Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 17e journée
  3. // Liverpool/Arsenal (2-2)

Skrtel empêche le braquage à Anfield

Dépassé dans le jeu, maladroit et dominé, Arsenal a failli repartir de Liverpool avec trois points dans la besace. Les Gunners ont eu une véritable occasion, ils ont marqué deux fois. À l'inverse, les Reds ont pléthore d'opportunités, mais ils arrachent un match nul inespéré en toute fin de match grâce à un coup de casque de Martin Škrtel.

Modififié

Liverpool - Arsenal
(2-2)

P. Coutinho (45'), M. Škrtel (97') pour Liverpool , M. Debuchy (45'), O. Giroud (65') pour Arsenal.


Cela commence à devenir récurrent. Lorsque que les Gunners mettent les pieds à Anfield, ils perdent tous leurs moyens. Comme un collégien devant la fille de ses rêves qui, bouche bée, ne trouve pas les mots et se met à faire des choses gênantes, des relances plus qu'approximatives sous la pression et des passes pourtant simples totalement foirées. Comme en février dernier lors de sa dernière venue à Liverpool, Arsenal a bafouillé dès les premières minutes de jeu, chétif. Sauf que cette fois-ci, les hommes d'Arsène Wenger s'en sortent mieux, bien mieux. Pas d'humiliation 5 buts à 1, mais un match nul (2-2) au terme d'un match pénible. Les Gunners ont presque tout raté. Ils pensaient s'en aller avec la victoire. C'était sans compter sur Martin Škrtel qui catapulte une tête de Viking au fond des filets au bout du temps additionnel (2-2, 90+7) et arrache un point.

Liverpool dans un bon jour


Onze mois après la gifle de février, Liverpool et Arsenal sont à la traîne au classement, mais ce sont encore les Reds, portés par Anfield, qui entrent le mieux dans la partie. Les hommes de Brendan Rodgers mettent d'entrée une sacrée pression sur de fantomatiques Londoniens, et Adam Lallana est le premier à déclencher après une belle combinaison avec Lazar Marković. Liverpool semble dans un bon jour, loin de l'équipe laborieuse et en plein doute des dernières semaines. Avec une défense à trois et un Mamadou Sakho de retour, les Reds asphyxient les Gunners sans pour autant se créer de grosses occasions. Il faut attendre la demi-heure de jeu pour voir Wojciech Szczęsny remporter son duel face à un influent Lazar Marković. Plus tard, l'ancien de Benfica est parfaitement décalé par Raheem Sterling à l'entrée de la surface, mais sa frappe s'envole dans les gradins.

Olivier Giroud, ouvreur de crâne et buteur inespéré


Liverpool est dans un bon jour donc. À moins que ce soit Arsenal qui n'y est pas du tout. Maladroits, fébriles et toujours en retard, les joueurs d'Arsène Wenger, au regard vide sur le banc, se font manger dans tous les compartiments du jeu. La preuve sur l'ouverture du score de Coutinho. Après une nouvelle erreur de relance, le Brésilien fixe une défense apathique et trouve le poteau rentrant de Szczęsny (1-0, 45e). Anfield explose avant de déchanter. Dans le temps additionnel de la première période, Mathieu Debuchy, Gunner le moins mauvais jusque-là, saute plus haut que Martin Škrtel pour arracher une égalisation loin d'être méritée (1-1, 45e+1). Après Debuchy, c'est Olivier Giroud qui prend le dessus sur le Slovaque et lui ouvre involontairement le crâne avec ses crampons au retour des vestiaires. Le temps que le défenseur se fasse recoudre sur le pré, Arsenal ne retrouve pas ses esprits, ni son jeu. Et pourtant, sur leur premier bon mouvement collectif, les Londoniens prennent l'avantage. Cazorla et Giroud combinent, l'Espagnol trouve le Français dans la surface qui glisse le ballon entre les jambes de Bradley Jones, le portier des Reds (1-2, 65e). Gerrard, Coutinho, Sterling, la suite n'est qu'un concours de frappes manquées côté Liverpool. Même quand c'est cadré, Wojciech Szczęsny est sur la trajectoire comme sur une tête, puis une frappe de Fabio Borini. L'attaquant italien se fait exclure dans la foulée pour une énorme semelle sur la poitrine de Cazorla. Cet après-midi, les Gunners ont eu une chance de cocu. Enfin, jusqu'à la 97e, le corner et la tête bandée de Škrtel.

⇒ Résultats et classement de Premier League

Par Thomas Porlon
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
il y a 4 heures Neymar lance son propre jeu de foot 56 il y a 7 heures La statue de Falcao 25 il y a 7 heures Un Ballon d'or créé pour les femmes 39 il y a 10 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom