En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25e journée
  3. // Sochaux/PSG (3-2)

Sochaux roule sur le PSG

Tout simplement plus fort ce soir, Sochaux a fait tomber le PSG pour la première fois depuis début décembre (3-2). Euphoriques tout au long du match, les Sochaliens méritent largement leurs trois points.

Modififié
Sochaux 3-2 PSG
Buts : Roudet (36e), Sio (55e) et Bakambu (84e) pour Sochaux ; Alex (29e) et Roussillon (76e, csc) pour Paris

Impressionnant, excellent techniquement et logique vainqueur. Oui, c'est bien du FC Sochaux dont on parle. Au bord de la zone de relégation, les Sochaliens ont livré une prestation de haut niveau ce soir à Bonal pour venir à bout de Parisiens dépassés (3-2). Les deux Olympiques avaient déjà passé de sales soirées sur cette pelouse, c'est au tour du PSG de repartir du Doubs sans les trois points. Plus motivés, plus précis, les locaux ont dominé le match de bout en bout. Sans Thiago Silva, Thiago Motta, Lucas Moura, Ménez et Beckham, les hommes d'Ancelotti n'ont rien montré de bon et sont restés dans la partie seulement grâce aux corners de Pastore et au crâne d'Alex. Paris voulait bien préparer l'OM et Valence, c'est raté.

Les Lionceaux morts de faim

L'absence du beau David a refroidi les journalistes, mais pas les supporters. Et surtout pas cette petite blonde qui arbore fièrement son bout de papier « Aller Ibra » . Dans son couloir gauche, Roussillon s'était préparé aux jambes de feu de Lucas ou de Ménez, ce sera les chaussettes trop basses de Chantôme. En 4-4-2 avec la paire Butin-Sio devant, Éric Hély a décidé de surprendre tout le monde. Et ses joueurs font de même. Positionnés haut, efficaces au pressing et très bons techniquement, les Sochaliens dominent largement le début de match. Entre le but refusé à Sio pour un hors-jeu de trois centimètres, Boudebouz qui sort la frappe de Roudet et la mimine de Chantôme dans sa surface, c'est même un petit miracle pour les Parisiens de ne pas être menés au score. Mais ce PSG n'a pas besoin d'être bon pour faire mal. Après un premier contre supersonique du duo Lavezzi-Ibrahimović, Pastore trouve sur corner la tête d'Alex, qui profite d'un Pouplin trop avancé pour ouvrir la marque (29e). On croit les visiteurs libérés et prêts à mettre enfin la machine en route, mais non. Pas atteints mentalement, les Lionceaux repartent de plus belle. Joliment lancé par Boudebouz, Roudet se présente face à Sirigu et égalise d'un bon tir croisé (36e). Apparemment, Sakho a eu la flemme de gêner l'ancien Lensois, sur le coup.

Paris sans idée

Zlatan, Pastore et Lavezzi très peu en vue devant, une défense fragile, Paris a raté sa première mi-temps et ne s'en sort pas si mal avec le nul. La faute à des Sochaliens enthousiastes et très à l'aise dans leur nouveau dispositif tactique, offrant à leur public un superbe spectacle. La deuxième période reprend d'ailleurs sur le même rythme, avec un Sochaux joueur, entreprenant, euphorique. Pour sa première, Sio, très intéressant devant, combine avec Roudet et donne l'avantage aux siens (55e). Bonal est en délire, Paris la tête sous l'eau. Incapable de sortir proprement, pris par le pressing sochalien. Corchia envoie un coup franc beckhamien sur le poteau de Sirigu, avant que Sio et Nogueira ne manquent le cadre de peu. Ancelotti tente de réagir et sort son couloir droit Van der Wiel-Chantôme, aux pâquerettes ce soir. L'entrée de Gameiro réorganise et donne du mouvement à l'attaque parisienne, au sien de laquelle Ibra et Lavezzi peinent à exister. Mais comme en première période, le PSG plante quand on ne l'attend pas. Encore un corner de Pastore, encore une tête d'Alex, mais cette fois, c'est Roussillon qui se foire complètement et positionne son pied dans le mauvais sens (76e). C'est con. Mais cette soirée est bien sochalienne. Sur une nouvelle action collective de toute beauté, Bakambu offre une victoire méritée à la bande à Hély (84e). Deux mois et demi après sa dernière défaite, le PSG est tombé.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24