En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Quarts
  3. // Avranches-PSG (0-4)

Soirée Hatem pour Avranches

Grâce notamment à un doublé et une passe décisive d'Hatem Ben Arfa, le PSG élimine logiquement Avranches (0-4) et complète le tableau des demi-finales. Les Normands ont tenu le choc une demi-heure.

Modififié

Avranches 0-4 PSG

Buts : Ben Arfa (35e et 53e), Lucas (56e) et Pastore (82e)

C’est un petit mot glissé à l’oreille qui a toute son importance. Nous jouons la 35e minute au stade Michel d’Ornano quand Lucas se penche vers Hatem Ben Arfa. Coup franc à l'angle de la surface près du poteau de corner, le Brésilien décale judicieusement le ballon pour son coéquipier. Ce qui semblait un coup franc dans un angle impossible pour une frappe directe va bel et bien débloquer le compteur de la soirée. Le tir puissant du gauche, contré par Jonathan Clauss, termine sa course au petit filet opposé. Cruel pour une valeureuse équipe d’Avranches, qui va ensuite s'écrouler. Belle récompense pour Ben Arfa, virevoltant sur le front de l’attaque parisienne. HBA en plantera un deuxième, et délivrera aussi une passe décisive. Il voulait sa chance, il l'a saisie. La force du destin commence à payer ?

Avranches a tout donné d'entrée


« C’est pas une leçon de football qu’on va donner, c’est une leçon de vie. » Dans sa causerie d’avant-match, le coach d’Avranches Damien Ott voulait exalter ses hommes. À Michel-d’Ornano, Avranches, treizième de National, joue sans complexe. Il faut un retour autoritaire de Presnel Kimpembe pour empêcher Jamal Thiaré de filer au but sur le côté gauche, dès les premières minutes de jeu. Mais la première vraie occasion est parisienne : idéalement lancé par Javier Pastore, Christopher Nkunku place une frappe trop molle pour tromper Anthony Beuve. Puis une autre occasion et c’est encore le gardien avranchinais qui laisse traîner la jambe pour sauver son camp devant Pastore. Un Parisien sort du lot : Ben Arfa. Celui-ci ouvre justement le score, bien aidé par Jonathan Clauss, qui dévie malencontreusement le cuir dans son but.


Première apparition pour Lo Celso


Si l'ouverture du score a donné un coup de bambou derrière le crâne des Normands, le deuxième but va les achever. Ouverture de Pastore vers Lucas, le Brésilien fixe le gardien et sert sur un plateau Ben Arfa. Sang froid, efficacité. En face, il y a bien ce coup de tête de Charles Boateng capté par Areola, mais Paris maîtrise. Unai Emery peut donner du temps de jeu à Gonçalo Guedes, et surtout Giovani Lo Celso, le milieu offensif argentin honore sa première apparition officielle avec le PSG. C'est chouette. Et la fête se poursuit : Lucas et Pastore aggravent la note. 4-0. Comme prévu, Paris trace sa route sans trembler vers les demi-finales.



Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 21
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18