En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Rap
  3. // 1995

Sneazzy West : « Il y a eu tellement d’années noires à Paris... »

Nommé aux Victoires de la musique avec le groupe 1995, dans les catégories révélation scène et album de musiques urbaines, Sneazzy West, fan inconditionnel du PSG, nous livre son carré magique, entre un clin d’œil à Rafael van der Vaart, un message à Arsène Wenger, et un hommage au prochain entraîneur du Real Madrid.

Modififié
Qu’as-tu pensé du mercato ?
J’ai failli signer au Real, j’ai eu des propositions (rires) ! Comme je suis supporter de Paris, j’attendais de gros recrutements, mais ça m’aurait étonné qu’ils arrivent cet hiver. J’avais entendu parler de Wayne Rooney, mais je crois que c’est au point mort.

Tu vas beaucoup au Parc des Princes ?
Oui, ça m’arrive souvent. Tout petit, je rêvais d’aller au Parc. Parfois, je m’embourgeoise, et je me retrouve dans le carré, mais sinon j’y vais avec mes potes.

Que t’inspire le PSG 2014 ?
Cela devient incroyable, c’est juste mortel d’être du côté des plus forts, pour une fois. Quand tu es français, le foot, ça marche une fois sur 10 ! Quand ça arrive, c’est bien, mais c’est rare. On a eu des coups d’éclat avec l'équipe de France, comme en 98, 2000 ou 2006, mais sinon, c’est souvent vachement mou. C’est pour ça, c’est plaisant d’être toujours en haut du classement, de mettre de gros scores.

Comment vis-tu ces succès à répétition ?
Moi, je ne trouve pas ça gavant du tout ! Il y a eu tellement d’années noires à Paris. Ces dix dernières années ont été compliquées. Je veux bien qu'on soit, comme Lyon, plusieurs fois champion de France de suite, ça ne me dérange pas du tout ! Maintenant, il faudrait faire quelque chose en Champions League. Ce qui m’inquiète, c’est l’équipe qui va tomber après le Bayer Leverkusen. Je crains juste le Bayern Munich et Dortmund. Les autres équipes sont prenables.

Pour toi, le PSG peut-il gagner la Ligue des champions cette année ?
Le PSG a totalement se chances, et les autres équipes le savent. Après, la LDC reste comme la Coupe du monde un délire de chance. L’an dernier, contre le Barça, on n’était vraiment pas loin. Le PSG est une équipe redoutée. Elle ne fait pas encore partie des trois ou des cinq plus fortes, mais on y arrive tout doucement. Dans deux ans, on sera vraiment un club très respecté.

Quel est ton carré magique parisien ?
Même s’il est assez efficace, j’ai du mal avec Edinson Cavani. Je trouve qu’avec Ibrahimović, cela ne se complète pas vraiment. Pour moi, Matuidi reste le cadre de l’équipe. J’ai aussi un peu de mal avec Ménez, comme avec Pastore, avec qui je n’ai jamais accroché. En revanche, j’aime beaucoup Ezequiel Lavezzi ; j’aime son jeu : si tu lui mets une caméra isolée quand il joue au Parc, tu t’aperçois qu’il se défonce. Globalement, il y a encore des choses à faire dans cette équipe. Selon moi, elle n’est pas complète. Actuellement, mon carré magique : Ibra, Lavezzi, Verratti, Matuidi. Une équipe, ça se construit. Et les Parisiens sont déjà chauds : même si c’est le championnat français, mettre des 5-0 presque toutes les semaines, c’est quand même beaucoup, mais c’est bien.

Qui pour renforcer encore un peu plus l’équipe ?
Si le budget était illimité… J’ai entendu que Messi valait 400 millions d’euros. Plus sérieusement, une paire Ibrahimović/Rooney serait incroyable. Ribéry aussi, qui méritait par ailleurs le Ballon d'or cette année. Ce qui m’a énervé, c’est qu’il finisse 3e alors qu’en 2013, il était beaucoup plus fort que Messi.

Ta première fois au Parc, tu t’en souviens ?
Ma première fois au Parc, c’était pour PSG-Porto, en Ligue des champions, avec l’aile de pigeon de Coridon (Ndlr : ouverture du score de Charles-Edouard Coridon, en poule de la Ligue des champions, il y a dix ans). Une domination totale du PSG. Cette époque, c’était le PSG difficile. Battre Porto était un truc incroyable ! Ensuite, je suis retourné au Parc quelques années plus tard pour un PSG-Lorient. Depuis, j’y vais régulièrement. J’étais là au début de l’ère qatari.

À cette époque, tu passes du temps à jouer au foot ?
À l’époque, c’était ma vie ! Je voulais devenir footballeur. Je jouais au PUC, Paris Université Club, avec les maillots violets. J’avais joué en PH, et en élite en benjamins. Il y avait deux parties dans ce championnat. Une première avec les clubs de ton département ou de ta région. Puis une seconde partie au niveau national. Je me souviens d’un tournoi où l’on avait joué contre le PSG des petits. L’entraîneur de Paris voulait me voir, moi et deux autres gars. Mon coach devait m’emmener une semaine après au Camp des Loges, sauf qu’il ne l’a pas fait. J’étais tout jeune, dépité, je pleurais. J’ai aussi joué au C.A Paris, dans le XIVe arrondissement. Plus tard, mes horaires de cours ne combinaient pas avec mes horaires d’entraînement. J’ai commencé à lâcher, puis la musique a pris le dessus.

Aujourd’hui, quel est ton championnat favori ?
J’aime le championnat anglais, j’aime les frappes de loin, les vrais coups francs, les accélérations. Même si j’aime aussi les trucs techniques, j’aime le jeu anglais, la Premier League. Si je pouvais choisir un championnat où jouer, je choisirais celui-là, même à Tottenham ou Newcastle.

Arsenal aussi ?
Arsenal ! Époque Henry, Pirès, Wiltord, Vieira, Petit… Ils étaient presque imbattables, et m’ont bien fait rêver. Ce serait cool qu’ils gagnent quelque chose cette année, au moins pour Arsène Wenger ! Lui, je le verrais bien en transition en EDF, entre Deschamps et Zidane, mais ça m’étonnerait qu’il quitte Arsenal. Et puis j’ai beaucoup aimé Manchester aussi, à l’époque de Cristiano Ronaldo et de Rooney. Ils étaient monstrueux.

Tu parles de Zidane entraîneur, bientôt titulaire au Real ?

C’est écrit depuis longtemps. Après, il faudra voir ce qu’il fera là-bas, mais je n’aimerais pas qu’il obtienne de mauvais résultats et que ça ternisse son image. Il finira de toute façon sélectionneur des Bleus. Ce mec doit t’apporter tellement de confiance quand tu sais qu’il est dans le coin. Tu dois être plus serein, c’est un papa quoi !

Pourquoi aimes-tu autant le jeu anglais ?
Je trouve que les matchs de Premier League glissent tout seuls. J’adore aussi le jeu hollandais. J’ai eu tous les maillots de la Hollande, pendant dix ans ! En Coupe du monde, quand la France se fait éliminer, que le Maroc n’est pas qualifié, et que l’Algérie n’y participe pas non plus, je soutiens les Pays-Bas.

Tu vibres pour un joueur hollandais en particulier ?
Mon joueur préféré a longtemps été Rafael van der Vaart. Je le suivais en club, à Hambourg, à Tottenham. J’aime beaucoup ce joueur. Je regardais ses compiles de buts. C’est le genre de joueur classieux qui a la hargne. Il ne se laisse pas faire mais, ballon aux pieds, il garde une certaine classe. D’habitude, les gros bourrins n’ont pas un beau jeu, mais lui arrive à combiner les deux. Il avait une grosse frappe de balle et, comme je le disais, j’aime beaucoup les gros frappeurs.

Un mot sur la prochaine Coupe du monde, qui pour soulever le trophée ?
La France. Déjà, devant France-Ukraine, j’étais persuadé que la France allait l’emporter. On regardait le match avec les gars du groupe. Je leur disais : « Ne vous inquiétez pas, c’est lorsqu’on ne les attend pas qu’ils sont là. » Maintenant, il ne faut pas trop les complimenter, parce qu’ils prennent rapidement la grosse tête. Il faudrait perdre les matchs amicaux. Cela mettrait bien la pression à tout le monde. Il ne faut pas être trop sûr de soi avant d’arriver au Brésil… Faut y croire en bonhomme quoi !

Paris Sud Minute, album disponible (Undoubleneufcinq/Polydor)

1995, à voir sur scène aux Victoires de la musique le 14 février sur France 2

Crédit Photo : Page Facebook de Sneazzy West


Propos recueillis par Romain Lejeune
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 7
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 23 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7