Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 25e journée
  3. // Sochaux/PSG (3-2)

Sochaux roule sur le PSG

Tout simplement plus fort ce soir, Sochaux a fait tomber le PSG pour la première fois depuis début décembre (3-2). Euphoriques tout au long du match, les Sochaliens méritent largement leurs trois points.

Modififié
Sochaux 3-2 PSG
Buts : Roudet (36e), Sio (55e) et Bakambu (84e) pour Sochaux ; Alex (29e) et Roussillon (76e, csc) pour Paris

Impressionnant, excellent techniquement et logique vainqueur. Oui, c'est bien du FC Sochaux dont on parle. Au bord de la zone de relégation, les Sochaliens ont livré une prestation de haut niveau ce soir à Bonal pour venir à bout de Parisiens dépassés (3-2). Les deux Olympiques avaient déjà passé de sales soirées sur cette pelouse, c'est au tour du PSG de repartir du Doubs sans les trois points. Plus motivés, plus précis, les locaux ont dominé le match de bout en bout. Sans Thiago Silva, Thiago Motta, Lucas Moura, Ménez et Beckham, les hommes d'Ancelotti n'ont rien montré de bon et sont restés dans la partie seulement grâce aux corners de Pastore et au crâne d'Alex. Paris voulait bien préparer l'OM et Valence, c'est raté.

Les Lionceaux morts de faim

L'absence du beau David a refroidi les journalistes, mais pas les supporters. Et surtout pas cette petite blonde qui arbore fièrement son bout de papier « Aller Ibra » . Dans son couloir gauche, Roussillon s'était préparé aux jambes de feu de Lucas ou de Ménez, ce sera les chaussettes trop basses de Chantôme. En 4-4-2 avec la paire Butin-Sio devant, Éric Hély a décidé de surprendre tout le monde. Et ses joueurs font de même. Positionnés haut, efficaces au pressing et très bons techniquement, les Sochaliens dominent largement le début de match. Entre le but refusé à Sio pour un hors-jeu de trois centimètres, Boudebouz qui sort la frappe de Roudet et la mimine de Chantôme dans sa surface, c'est même un petit miracle pour les Parisiens de ne pas être menés au score. Mais ce PSG n'a pas besoin d'être bon pour faire mal. Après un premier contre supersonique du duo Lavezzi-Ibrahimović, Pastore trouve sur corner la tête d'Alex, qui profite d'un Pouplin trop avancé pour ouvrir la marque (29e). On croit les visiteurs libérés et prêts à mettre enfin la machine en route, mais non. Pas atteints mentalement, les Lionceaux repartent de plus belle. Joliment lancé par Boudebouz, Roudet se présente face à Sirigu et égalise d'un bon tir croisé (36e). Apparemment, Sakho a eu la flemme de gêner l'ancien Lensois, sur le coup.

Paris sans idée

Zlatan, Pastore et Lavezzi très peu en vue devant, une défense fragile, Paris a raté sa première mi-temps et ne s'en sort pas si mal avec le nul. La faute à des Sochaliens enthousiastes et très à l'aise dans leur nouveau dispositif tactique, offrant à leur public un superbe spectacle. La deuxième période reprend d'ailleurs sur le même rythme, avec un Sochaux joueur, entreprenant, euphorique. Pour sa première, Sio, très intéressant devant, combine avec Roudet et donne l'avantage aux siens (55e). Bonal est en délire, Paris la tête sous l'eau. Incapable de sortir proprement, pris par le pressing sochalien. Corchia envoie un coup franc beckhamien sur le poteau de Sirigu, avant que Sio et Nogueira ne manquent le cadre de peu. Ancelotti tente de réagir et sort son couloir droit Van der Wiel-Chantôme, aux pâquerettes ce soir. L'entrée de Gameiro réorganise et donne du mouvement à l'attaque parisienne, au sien de laquelle Ibra et Lavezzi peinent à exister. Mais comme en première période, le PSG plante quand on ne l'attend pas. Encore un corner de Pastore, encore une tête d'Alex, mais cette fois, c'est Roussillon qui se foire complètement et positionne son pied dans le mauvais sens (76e). C'est con. Mais cette soirée est bien sochalienne. Sur une nouvelle action collective de toute beauté, Bakambu offre une victoire méritée à la bande à Hély (84e). Deux mois et demi après sa dernière défaite, le PSG est tombé.

par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17