En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Gijón-Real Madrid (2-3)

Soirée d'Isco à Gijón

Titulaire en l'absence de CR7, Benzema ou encore Gareth Bale, Isco a permis au Real Madrid de repartir de Gijón avec les trois points en inscrivant le but de la victoire dans les dernières secondes de la rencontre (3-2).

Modififié

Gijón 2-3 Real Madrid

Buts : Čop (13e) et Vesga (49e) pour Gijón // Isco (16e et 90e) et Morata (58e) pour Madrid

Assis sur le banc des remplaçants, Isco n'a pas participé à la victoire des Merengues face au Bayern Munich ce mercredi en Ligue des champions (1-2). Comme souvent, Zinédine Zidane avait alors aligné son onze type qui lui a fait gagner la C1 en mai dernier. Voyant Asensio, James et Kovačić le quitter pour rejoindre la pelouse de l'Allianz Arena, Isco n'avait pas bronché et s'était levé du banc pour célébrer le doublé de Cristiano Ronaldo. Titulaire à Gijón ce samedi en championnat, Isco a prouvé, une nouvelle fois, à Zinédine Zidane qu'il mériterait d'être titulaire un peu plus souvent. Auteur d'un doublé, dont le but de la victoire dans les dernières secondes, le milieu espagnol a permis au Real Madrid de se sortir d'un piège où il était bien empêtré.

Iscoquinou


Sûr de ses forces et de ses hommes, Zinédine Zidane envoie son équipe B sur le pré de Gijón où seul Sergio Ramos fait figure de titulaire habituel. Avec un milieu à la technique XXL - Isco, James, Kovačić -, mais sans son gratteur de ballon Casemiro, le Real Madrid galère un peu à trouver ses marques en début de rencontre. Une aubaine pour les Rojiblancos qui frappent les premiers par l’intermédiaire de Carlos Carmona, qui offre le cuir à son cousin dans les tribunes du Molinón (8e). Plus précis techniquement, son compère du milieu, Mikel Vesga, délivre une subtile louche par-dessus la défense madrilène que reprend de volée l’attaquant croate Duje Čop (13e). Cette ouverture du score fera office d’électrochoc pour le Real Madrid, habitué à être dos au mur cette saison. Les Merengues n'auront besoin que de trois minutes pour revenir dans la partie grâce à un petit bijou d’Isco. Trouvé dans la surface de réparation par Danilo, le milieu espagnol se balade au milieu de quatre défenseurs avant d’envoyer une merveille du gauche qui termine dans la lucarne d’Ivan Cuellar, admiratif (16e). Revenu au score, le Real Madrid commence alors à déployer son jeu autour d’Isco, rayonnant dans l’entrejeu. Problème, la défense à cinq de Gijón et Álvaro Morata, fantomatique, empêchent les hommes de Zizou de se créer de véritables occasions.

Iscoloscopie


Bousculés par Zizou durant la pause, les Madrilènes repartent au charbon dès le début du second acte. Monté aux avant-postes pour un coup franc, Nacho pense alors donner l’avantage aux siens sur une tête que repousse miraculeusement Ivan Cuellar sur sa ligne, avant que Morata loupe le cuir de quelques centimètres (47e). Impérial sur les coups de pied arrêtés offensifs, le Real Madrid reste friable sur coups de pied arrêtés défensifs. Mis au fait, Gijón en profite pour reprendre l’avantage sur une jolie tête lobée de Mikel Vesga à la suite d'une remise parfaite du défenseur français Jean-Sylvain Babin (50e). Comme en première période, les Merengues activent alors le bouton réaction. Cette fois-ci, les Rojiblancos tiendront neuf minutes avant que Morata prenne le dessus sur Babin pour catapulter sa tête dans les filets de Cuellar (58e). Décidés à repartir de Gijón avec les trois points, les Madrilènes campent alors dans le camp adverse. À la baguette, Isco continue de régaler, comme sur cette percée où il traverse tout le terrain avant de tenter un ultime crochet de trop dans la surface de réparation (71e). Voyant ses coéquipiers dans un jour un peu moins rose, l'ancien meneur de jeu de Málaga décide alors d'enfiler le costume de sauveur de la patrie. Seul aux vingt mètres, Isco se positionne sur son pied droit et déclenche une frappe à ras de terre qui ne laisse aucune chance à Cuellar (90e). Zizou peut avoir le sourire, son Real Madrid assoit encore un peu plus son avance en Liga. En revanche, pas sûr que la performance d'Isco soit suffisante pour changer ses plans en Champions.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
    Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 16 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 10 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9