1. // SO FILM #26
  2. // En kiosque

SO FILM #26 - BEVERLY HILLS

Au sommaire : Beverly Hills, Werner Herzog, Lillo Brancato et énormément d'autres très bonnes choses...

Modififié
10 10

Beverly Hills.

Une série née dans la tête d'un homme de 67 ans, sur une bande d'ados californiens pleins aux as, entre déboires amoureux, trahisons et villas avec piscine, mais aussi sida, drogue et armes à feu, et qui rendit folle la planète entière. Quinze ans après l'arrêt du show, producteurs, auteurs, acteurs et techniciens racontent les dessous d'une série devenue un phénomène de société.

Werner Herzog.

Le cinéaste explorateur fait le point sur la crise écologique, Internet et l'enfer du yoga en Californie. Rencontre avec un homme qui refuse le téléphone portable et ne possède qu'une seule paire de chaussures.

John Boorman.

Il a côtoyé Lee Marvin et Stanley Kubrick, tourné dans des conditions extrêmes, frôlé la mort à plusieurs reprises et en a rapporté une poignée de films cultes : Délivrance, Le Point de non-retour, Excalibur. Toujours vert à 81 ans, l'Anglais John Boorman se souvient.

Noël Godin.

Le terroriste pâtissier le plus célèbre de la planète est aussi l'un des plus grands collectionneurs de films du monde et, à ses heures perdues, un acteur « tout à fait lamentable » , dixit son ami Benoît Poelvoorde. Autant de bonnes raisons d'aller lui parler.

Patrick d'Assumçao.

C'était l'an dernier. Avec L'Inconnu du lac, d'Alain Guiraudie, Patrick d'Assumçao décrochait une nomination pour le meilleur second rôle aux Césars, pour sa première apparition au cinéma. À 54 ans. Mais que s'est-il passé avant ? Explications.

Lillo Brancato.

L'adolescent qui illuminait Il était une fois le Bronx a plongé : des fêtes, des drogues dures, un cambriolage foireux, et la prison, au bout du chemin. Aujourd'hui libéré, l'ancien espoir d'Hollywood raconte sa descente aux enfers.

Pino Pelosi.

Accusé d'avoir assassiné Pasolini dans la nuit du 1er au 2 novembre 1975, Pino Pelosi a été condamné à neuf ans de prison avant, trois décennies plus tard, de se déclarer innocent. Rencontre à Rome avec le témoin clé de l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'Italie contemporaine.

Et beaucoup d'autres choses...
Lire le sommaire complet
SOFILM sur Facebook


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bizarrement "Beverly Hills" ne m'a jamais rendu fou.
Ronahldoignon Niveau : CFA
Pareil moi j'étais carrément plus Hartley Coeur a vif.
Ah c'est malin!.... Maintenant j'ai le générique en tête.
"Tin din din din/ tin din din din tchic tchic..."
Moi j'aurai bien defouraillé Kelly à l'époque.
Et dire que ce salopiaud de Brian Austin Green est le mari de Megan Fox. Alors que personne ne lui adressait la parole, surtout pas Dylan. Steve, un peu.
Et Brandon Walsh (ou Wolsh j'en sais rien...), le gars avec sa tronche de 1er de la classe et sa voix de gay non assumé et ses conseils de merde !!!
Ouaiiiiiiiis il me rendait jaloux à se taper Kelly !!

Et pour Brian Austin Green (David) il y aussi la coke qui lui parlait je crois bien...
John07000 Niveau : DHR
Le doubleur de Dylan avec sa voix de baroudeur "Hey Minnesota, on se fait une virée en bécane ?" Culte !
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Pr ceux qui veulent voir le "talent" de Noël Godin, je recommande chaudement Camping Cosmos de Jan Bucquoy (avec aussi Arno, Lolo Ferrari, etc). Pr ceux qui aiment l'absurde, c'est terrible.
Bordel les gars ça ne vous a pas suffi le numéro spécial AB Production ?
Après les coulisses du porno pour enfants, celles du porno pour pré-ados !
En l'espace d'un mois, SoFilm nous sort sa couv' la plus classe puis la plus naze !
Señor Gifle Niveau : CFA
Message posté par Tarsipark
En l'espace d'un mois, SoFilm nous sort sa couv' la plus classe puis la plus naze !


C'était laquelle la plus naze ?
même si Jenny Garth méritait vraiment, mes souvenirs les plus émus d'adolescent vont à la seule et unique Kelly de la télé

Kelly KAPOWSKI
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 10