1. // Ligue des champions – J3 – Groupe A à D

Soir de cartons en Ligue des champions

Le PSG n'a pas été la seule équipe à briller ce soir en Ligue des champions, ce fut le cas aussi pour les Allemands du Bayern Munich face à Plzeň, grâce notamment à Ribéry, du Bayer Leverkusen face au Shakhtar Donetsk et de Galatasaray face à Copenhague. Les deux de Manchester ont obtenu l'essentiel et Benfica a dû se contenter du nul face à l'Olympiakos. Le résumé complet de la soirée.

Modififié
3 12
Groupe A


Manchester UnitedReal Sociedad : 1-0
Buts : Martinez csc (2e) pour Manchester United

MU s'est rendu la partie facile ce soir en ouvrant la marque dès l'entame : Rooney, au terme d'une action individuelle de grande classe, slalome dans la défense adverse, trouve le poteau, le ballon revient sur Íñigo Martínez, qui essaie maladroitement de dégager et ça fait déjà 1-0 après moins de deux minutes de jeu. Ce sera finalement le seul but de ce match globalement maîtrisé par les Mancuniens, qui n'ont eu que peu de frayeurs, avec notamment un coup franc de Griezmann stoppé par un coin du but. En deuxième période, il y a eu plus d'occasions pour Manchester d'aggraver le score que pour la Real Sociedad d'égaliser. MU prend seul les commandes du groupe A.

Bayer LeverkusenShakhtar Donetsk : 4-0
Buts : Kiessling (22e, 72e), Rolfes (50e sp) et Sam (57e) pour Bayer Leverkusen

Elle ne fait pas trop de bruit, mais force est de constater qu'elle est sacrément belle, cette équipe du Bayer Leverkusen cette saison. Solide en championnat, elle brille aussi en C1 avec cette belle victoire 4-0 : premier but inscrit par Kiessling de la tête qui termine du bon côté du filet cette fois-ci ; puis pénalty peu évident accordé par l'arbitre et transformé par Rolfes ; enfin Sam et Kiessling encore ont profité d'abord d'une défense mal alignée puis d'une erreur du gardien Pyatov pour offrir un score large aux Allemands. Ce résultat leur permet en plus de passer devant les Ukrainiens au classement et de leur mettre la pression avant le « retour » le 5 novembre à Donetsk.

Groupe B


GalatasarayCopenhague : 3-1
Buts : Felipe Melo (10e), Sneijder (38e) et Drogba (45e) pour Galatasaray, Claudemir (88e) pour Copenhague

La Ligue des champions a souri au FC Copenhague par le passé, mais ce n'est pas le cas cette saison. Déjà dépassés par le Real lors de la dernière journée, les Danois ont cette fois pris le bouillon en Turquie, même si un but tardif de Claudemir a permis de rendre le score un peu moins lourd. Les trois buts de Galatasaray ont été inscrits en première période par Felipe Melo (grosse frappe), Sneijder (sur un service d'Eboué) et Drogba (avec le même Eboué à l'initiative). Sneijder, puis Burak Yılmaz ont eu l'occasion d'aggraver le score au retour des vestiaires, mais l'essentiel est acquis pour les Stambouliotes, qui s'emparent de la deuxième place provisoire du groupe B.

Groupe C


BenficaOlympiakos : 1-1
Buts : Cardozo (83e) pour Benfica, Dominguez (29e) pour l'Olympiakos

Une équipe du Benfica un peu moribonde qui se cherche contre une équipe de l'Olympiakos qui se balade dans son championnat et qui possède une grosse force de frappe : ce match avait tout du piège pour les Lisboètes et ils ont d'ailleurs bien failli le terminer avec une défaite. Heureusement pour eux, le gardien adverse Roberto Jimenez a manqué une sortie sur corner et a permis à Óscar Cardozo de répondre en fin de match à l'ouverture du score d'Alejandro Dominguez à la demi-heure de jeu. Benfica ne fait pas forcément une bonne opération comptable, mais a eu le mérite de revenir au score au courage face à un adversaire coriace et dans des conditions de jeu difficiles. Les deux adversaires du soir restent à égalité avec 4 points et la deuxième place du groupe C, derrière l'intouchable PSG, devrait se jouer en Grèce dans deux semaines.

Groupe D


CSKA MoscouManchester City : 1-2
Buts : Tošić (32e) pour le CSKA, Agüero (34e et 42e) pour City

Et 2 qui font 5 buts pour Sergio Agüero lors des trois derniers matchs de City : l'Argentin est décidément l'homme en forme du moment chez les Citizens. Déjà décisif en championnat lors des récentes victoires face à Everton et West Ham, l'attaquant a encore signé un doublé ce soir et offert 3 points importants à son équipe en Ligue des champions lors de ce périlleux déplacement à Moscou, sur un terrain lourd et par une température hivernale. C'est le CSKA qui a pourtant ouvert le score – contre le court du jeu – à la demi-heure d'un astucieux lob signé Zoran Tošić. Mais les Mancuniens n'ont pas douté longtemps, puisque l'égalisation est intervenue dans la foulée, avant un second but inscrit dix minutes plus tard. Agüero a été bien aidé par ses partenaires d'attaque, Silva côté gauche pour le premier but, puis Negredo côté droit pour le second. City s'est ensuite contenté de gérer cet avantage au score, mais a bien failli se faire surprendre dans les derniers instants : la grosse reprise pied gauche de Honda à la 93e minute de jeu a été stoppé miraculeusement du pied par un Joe Hart décisif. Les Citizens comptent désormais 6 points au classement de ce groupe D, alors que les Moscovites restent bloqués à 3 unités.

Bayern Munich – Viktoria Plzeň : 5-0
Buts : Ribéry (25e sp et 60e), Alaba (37e), Schweinsteiger (64e) et Götze (90e) pour le Bayern

Croyez-le ou non, mais le gardien de Plzeň Matúš Kozáčik a fait un très bon match, signant plusieurs arrêts difficiles. Mais ça n'a pas suffi à éviter le naufrage face à cette équipe du Bayern irrésistible, qui termine ce soir avec le même score que le PSG. Et s'il n'y a pas eu de Zlatan sur la pelouse de l'Allianz Arena, il y a tout de même eu un très bon Ribéry, qui s'offre un doublé : d'abord un pénalty, puis une merveille de but « je fixe, je dribble, je pique mon ballon au-dessus du portier » . Propre. Alaba, Schweinsteiger et Götze ont aussi marqué, Robben a beaucoup tenté, ça fait donc 9 points en trois matchs pour le tenant du titre, au niveau de jeu décidément puissant.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le Bayern c'est quand même hyper solide. Actuellement pour venir les titiller je ne vois que Dortmund et encore...
Y'avait personne dans l'équipe pour regarder Benfica-Olympiakos visiblement.
Quelle honte ce match. C'est totalement incompréhensible que l'arbitre n'ait pas arrêté la partie à la mi-temps vu l'état du terrain.
Ah et j'espère juste ne plus JAMAIS revoir l'arbitre de ce soir sur une pelouse. J'en ai vu des arbitrages foireux, d'Howard Webb en 2009 à Turpin y'a deux semaines, j'en ai vu des chèvres avec un sifflet mais là ... CHAQUE FOIS que le bon sens imposait une décision il prenait la décision inverse. Hallucinant.

Le pire c'est que j'dis ça en ayant vu le match comme simple spectateur lambda, c'était ignoble.
J'me sens obligé d'en remettre une couche mais vraiment j'pense que c'est la première fois dans l'histoire de la LDC que l'arbitre autorise le jeu sur un terrain aussi impraticable.
C'est impossible qu'il ait pris cette décision de son propre chef, il a forcément subi des pressions quelque part. Regardez le début de la seconde mi-temps si vous le pouvez, regardez les joueurs essayer de faire une passe ou une frappe qui s'arrête lamentablement deux mètres après tellement la pelouse est gorgée d'eau.
Problema ? Niveau : DHR
Quand j'ai checké un multiplex, j'ai aussi et en effet halluciné des conditions de jeu, vrai pataugeoire, c'était du n'importe quoi, et puis merde c'est la C1 quand même

enfin bref, je pense que ça a beaucoup desservi le benefica, qui techniquement est quand même supérieur au pirée, mais là cette supériorité était pour ainsi dire annulée
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Si je ne m'abuse, le but de Felipe Melo, ce n'est pas plutôt une tête qu'une "grosse frappe"?
Message posté par DoucementAvecLaCristaline
Si je ne m'abuse, le but de Felipe Melo, ce n'est pas plutôt une tête qu'une "grosse frappe"?


Une grosse frappe de la tête?
DoucementAvecLaCristaline Niveau : National
Message posté par Wingnut


Une grosse frappe de la tête?


a la limite pourquoi pas.
"Joe Hart décisif."...Joe...Hart...décisif...Joe-quoi?

Ca faisait longtemps que je n avais pas lu ca. Du moins dans ce sens, il jouait a l envers il y a peu.
footrockeur Niveau : Loisir
C'est vrai que l'arbitrage de Benfica - Olympiakos était plutôt catastrophique.

Le nombre de pénaltys qu'aurait dû avoir le Benfica. Le but qu'aurais dû marqué je sais plus qui (Maniatis ?) mais le ballon reste scotché au point de pénalty, même pas assez pour que Mitroglou (?) la pousse au fond des filets.

Un scandale.

Mais la question se pose de "quand auraient-ils rejoué le match ?"
ça sert à quoi les matchs de poule?
Message posté par pompidou
Le Bayern c'est quand même hyper solide. Actuellement pour venir les titiller je ne vois que Dortmund et encore...


le dortmund dominé par arsenal ?

sinon, plutôt d'accord, bayern c'est injouable. ils sortiront après 0-0 / 0-0 à Chelsea, 1-0 aux tab.
Note : -2
Message posté par ouam


le dortmund dominé par arsenal ?

sinon, plutôt d'accord, bayern c'est injouable. ils sortiront après 0-0 / 0-0 à Chelsea, 1-0 aux tab.


Dominé par Arsenal ? Alors qu'ils leur ont foutu une pression monstre en première période, avant de baisser le pied en seconde mais de quand-même mettre le but de la victoire ?

Sinon, Régis, pas besoin d'ajouter "du moment" après "l’homme en forme", et on écrit "contre le courS du jeu". Ahlàlà ces Régis...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
3 12