Solskjær met un pied dans la porte

Le fantasque président de Cardiff, Vincent Tan, vient de nommer Ole-Gunnar Solskjær comme entraîneur de son équipe. Finalement, voir débarquer le Norvégien sur un banc de Premier League n’a rien d’étonnant. Le voir arriver à Cardiff l’est plus. Nul doute qu’il n’y restera pas longtemps.

Modififié
0 14
Historiquement, la France a découvert Ole-Gunnar Solskjær en 1995. L’attaquant norvégien jouait alors à Molde et s’était coltiné une double confrontation avec le PSG en Coupe des coupes. En Norvège, Solskjær avait planté un doublé (défaite 3-2 malgré tout). Pourtant, ce n’est qu’en 1999 que l’Europe va véritablement faire connaissance avec le joueur qui a breveté le concept du « super sub » . C’est grâce à sa godasse que Manchester United va être sacré en finale de la Ligue des champions 1999. Ole-Gunnar était sur le pré depuis moins de dix minutes. Une spécialité maison pour un attaquant complet qui s’était même payé le luxe d’inscrire un quadruplé contre Nottingham Forest en ayant commencé le match sur le banc. Donc, depuis hier, Solskajer est de retour en Premier League. Un championnat qu’il connaît bien pour y avoir planté 91 banderilles en dix ans (1997-2007). Sauf que c’est au pays de Galles, à Cardiff, que l’ancien entraîneur de Molde vient de poser ses valises. En Norvège, « l’assassin au visage d’enfant » a eu le temps de se faire les dents avec deux titres de champion et une coupe nationale. Son style est simple et très « fergusonien » . Un jeu offensif, spectaculaire, plutôt au sol avec un contrôle permanent du tempo. Parce qu’au fond, Solskjær a tout appris de Ferguson. Dans le So Foot de février 2012, le Norvégien dressait d’ailleurs les grandes lignes de son boulot d’entraîneur. Une simplicité qui rappelle la philosophie de l’Écossais. « Le foot, au fond, c’est quoi ? Créer des problèmes à votre adversaire et solutionner ceux qu’il vous pose. Le reste, c’est principalement de la gestion humaine. Nous sommes avant tout des psychologues. » Ça tombe bien, l’homme va être servi avec son nouveau président. Un mec qui remonte son pantalon au-dessus de son nombril et qui porte la moustache. En 2014. Au quotidien, Solskjær va devoir faire preuve de patience et de psychologie pour gérer un club pas vraiment comme les autres. Car, il faut l’avouer, le choix de Cardiff étonne. En revanche, celui de la Premier League beaucoup moins. Ole-Gunnar a mis un pied dans la porte. À Cardiff, il sera exposé. Il va pouvoir se montrer. Être visible. Car, on s’en doute, le stop au pays de Galles n’est pas une finalité. C’est un tremplin. Alors que son nom avait circulé dans les possibles successeurs d’Alex Ferguson, c’est finalement David Moyes qui a été l’heureux élu. Depuis, l’autre Écossais est toujours l’élu mais apparaît nettement moins heureux.

En route pour Manchester ?

Au final, l’arrivée de Solskjær sur un banc du championnat d’Angleterre pourrait apparaître comme la première pierre posée du pont qui devrait l’emmener logiquement vers Old Trafford. D’autant qu’entre le club le plus titré d’Angleterre et le joueur, l’amour existe toujours. Et le Cupidon s’appelle Sir Alex. « J’ai juré loyauté et fidélité à Sir Ferguson (…) J’ai remis ma carrière entre ses mains et il me l’a bien rendu. Il y avait un respect mutuel entre nous(…) Avant même que me vienne l’idée d’entraîner, je tenais une sorte de journal quotidien dans lequel j’écrivais tout [le manager] : les mots qu’il employait après une victoire, après une défaite, ses causeries d’avant-match, les exercices à l’entraînement. J’étais fasciné (…) » , déclarait-il dans nos colonnes en 2012. Pas certain que la loyauté se soit atténuée avec le temps. Surtout quand on se penche sur les premières déclarations du nouveau patron de Cardiff : « Je suis très chanceux de pouvoir revenir en Premier League, a-t-il expliqué à la presse. J'en ai parlé à ma famille, mais c'est une super opportunité. Sir Alex Ferguson ne m'a jamais déconseillé de signer ici comme j'ai pu l'entendre. Il m'a donné de bons conseils, comme d'habitude. » Voilà, Ferguson est déjà dans la bouche du nouveau boss de Cardiff. Finalement, dans cette histoire, celui qui se retrouve avec une énorme pression médiatique sur les épaules, c’est David Moyes. Merci Vincent Tan.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il finira par déloger le rouquin aux capacités d'entraîneurs aussi larges que le fil du string de nabila!
Simon 1661 Niveau : DHR


Je ne me rappelle pas les circonstances de la faute, tu peux m'éclairer?
Le club avant soi, bel état d'esprit quoi qu'il en soit. J'aurais fait pareil!
Message posté par Hyad
Il finira par déloger le rouquin aux capacités d'entraîneurs aussi larges que le fil du string de nabila!

Mouais, le mec reprend quand même un club en reconstruction, même s'ils ont gagné le titre l'année dernière, c'est pas non plus le Man U des débuts années 2000. Les clubs devant lui n'ont pas à rougir niveau effectif.

On a beau dire qu'on laisse le temps à quelqu'un, on est toujours trop pressé.
Message posté par Simon 1661


Je ne me rappelle pas les circonstances de la faute, tu peux m'éclairer?
Le club avant soi, bel état d'esprit quoi qu'il en soit. J'aurais fait pareil!


Manchester faisait nul contre Newcastle (ils ont été mené 0 1, Beckham a égalisé) et continuait à perdre l'avance sur Arsenal (9 victoire en 10 matches).
Il s'est sacrifié pour l'équipe mais ils ont qd même perdu le titre au final pour 1 point
Malheureusement,Cardiff est devenu aussi inblairable que QPR.
Mouai cela ressemble quand meme a un beau mariage de raison cette alliance.
Super Sub se precipite sur le prochain job offert sentant que le vent commencait a tourner (il n'avait plus autant la cote qu'en 2012 apres le titre avec Molde quand il avait snobe Villa et Blackburn) et Tan se devait de faire un coup mediatique pour calmer les fans.
C'est assez drole de voir comment les medias font passer Solskjaer pour le sauveur qui a daigne prendre en main Cardiff alors qu'il avait au moins autant besoin du club que l'inverse comme en temoigne le fait qu'il se soit contredit en 3 occasions en moins de deux semaines:
- en annoncant tout d'abord qu'il ne signerait jamais dans un club ou l'owner a trop de poids
- en revelant que Fergie lui avait conseille de choisir son club en fonction du proprio et pas des joueurs
- en acceptant l'offre de Mehmet Dalman (DG de Cardiff) qui etait a l'epoque de l'achat de MU par les Glazer, l'investment banker chez Commerzbank charge de conseiller la partie acheteuse pendant que, de l'autre cote, Super Sub etait le principal soutien financier et moral des fondateurs du FC United of Manchester qui s'opposaient au rachat.
Un peu comme si un Jean-Vincent Place devenait directeur de l'aeroport de Notre Dame des Landes quoi.

Attendons de juger sur piece avant d'en faire un successeur credible a SAF.
Les fans/supporters de Cardif n etaient pas pour un changement de coach.
J'aurais préféré le voir à Tottenham (ironique pour un supp d'Arsenal) plutôt qu'à Cardiff avec ce président un peu bizarre qui le virera lors de son prochain caprice.
En tout cas je le vois pas de suite à MU, car Moyes pour le moment il fait du Sir Alex (à quelques détails près). Ferguson quand il est arrivé à MU il ne gagnait pas non plus. Perso je me fais pas de soucis pour Moyes le mec à fait du bon boulot à Goodison Park le temps qu'il pose sa patte à MU et le club va continuer à regagner.
Comme il l'a été dit plus haut le club est en reconstruction en quelques sortes laissons faire on fera les comptes déjà à la fin de l'année et après on pourra juger.
J'aurais préféré le voir à Tottenham (ironique pour un supp d'Arsenal) plutôt qu'à Cardiff avec ce président un peu bizarre qui le virera lors de son prochain caprice.
En tout cas je le vois pas de suite à MU, car Moyes pour le moment il fait du Sir Alex (à quelques détails près). Ferguson quand il est arrivé à MU il ne gagnait pas non plus. Perso je me fais pas de soucis pour Moyes le mec à fait du bon boulot à Goodison Park le temps qu'il pose sa patte à MU et le club va continuer à regagner.
Comme il l'a été dit plus haut le club est en reconstruction en quelques sortes laissons faire on fera les comptes déjà à la fin de l'année et après on pourra juger.
Vu la roublardise du joueur et les déclarations, le projet de jeu de l'entraîneur, je ne serais pas étonné de le voir réussir à Cardiff !
Putain quel joueur ca a été. Quand je lis son nom je frissone encore.
Je me mouille peut être mais je pense que c'est un futur entraineur de classe mondiale au niveau de Guardiola, Mourinho et co. Ces première saisons d'entraineur le laisse présagé en tout cas.
Ce qui est plus que bizarre, c'est de juger les gens sur leurs apparences en négligeant tous leurs exploits. C'est vrai que Tan a un look essez etrange pour un riche propriétaire d'un club de EPL, mais quand même c'est un businissman qui a une grande réussite, en outre le limogeage de Makay est un pas qui sussite un gros courage de la part d'un soit disant qlq'un qui connait peu au football. Aujourd'huit tout l monde parle de Cardiff et de Tan et il ne reste que réussir le maintien et voila une belle fin à l'histoire d'un investissement bien entamé ainsi qu'un grand pas pour Solsjkaer. Ne serait ce t il pas un bon choix?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 14