

Bref, bravo l'Allemagne. Et merci pour cette orgie...
FourFourTwo Niveau : Loisir
En tout cas, respect à Klose ! Le gars bat un record absolument gigantesque, assure le break en demi de coupe du monde et reste modeste dans sa célébration...
Ça change d'un certain Cristiano R qui dans une célébration des plus gênante nous apprend qu'il sait compter sur ces 10 doigts !
Aldosivimiamor Niveau : District
l'Allemagne c'est du lourd, tu leur mets encore 3 matchs après la finale, ils les gagnent tous. Je plains le finaliste.
Message posté par Davethesith
Il y a donc des journalistes qui se délectent quand une équipe se fait humilier en mondovision ? Cela en dit long sur la mentalité détestable de la presse française !!

Pour ma part, je pense que si l'on aime le football, on aime le Brésil ! Et l'on ne peut pas se réjouir quand tout un pays est martyrisé ainsi.


On aime le Brésil, celui qui joue au foot avec passion, créativité et qui fait nous révêr. Ce Brésil était tout simplement dégueulasse, brutal, sans idées.. Le pire Brésil qui m'ait été donné de voir, et de loin....
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Deutschland über à l'aise.
Le public bresilien est un ramassis de connards. Ils n'avaient pas vu avant que leur equipe ne faisait rever personne? Ils viennent juste de decouvrir que Fred n'est pas tres bon? Je me suis senti tres tres mal pour lui, et j'espere qu'il y aura une reaction de soutien apres ce match. Bande de merdes
Ce Brésil était prévisiblement merdique.

Sans garantie derrière depuis 3 semaines, sans imagination au milieu et sans vitesse devant.

Même avec Neymar, c'était la branlée. On se demande même si Th.Silva fait pas exprès de prendre un jaune contre la Colombie pour éviter de participer au massacre.

On se réjouit pas, on savait tous qu'il y avait 6 ou 7 sélections plus fortes que cette séléçao.

Le pire aurait été que ce Brésil là, gagne la coupe du monde.
The Truth Niveau : DHR
Anyway, triste pour les joueurs mais le Brésil reviendra encore plus fort, à condition qu'il ne renie pas leurs ADN footballistique (créativité, vitesse) tout y incorporant de la discipline et de la rigueur. C'est la tout le défi
Dire qu'il y a un joueur à 50 millions dans cette défense, en plus d'être méchant, il a été nul et en dessous de tout.
el peruano loco Niveau : Ligue 2
Note : 12
Retrospectivement, j'ai envie de penser un peu comme Mavuba que l'EDF n'a pas prit conscience à quel point, elle avait un coup à faire face aux Allemands. A quel point, la Manschaft la craignait mille fois plus (au point de changer de plan de jeu en avant match sur fond de déclas tapageuses) que cette Selecao insipide Neymar ou pas d'ailleurs. Ah là là si ils les avaient prit d'entrée à la gorge insouciamment.....Regrets éternels, comme ils disent.
Moi hier j'ai été choqué et très triste pour eux. Pauvres brésiliens...
Note : 2
Sinon je pense que le principal fautif c'est Scolari. Il s'est accroché à sa victoire en Coupe des Conf comme un naufragé à un bout de bois. Le souci cnest que du coup il a sélectionné des joueurs hors de forme et il a laissé plein de bons joueurs à la maison. Et en effet c'est quoi cette énorme pression qu'ils se sont mis tout seul les mecs.. N'importe quoi.
bentamaman Niveau : DHR
Dans 50 Ans ? non je ne crois pas, tant que ce sport existera, on se souviendra de ce match.
Bon courage aux joueurs brésiliens, va falloir vivre avec ça.
@Davethesith Oui quand on aime le foot on aime le Brésil et on déteste CE Brésil. Quel soulagement de voir cette fausse équipe brésilienne se faire sortir, cela aurait été honteux d'avoir un champion du monde si dégueulasse. Depuis le début le seul vrai brésilien était Neymar, les autres... Enfin ils sortent, je n'en attendais pas tant
*somagic* Niveau : CFA
Message posté par Davethesith
Il y a donc des journalistes qui se délectent quand une équipe se fait humilier en mondovision ? Cela en dit long sur la mentalité détestable de la presse française !!

Pour ma part, je pense que si l'on aime le football, on aime le Brésil ! Et l'on ne peut pas se réjouir quand tout un pays est martyrisé ainsi.


Euh.. si on aime le football on aime l'Allemagne d'hier...
et mon dieu qu'est ce que j'ai pu détester le cynisme allemand des années 80-90...
mais collectivement et tactiquement c'est l'une des plus belles odes composées footballistiquement
Hier à 22:21 City remporte le derby de New York 4
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:50 Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 10
vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 17 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8