1. //
  2. // Chainat Hornbill FC

Sinama-Pongolle : « La nourriture est épicée, alors moi, je me régale »



La puissance du port du Havre, il la connaît mieux que personne. De Chicago à Rostov en passant par Liverpool, l’Espagne, le Portugal, la Suisse et l’Écosse, Florent Sinama-Pongolle (trente et un ans) a connu des hauts et des bas, mais vu du pays depuis ses débuts en Normandie. Sa dernière étape en date : la Thaïlande, où il s’éclate avec le Chainat Hornbill FC. Entretien plaisir avec un globe-trotter.

Modififié
3k 20
Qu’est-ce qui t’a amené dans le championnat thaïlandais ?
J’étais ouvert à un projet sportif intéressant, où que ce soit, après la fin de mon contrat au Dundee United. Mon credo, c’était de bosser tous les jours pour être prêt. J’ai essuyé beaucoup de refus en France. Dans ma carrière, je me suis blessé au mauvais moment, et derrière, les portes se ferment. On te juge, mais on ne te connaît pas. Finalement, cette proposition du Chainat Hornbill FC est arrivée un peu de nulle part. Comme quoi, j’ai plus la cote à l’étranger. (rires)

Quand on te propose la Thaïlande, tu réfléchis ou...
(Il coupe) Non, je n’ai pas hésité. J’étais déjà venu en Thaïlande lors d’une tournée d’été avec Liverpool. Ici, les stades sont pleins. Le football est en train de se construire, il y a énormément de moyens, un vrai engouement. Cette ferveur, c’est ce que j’apprécie. Depuis que je suis arrivé, j’ai reçu des coups de fil de beaucoup de joueurs qui aimeraient venir jouer dans ce championnat.

Tu as reçu un accueil particulier en arrivant ?
Je suis arrivé discrètement à l’aéroport parce que rien n’était fait, mais une fois la signature officielle, on a parlé de moi. En Thaïlande, il faut savoir qu’il y a deux clubs super populaires : Liverpool et Manchester United. D’ailleurs, les gens sont fans de foot anglais. Tous les restaurants retransmettent la Premier League, c’est impressionnant. Même si j’ai galéré par le passé, comme j’ai joué à Liverpool, j’ai un certain statut. Dans la rue, on me sollicite pour des selfies, on me parle même de mes années à Liverpool. Ici, ils sont à fond sur les réseaux sociaux. Je ne passe pas inaperçu, mais c’est un peu ce qui me plaît. J’ai toujours adoré être au contact des gens.

« Premier match, on prend 7-2 en pleine gueule. J’aime gagner, forcément c’était frustrant... »
Comment s’est passée ton intégration en cours de saison ?
J’ai débarqué en milieu de championnat, mais j’étais bien préparé physiquement. Des fois, la préparation d’avant-saison, tu peux trouver ça long. Là, je suis rentré tout de suite dans le vif du sujet ! Premier match, on prend 7-2 en pleine gueule. J’aime gagner, forcément c’était frustrant... Depuis, on a davantage gagné que perdu en championnat.

On retrouve quel genre de football au sein du championnat thaïlandais ?
C'est offensif. Tu dois gagner ! Sur les dernières rencontres, on a perdu 4-2 à l'extérieur, gagné 4-2 la semaine suivante à domicile et enchaîné par une victoire 3-2 en Coupe.

Au sein du groupe, tu arrives à te faire comprendre malgré la barrière de la langue ?
La communication, c’est ce qui est un peu galère. Je parle anglais, mais juste deux, trois mots de thaï. C'est vraiment compliqué, avec un autre alphabet. Mais sur le terrain, les Thaïlandais sont plutôt silencieux. Alors que moi, je parle beaucoup, c’est comme si j’étais là depuis des années. Dans l’équipe, on est cinq étrangers : un Brésilien, deux Japonais, un Coréen et moi. C’est la limite, comme dans les autres clubs. Dans le championnat, la majorité des joueurs étrangers sont brésiliens.

« À Chai Nat, il y a un carrefour. Pas le supermarché. Un seul carrefour avec des feux rouges ! »
Pas trop frustrant de jouer le maintien ?
Quand je suis arrivé, le club était relégable, donc je savais à quoi m’attendre. Même si on est relégable, il y a trois à quatre mille personnes au stade, alors qu'on est dans une petite ville (15 000 habitants) à deux heures de Bangkok. À Chai Nat, il y a un carrefour. Pas le supermarché. Un seul carrefour avec des feux rouges !

Qu’est-ce qui t’a marqué en arrivant ?
Quand j’ai découvert le centre d’entraînement, j’ai cru voir surgir une mosquée : des chaussures partout. Je n’avais jamais vu autant de claquettes ! Il faut marcher pieds nus dans le centre d’entraînement, c’est la tradition. Du coup, maintenant, je viens aussi en claquettes. En arrivant, j'ai aussi été surpris par les installations. Le club a été fondé il y a sept ans, il y a tout pour mener un projet sportif de qualité.



En Thaïlande, chaque avant-match ressemble à un vrai rituel...
On sort du tunnel, l’hymne thaïlandais résonne. On prend la photo sur le terrain. On fait un cri de guerre. On va saluer les supporters et on se réunit. Tu n’as pas le temps de te refroidir ! À la fin de la rencontre, on va devant le banc de touche adverse. On fait le salut asiatique. Après ça, on va voir les supporters adverses, on les salue. On va voir nos supporters, et l’hymne du club retentit !

Sur le terrain, tout va bien puisque tu marques presque à tous les matchs...
J’en suis à treize buts depuis début juillet. À part le dernier match où je suis sorti à l'heure de jeu à cause d'une petite douleur, j’ai toujours joué 90 minutes. Je vis à fond sur le terrain et en dehors, j’apprécie la culture locale, la gentillesse des gens. Ils sont vraiment accueillants.

« Le président du club prend soin de moi. On va dîner ensemble au restaurant presque tous les soirs. Tu imagines ça en Europe ? »
Raconte-nous cette nouvelle vie...
Les gens sont humbles, sereins. les relations sont plus simples, plus saines. Ici, on va laisser les choses se faire, c’est naturel. Il y a une vraie qualité de vie, ce n’est pas pour rien que de nombreux retraités viennent vivre ici. Ça me rappelle ce que j’ai vécu aux États-Unis (à Chicago, ndlr). Le président du club prend soin de moi. On va dîner ensemble au restaurant presque tous les soirs. Tu imagines ça en Europe ? Avec le président, on parle beaucoup de foot : la gestion de groupe, la confiance... Son frère fait de la politique, lui c’est un businessman. Il connaît ma carrière, on échange.

Tu as eu le temps de visiter ?
Oui, j’ai visité des temples. Je suis allé à Phuket, les plages sont paradisiaques. Je vais souvent à Bangkok. Le niveau de vie ? En Thaïlande, il y a des très riches et des très pauvres, plutôt mélangés dans les mêmes quartiers. Ce qui m’a marqué, ce sont les gratte-ciel avec je ne sais pas combien d’étages et des restaurants tout en haut. La nourriture est épicée, alors moi, je me régale ! Mon plat préféré : « Tom yum » , une soupe pimentée. C’est Welcome to Thaïlande !

Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

straussken Niveau : DHR
c'est quoi ce vieux maillot made in Chainat...
Bernardo Fabinho Niveau : DHR
Pour avoir vecu en Thailande et vu le bled ou il est, tu peux rien faire sans parler thailandais. Bangkok pour des expats, ca va. Mais lui ca doit etre un des seuls europeens de sa ville. Du coup s'il reste au moins 2 ans, il risque de bien maitriser le thai!

Puis il va pouvoir se faire des week end sympa. Plutot un bon plan de pre retraite
FredDaRocha Niveau : Loisir
Pour ma part je trouve ça dérangeant qu'il mange avec son président etc. Ça fait un peu mec au dessus de tout le monde..
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Bernardo Fabinho
Pour avoir vecu en Thailande et vu le bled ou il est, tu peux rien faire sans parler thailandais. Bangkok pour des expats, ca va. Mais lui ca doit etre un des seuls europeens de sa ville. Du coup s'il reste au moins 2 ans, il risque de bien maitriser le thai!

Puis il va pouvoir se faire des week end sympa. Plutot un bon plan de pre retraite


En tout cas ça a l'air bien sympa comme expérience.
Le gars a l'air de s'éclater et d'être heureux.
Article sans intérêt...

On ne sait même pas son salaire !!!!!!!!!!!!!
Une Honte pour un Footballeur....

Rikko
PierreFanFanJoséKarl Niveau : CFA2
Pour votre culture générale, sachez que Sinama Pongolle a vécu en couple avec la pornstar Liza Del Sierra.

Ce qui fait qu'il a tout mon respect.
 //  16:07  //  Aficionado du Togo
Message posté par PierreFanFanJoséKarl
Pour votre culture générale, sachez que Sinama Pongolle a vécu en couple avec la pornstar Liza Del Sierra.

Ce qui fait qu'il a tout mon respect.


tu m'as devancer! oui liza del sierra, putain et une retraite en thailande!
Bernardo Fabinho Niveau : DHR
Message posté par mordillo
tu m'as devancer! oui liza del sierra, putain et une retraite en thailande!


Cette information me fait voir son sejour en Thailande d'un nouvel oeil
Message posté par PierreFanFanJoséKarl
Pour votre culture générale, sachez que Sinama Pongolle a vécu en couple avec la pornstar Liza Del Sierra.

Ce qui fait qu'il a tout mon respect.


Elle ne fait pas le poids face à mes deux chéries Anissa Kate et Ava Addams !


Juste une question: entre Sinama-Pongolle et Le Tallec, lequel a fait la meilleure carrière ?
Caribou West Niveau : DHR
Message posté par ZizouGabor
Elle ne fait pas le poids face à mes deux chéries Anissa Kate et Ava Addams !


Juste une question: entre Sinama-Pongolle et Le Tallec, lequel a fait la meilleure carrière ?


Pas évident comme question...
Du point de vue du palmarès, ALT a gagné la CL avec Pool, plus une Coupe de France, tandis que FSP a un palmarès plus léger (Supercoupe de l'UEFA, Community Shield et Coupe de Russie) mais a une cape en EdF.

Alors qu'il était sur une bonne dynamique après Pool (période ibérique, durant laquelle il a eu sa seule sélection), sa fille tombe dans le coma et c'est la dégringolade au niveau de sa carrière depuis.

Le Tallec, lui, a bien moins enchaîné les clubs, a fait une carrière honorable en France, mais sans connaître une période forte comme son alter-ego entre 2006 et 2010.

Verdict, match nul, mais victoire aux points de ce cher Flo pour son ex actrice porno.
@Caribou West,

Sympa de répondre, merci !
Il ne faut pas oublier que ces deux joueurs ont été champions du monde des -17 ans en 2001 et demi-finaliste des championnats d'Europe Espoirs en 2006. Si on retient des joueurs de la génération 1984-85 comme Jimmy Briand, Rio Mavuba, Gaël Clichy, Mathieu Flamini, Steve Mandanda ou Lassana Diarra, combien sont déjà oubliés comme Jacques Faty, Jérémy Berthod, Grégory Bourillon, Ronald Zubar, Stéphen Drouin ou Michaël Fabre ...
adebayorsheyi Niveau : District
Message posté par Caribou West
Pas évident comme question...
Du point de vue du palmarès, ALT a gagné la CL avec Pool, plus une Coupe de France, tandis que FSP a un palmarès plus léger (Supercoupe de l'UEFA, Community Shield et Coupe de Russie) mais a une cape en EdF.

Alors qu'il était sur une bonne dynamique après Pool (période ibérique, durant laquelle il a eu sa seule sélection), sa fille tombe dans le coma et c'est la dégringolade au niveau de sa carrière depuis.

Le Tallec, lui, a bien moins enchaîné les clubs, a fait une carrière honorable en France, mais sans connaître une période forte comme son alter-ego entre 2006 et 2010.

Verdict, match nul, mais victoire aux points de ce cher Flo pour son ex actrice porno.


Revois tes fiches Caribou, FSP a gagné la Champions League avec Le Tallec en 2005...
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
Message posté par ZizouGabor
@Caribou West,

Sympa de répondre, merci !
Il ne faut pas oublier que ces deux joueurs ont été champions du monde des -17 ans en 2001 et demi-finaliste des championnats d'Europe Espoirs en 2006. Si on retient des joueurs de la génération 1984-85 comme Jimmy Briand, Rio Mavuba, Gaël Clichy, Mathieu Flamini, Steve Mandanda ou Lassana Diarra, combien sont déjà oubliés comme Jacques Faty, Jérémy Berthod, Grégory Bourillon, Ronald Zubar, Stéphen Drouin ou Michaël Fabre ...


Non, personne noublie Jeremy Berthod, ce lateral aussi virevoltant offensivement qu'intransigeant defensivement; cette classe, cette degaine, cheveux au vent.

Un peu de Roberto Carlos, de Maldini, de Lizarazu, de De Boer. Il etait tout ca Jeremy, et meme un peu plus encore.

Lyon ne t'oublie pas Jerem. Verd l'infini et au-dela
Caribou West Niveau : DHR
Message posté par adebayorsheyi
Revois tes fiches Caribou, FSP a gagné la Champions League avec Le Tallec en 2005...


Autant pour moi, la version fr de wiki comme certains sites de foot ne l'indiquent pas à son palmarès, alors qu'il a disputé 4 matchs de CL cette année là (pour un but), ais la version anglaise la met dans son palmarès. Vu qu'il y a disputé des matchs, j'aurai tendance à dire qu'il l'a gagné aussi en effet.

Bon après, on va pas se mentir, leur implication dans ce titre est assez minime, sans devenir nécessairement des cadors, ils avaient le potentiel pour avoir une carrière plus régulière et moins descendante, parce que là, c'est pas la folie après Pool (même si concernant FSP il y aussi les blessures et problèmes personnels).
Ils furent parmi les premiers jeunes français à s'être brûlés les ailes à l'étranger (Péricard, Aliadière, Meghni, par la suite Kakuta)
Message posté par Caribou West
Ils furent parmi les premiers jeunes français à s'être brûlés les ailes à l'étranger (Péricard, Aliadière, Meghni, par la suite Kakuta)


Je me souviens de jeunes qui se sont brûlés les ailes à l'étranger, comme Samir Beloufa au Milan AC, Landry Bonnefoi à la Juventus, Fabrice Fernandes à Fulham, Youssef Sofiane à West Ham, David Grondin et William Huck à Arsenal, Yannick Kamanan à Tottenham ou encore Jean-Félix Dorothée et Nicolas Karlamoff à Valence.

J'ai oublié de dire que Sinama-Pongolle et Le Tallec ont été finalistes du championnat d'Europe de football des moins de 16 ans en 2001, battus par l'Espagne d'Andrès Iniesta et Fernando Torres.
Caribou West Niveau : DHR
Message posté par ZizouGabor
Je me souviens de jeunes qui se sont brûlés les ailes à l'étranger, comme Samir Beloufa au Milan AC, Landry Bonnefoi à la Juventus, Fabrice Fernandes à Fulham, Youssef Sofiane à West Ham, David Grondin et William Huck à Arsenal, Yannick Kamanan à Tottenham ou encore Jean-Félix Dorothée et Nicolas Karlamoff à Valence.

J'ai oublié de dire que Sinama-Pongolle et Le Tallec ont été finalistes du championnat d'Europe de football des moins de 16 ans en 2001, battus par l'Espagne d'Andrès Iniesta et Fernando Torres.


En effet, il y en a un paquet, et ça continue, comme si les erreurs de leurs prédécesseurs ne leur apprenaient rien...
Combien de Pogba et Coquelin pour tous les joueurs cités précédemment ?
Les jeunes d'aujourd'hui (avec leurs agents) y vont en mode "ça passe ou ça casse", autant faire le pas à l'étranger si ça bloque dans l'hexagone, comme ça il n'y aura pas de regrets à avoir, le plus dur est pour ceux qui n'ont pas de diplôme, donc pas de plan B.

D'ailleurs je me demande ce que devient Grégory Vignal ...
Caribou West Niveau : DHR
Message posté par ZizouGabor
Les jeunes d'aujourd'hui (avec leurs agents) y vont en mode "ça passe ou ça casse", autant faire le pas à l'étranger si ça bloque dans l'hexagone, comme ça il n'y aura pas de regrets à avoir, le plus dur est pour ceux qui n'ont pas de diplôme, donc pas de plan B.

D'ailleurs je me demande ce que devient Grégory Vignal ...


Ouais enfin pour Kakuta, FSP ou ALT, ça bloquait pas particulièrement en France, rien à voir avec la situation d'un Knockaert, d'un Griezmann, d'un Papiss Cissé, d'un Mané, ou d'un Schneiderlin, ou à fortiori l'exemple des mecs qu'on retrouve souvent dans cette super rubrique de SF.

Quand on voit qu'Houllier voulait, à l'été 2015, signé Ousmane Dembélé à Salzburg et que celui-ci était chaud, à 18 ans, pour partir en Autriche au lieu de finir sa formation à Rennes tranquillement (finalement grosses négociations pour qu'il reste)...
Si il était parti à Salzburg l'an dernier, vous pensez qu'il serait à Dortmund aujourd'hui ?
Message posté par Caribou West
Ouais enfin pour Kakuta, FSP ou ALT, ça bloquait pas particulièrement en France, rien à voir avec la situation d'un Knockaert, d'un Griezmann, d'un Papiss Cissé, d'un Mané, ou d'un Schneiderlin, ou à fortiori l'exemple des mecs qu'on retrouve souvent dans cette super rubrique de SF.

Quand on voit qu'Houllier voulait, à l'été 2015, signé Ousmane Dembélé à Salzburg et que celui-ci était chaud, à 18 ans, pour partir en Autriche au lieu de finir sa formation à Rennes tranquillement (finalement grosses négociations pour qu'il reste)...
Si il était parti à Salzburg l'an dernier, vous pensez qu'il serait à Dortmund aujourd'hui ?


Tu parles de grosses négociations pour que Dembélé reste, le voilà le nerf de la guerre, si un jeune joueur très doué à l'embarras du choix en France mais préfère s'exporter, c'est surtout pour un meilleur salaire mais ceux pour qui l'aspect sportif passe petit à petit au second plan, privilégiant plus le mode de vie de playboy du footballeur moderne que le football lui-même, les conséquences sont dramatiques et plus dur est la chute. J'ai connu énormément de footballeurs approchant la trentaine sombrer dans la dépression car ils ne vivaient plus dans les strass et paillettes, les endroits luxueux, les jolies filles etc., la fiche de paie étant devenu trop mince au fil de leurs carrières.
Et puis il y a aussi le cas des jeunes joueurs, doués ou moins doués, qui ont la passion de ce sport mais au fil de leurs progressions s'aperçoivent que le milieu du football professionnel ne leur convient vraiment pas, certains se reconvertissent assez vite, pour d'autres c'est plus compliqué.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 20