Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Qualifications
  3. // Groupe A
  4. // 5e journée
  5. // Pays-Bas/Turquie

Sneijder sauve les Pays-Bas

La Turquie a longtemps cru qu'elle allait venir s'imposer aux Pays-Bas. Mais à la 93e minute, Wesley Sneijder a permis aux Bataves de revenir au score, et de s'en sortir miraculeusement avec un point. Mais la route vers l'Euro sera longue.

Modififié

Pays-Bas 1-1 Turquie

Buts : Sneijder (93e) pour les Pays-Bas / Yılmaz (37e) pour la Turquie

La Hollande peut remercier Wesley Sneijder, car elle n'était pas loin de se faire avoir, chez elle, par la Turquie. À 30 ans, le milieu de terrain du Galatasaray a couru, centré et tiré. Le tout, sans grand succès pendant une bonne partie de la rencontre. Pourtant, il aura fallu attendre la 93e minute pour le voir être récompensé pour ses efforts. D'une frappe contrée, Wes permet à sa chère nation de rester en vie dans ce groupe A, après le nul de la République tchèque et la victoire de l'Islande ce samedi. Ce soir, les Pays-Bas ont montré des qualités, certes, mais les hommes de Guus Hiddink ont surtout montré leurs fragilités, notamment leur naïveté défensive. Mais l'essentiel est ailleurs, les Bataves restent troisièmes devant leurs adversaires du soir, mais sont relégués à cinq longueurs de l'Islande, toujours aussi impressionnante depuis le début de ces éliminatoires. Les Oranje le savent, ils n'auront plus le droit à l'erreur.

Réalisme 1, Hollande 0


Dès le début de la rencontre, les Bataves mettent le pied sur le ballon et font courir les Turcs. Ces derniers savent que, même s'ils n'ont pas les qualités de leurs homologues hollandais, chaque contre ou chaque phase arrêtée peut être une occasion à jouer à fond. Le match est rythmé, mais aucune des deux équipes ne parvient à se montrer dangereuse. Il faut attendre la 22e pour voir Memphis Depay dégainer le premier, mais sa frappe, mollassonne, finit dans les gants de Volkan Babacan. Même si Sneijder tente de distiller de bons ballons, la domination des Oranje reste stérile. Plus incisifs, les hommes de Fatih Tehim essaient d'aller à 100 à l'heure dans le camp néerlandais. Ils sont d'ailleurs récompensés grâce à ce boulet de canon de Burak Yılmaz qui finit dans la lucarne de Jasper Cillessen (35e). Les Hollandais tentent de réagir, et alors que toute l'Amsterdam Arena croit voir la déviation d'Huntelaar finir sa course dans les filets de Babacan, l'ancien gardien du Fener claque une sublime parade pour écarter la sphère de son but. Mi-temps. Les Turcs ont eu chaud, mais pour l'instant, ils tiennent leur exploit.

Chance 1, Turquie 1


La deuxième mi-temps commence comme le premier acte. Les hommes de Guus Hiddink mettent directement le pied sur le ballon, mais la formation turque est bien regroupée. Depay essaie à nouveau de trouver le cadre, mais Babacan reste vigilant. Les Rouge et Blanc appliquent à merveille les consignes de leur coach, c'est-à-dire, être solides derrière et laisser les joueurs des côtés faire le job. Malgré l'entrée de la révélation, Bas Dost à l'heure de jeu et les coups de pattes de Sneijder, le joueur le plus remuant sur le pré côté batave, les Hollandais n'arrivent pas à se montrer réellement dangereux.


Et plus les minutes défilent, plus les troisièmes de la dernière Coupe du monde se précipitent pour finir leurs actions. Jetro Willems est bien placé pour égaliser, mais le joueur du PSV voit sa frappe s'envoler dans l'antre de l'Ajax (79e). Le jeu est haché par les fautes, ce qui arrange les Turcs. Sneijder tente de snipper de loin, mais rien n'y fait. Jusqu'à la 93e minute et cette frappe contrée qui va mourir dans les filets du pauvre Babacan, impressionnant ce soir. Dans les dernières minutes, Memphis Depay est à quelques centimètres d'être le héros de la soirée, mais sa frappe frôle le cadre turc. Cela aurait clairement été trop cruel pour les hommes de Terim.

Par Gad Messika
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible