1. //
  2. // 8es
  3. // PSG-ASSE

Sirigu des choses

PSG – Saint-Étienne en Coupe de la Ligue devrait donner lieu à un sacré turnover dans les rangs du PSG. À commencer par le poste de gardien de but avec la titularisation de Salvatore Sirigu. Pour l’Italien, il pourrait s’agir de son dernier match avec le club de la capitale. À partir du 1er janvier, il pourra partir traîner sa barbe ailleurs. Par la petite porte. Une habitude maison.

Modififié
506 45
Ça devient une sale habitude dans la capitale, celle de ne pas savoir dire au revoir à ceux que l’on a aimés. À l’exception de David Beckham – pourtant venu pour un CDD minimaliste – salué comme un roi pour son dernier match et, à un degré moindre, de Mamadou Sakho, revenu pleurer au Parc des Princes après son transfert à Liverpool, le PSG de QSI n’a jamais vraiment réussi à dire au revoir correctement à ses amours. Jérémy Ménez, Guillaume Hoarau, Nene, Christophe Jallet, Carlo Ancelotti, Clément Chantôme, Leonardo, Diego Lugano ou encore Alex, tous sont partis une main devant, une autre derrière. Souvent par une porte dérobée. Sans un câlin ni même un au revoir digne de ce nom.

Victime de son profil


Ce mercredi soir, Salvatore Sirigu gardera le but du PSG. Peut-être pour la dernière fois. Parce que l’Italien est sur le départ, c’est un secret de polichinelle. Depuis l’arrivée de la boulette Kevin Trapp dans son régime alimentaire, l’Italien est cantonné au banc de touche. À part à Bastia, où l’Allemand était blessé, Sirigu n’a jamais décollé sa barbe bien fournie du banc de touche. Contre Saint-Étienne, il sera titulaire. Une dernière – pas encore officielle – pour la gloire. À partir du 1er janvier, le mercato hivernal va ouvrir ses portes et le Sarde sera à l’affût d’une bonne proposition. L’été dernier, quand le PSG a décidé de miser sur le profil de Trapp, l’ancien numéro 1 du poste a préféré jouer la prudence, la patience, persuadé que l’Allemand irait droit dans le mur. Une bourde contre Bordeaux, une autre à Madrid, puis celle de Lyon. Certains auraient sauté pour moins que ça. Pas Trapp. Son profil correspond au jeu que veut le PSG. Ses prises de risques font partie du métier même si beaucoup aimeraient qu’elles soient moins régulières. Alors Sirigu s’est rendu à l’évidence. Sauf blessure grave, le vent ne tournera pas. Il ne tournera plus. Il doit partir. En prêt ou autre. Jouer pour espérer sauver sa place de doublure de Buffon pour l’Euro. Et remonter la pente.


On pourra toujours argumenter sur cette concurrence, sur le fait que l’Italien n’a jamais eu le temps de se frotter vraiment à son nouveau coéquipier. Après tout, que reprochait-on à un garçon qui a officié 179 fois dans les cages du PSG (dont 30 matchs de Ligue des champions), élu meilleur gardien du championnat à deux reprises (2013, 2014) et recordman d’invincibilité au club (948 minutes sans prendre de but en championnat) ? Tout et rien à la fois. Jamais directement pointé du doigt pour un mauvais résultat, l’Italien semblait être au maximum de son rendement après quatre saisons dans la capitale. Surtout sur la scène européenne où il n’a jamais réussi de « gros » matchs quand la Ligue des champions se jouait sur des matchs en deux manches. Et puis il y avait toujours ses petits défauts, plusieurs fois cités, comme son jeu au pied, sa démotivation à se faire violence dans les airs et son positionnement très bas. Bref, le PSG voulait changer de profil plus que d’homme. Certains auraient changé d’entraîneur des gardiens, préférant miser sur un autre garçon que Nicolas Dehon, mais le PSG a pris un autre cap. Trapp n’est pas Neuer et Sirigu n’est pas Edel, mais voilà, au club, on voulait tenter autre chose. Alors Sirigu a dû se résoudre à ne plus jouer. Contre Donetsk, pour un match qui comptait pour du beurre, on attendait l’Italien dans les barres. Il n'en fut rien.

« Ma situation sportive doit évoluer »


On a alors tenté d’allumer un début de polémique. Sirigu a refusé de jouer. Blanc s’en est expliqué rapidement. « J'avais l'intention de faire jouer Sirigu. Pour deux raisons : une semaine après, il y avait le match de la Coupe de la Ligue (ce soir, face à Saint-Étienne), ça lui permettait de faire un match avant celui là. C'était une bonne chose. Et ça faisait un certain temps qu'il n'avait plus joué (Bastia le 17 octobre). Pour toutes ces raisons, mon idée était de le faire jouer. Il me fallait discuter avec Salvatore. C'est ce que j'ai fait. Je lui ai exposé mon envie. Mais aussi les conséquences que cela pouvait avoir. Je voulais qu'il prenne une décision. La conséquence d'être titulaire en Ligue des champions fait que s'il change de club en janvier, il ne peut pas disputer une Coupe d'Europe. Donc je lui ai dit : "Je veux savoir ton envie." Il m'a dit : "J'ai envie de jouer. Mais si ma situation sportive doit évoluer, je vais être pénalisé par ce match-là." Je lui ai dit : "Sois tranquille, je prends la décision" » , conclut le coach du PSG face à la presse.


Dans un monde concurrentiel et impitoyable, Sirigu sera resté 4 ans au PSG. Il y aura tout connu : Montpellier champion de France, Antoine Kombouaré, la Ligue Europa, Mathieu Bodmer, Ceará, Carlo Ancelotti, un carton rouge à Annecy, un penalty sauvé contre Reims au Parc des Princes, un match épique à Geoffroy-Guichard, Zlatan Ibrahimović, les cheveux longs, les cheveux courts, la barbe, Marco Verratti sans enfant, Marco Verratti papa, babysitter pour Marco Verratti, Javier Pastore sans enfant, Javier Pastore papa, babysitter pour Javier Pastore, Adrien Rabiot mineur, Kingsley Coman à l’entraînement, un match épique à Gerland (4-4), Laurent Blanc, Ronan Le Crom dans les buts, Mamadou Sakho dans les buts, une défaite au Vélodrome, l’amour d’une Française et celui du Parc des Princes. Salvatore Sirigu n’est pas Bernard Lama ni même Joël Bats, mais il restera, quelque part, dans un coin du cœur. Au chaud. On lui souhaite une dernière à sa hauteur. Et le monsieur est grand.


Par Mathieu Faure
Modifié

La gestion du cas Sirigu me laisse toujours sans voix.

Il est bon, voir très bon et à toujours été classe avec le club, toujours super pro, et là, il se fait limite blackister sans autre explication que "Trapp sera un jour meilleur que toi".

Sympa...
Ouverture de SoFoot.com
Article sur le PsG
Scroll down.... Matthieu Faure qui signe...
Alt+F4
La liste censée prouver que QSI ne sait pas célébrer ceux qui quittent le club n'est pas trés édifiante. Et puis quand on regarde les grands clubs européens on peut pas dire que ça soit toujours le cas...
Après son match contre Bordeaux j'aurais fais jouer Trapp 6 mois en CFA, pour qu'il comprenne.
Romansochaux Niveau : CFA
Comparer Beckham aux autres est déjà grotesque, le mec est juste venu en pré-retraite dans un championnat déjà acquis cinq petits mois pour vendre ses slibards.
Au début, je pensais que c'était encore un article du PSG écrit par un supporter d'un autre club qui voulait en profiter pour se défouler sur Paris. Puis j'ai vu Mathieu Faure et la je comprends plus rien.
Pas dans les habitudes du Parc de fêter les départs de ses gloires. C'est faux je regrette, les joueurs qui le méritent sont fêtés comme il se doit. Des Rai, Lama ou Pauleta ont tous eu droit à leur larmes lâchées tout comme Ibra l'aura et c'est justement dans les habitudes du PSG. Après je connais aucun club qui organise une fête pour le départ de tout ses joueurs. Manquerais plus que faire un défilé pour le départ d'un Jean-Eudes Maurice.
delije mitrovic Niveau : Loisir
Certes mais il était toujours meilleur que Cabaye ou stambouli cette année. Et puis la classe quand même dans son jeu. Pour sirigu sa ressemble à une belle injustice quand même.. Pour trapp quoi..qu'on dit intrinsèquement meilleur, mais pour l'instant j'ai pas vu ça.
Message posté par delije mitrovic
Certes mais il était toujours meilleur que Cabaye ou stambouli cette année. Et puis la classe quand même dans son jeu. Pour sirigu sa ressemble à une belle injustice quand même.. Pour trapp quoi..qu'on dit intrinsèquement meilleur, mais pour l'instant j'ai pas vu ça.


Pourtant la différence est flagrante, l'un restait la plupart du temps sur sa ligne, n'était pas très expressif et si il ne faisait pas de grosses bourdes, il ne faisait pas de gros arrêts non plus. L'autre impose sa présence dans sa zone, a un jeu qui convient mieux à la défense haute parisienne, et malgré quelques bourdes, réalise de gros arrêts. Et pourtant j'aime bien Sirigu, mais sa motivation n'est plus la même depuis 1 saison.
bandinidakar Niveau : CFA2
Et pourtant Trapp est bien meilleur!!! Surtout l'article le signale bien, c'est un changement d'orientation avec un gardien qui joue plus haut, bon aux pieds et dans les airs. Ceux qui ne veulent que rgarder ses boulettes...tant pis pour vous. Et puis je me souviens de tous ces commentaires depuis un an et demi sur le fait que Sirigu devait être mis en concurrence, voire évincé...Bah voilà c'est fait!!!

https://www.youtube.com/watch?v=iXHmF8TYO7Y
bandinidakar Niveau : CFA2
Et merde, si Zlatan avait rencontré notre ancien public... Pffffffffffff ça nous filerait encore de sacrés frissons!!!!
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
" Jérémy Ménez, Guillaume Hoarau, Nene, Christophe Jallet, Carlo Ancelotti, Clément Chantôme, Leonardo, Diego Lugano ou encore Alex"

Hahaha genre Lugano c'était "un amour", si on avait célébré son départ ça aurait été des applaudissements de joie!

Et ça date pas de QSI, les luyindula, giuly et Cie on été jeté comme des malpropres aussi.
Blanc est un ancien excellent défenseur et à mon avis ça joue ; il a une bonne idée de ce qu'il attend de son gardien car il avait l'habitude de jouer avec et connaît très bien les implications de telle ou telle caractéristique. Il faut penser la défense comme un tout : le style du gardien va influencer même les montées des latéraux et le jeu du milieu def / pointe basse.
Robin Huc Niveau : DHR
Pour Trapp les gens font l'erreur de voir les boulettes pour le comparer à Sirigu. Oui c'est dommageable, mais regardez aussi les arrêts que Trapp a fait, notamment en Ligue des Champions. Un gros match contre Madrid, celui où Paris se fait dominer (le seul cette saison jusqu'ici..)Et Paris ne le perd pas. Au final, Paris c'est la meilleure déf de LDC. Et Trapp a le meilleur pourcentage d'arrêts. L'an dernier Sirigu avait le pire. Après on est dans l'hypothèse mais avec Sirigu (que j'aime bcp par ailleurs) je pense que c'est défaite au Parc. Sur les gros matches à venir, s'il gomme ses petites erreurs de temps en temps, la diff se verra largement. Bon vent Salvatore.
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Message posté par CAMOMILLE
Après son match contre Bordeaux j'aurais fais jouer Trapp 6 mois en CFA, pour qu'il comprenne.


Tu ferais pas un très bon manager toi putain !
Georgesleserpent 2.0 Niveau : National
Mouais, moi je vous trouve excessivement cool avec Trapp.
Je vous rappelle juste comme ça que la principale critique envers Sirigu était, après l'aller face à Chelsea: "Sirigu est pas au niveau. Le PSG doit avoir un gardien qui est capable de parades impossibles. Or, le but de Cahill était impossible à arrêter; Sirigu aurait donc du l'avoir".

Par contre, Trapp qui est bon sans être ahurissant non plus mais qui par ailleurs fait 4 erreurs minables qui coutent 3 matchs, dont l'un qui coute la 1ère place en LDC, vous être super indulgent avec lui. Pourquoi ? Bah parce qu'il a une bonne relance. CQFD.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
506 45