Sócrates et l'alcool

0 0
Sale temps pour les légendes brésiliennes. Admis en soins intensifs pour une hémorragie digestive, Sócrates est enfin sorti de l'hôpital.

Il en a profité pour confesser son addiction à la boisson: « J'ai payé pour ce problème, c'était comme si mon foie avait explosé dans mon estomac » . Neuf jours allongé et surveillé par les médecins, le grand frère de Raï sait qu'il l'a échappé belle et donne des détails sur son foie à Globo : « je buvais régulièrement un peu le matin, puis un peu à midi, puis un peu jusqu'au soir. En travaillant, je prenais souvent une bouteille de vin entière par jour. L'alcool était un compagnon comme la cigarette » .

À deux doigts de claquer, à 57 ans, Sócrates veut tirer quelque chose de son séjour à l'hôpital Albert Enstein de Sao Paulo. L'ancien joueur des Corinthians assure en tout cas que l'épisode l'a renforcé : « J'en sors avec de nouvelles responsabilités » . Et un nouveau foie ?

AlF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 0