En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // Demies
  3. // Valence-Barcelone

Simone Zaza, le coup de la panne

Battu à l'aller au Camp Nou (0-1), Valence va devoir marquer face au Barça jeudi soir pour tenter de se qualifier pour la finale de la Coupe du Roi. Une mission normalement dévolue à Simone Zaza. Problème : l'attaquant italien, si efficace en début de saison, n'a plus fait trembler les filets depuis le 9 décembre dernier.

Modififié
C’est un épisode comme on en voit des centaines chaque week-end sur les terrains : un homme en colère, dans son coin, alors que son équipe fait la fête. Le 4 novembre dernier, alors que Valence confirmait son bon début de saison en s'amusant face à Leganés (3-0), Simone Zaza s'est énervé. À sa manière : soit après avoir été remplacé à treize minutes de la fin et en refusant de serrer la main de son entraîneur, Marcelino, avant de lui faire les gros yeux une fois le postérieur posé sur le banc de touche. Mais pourquoi diable le buteur italien fait-il la tête alors que son équipe est à une surprenante deuxième place au classement ? Tout simplement car l’ancien buteur de la Juventus espérait marquer face à Leganés et ainsi enchaîner un septième match avec au moins un but marqué en Liga afin d’égaler le record du club d'Edmundo Suárez, homme qui avait réussi cette performance en 1943.

De héros à zéro


Aujourd'hui, cette rencontre face à Leganés est un repère. Simple : avant cette rencontre, Zaza pointait à la seconde place du classement des buteurs de Liga avec neuf réalisations en dix journées, dont notamment un triplé face à Málaga, avait remporté le trophée du joueur du mois de septembre et avait aussi permis à Valence d'être invaincu en championnat tout en s'accrochant aux bottes du Barça. Depuis ? Eh bien depuis, Simone Zaza n'a fait trembler les filets qu'à une seule reprise, face au Celta de Vigo le 9 décembre dernier, et les Chés sont désormais largués à dix-huit points de la bande à Valverde. Le tout sur une série de trois défaites consécutives en Liga.


Alors oui, son distributeur de caviars attitré, Gonçalo Guedes, a manqué quelques rencontres de championnat, oui Marcelino a opté ces derniers temps pour une tactique plus défensive comme face à l’Atlético (1-0) dimanche dernier, où Zaza n’a pas touché le moindre ballon exploitable en 90 minutes, mais cela n’explique pas entièrement son mutisme face aux cages et l’inexistence de son jeu dos au but et en remise pourtant si efficace en début de saison. Et cela explique encore moins ce carton rouge reçu face à Villarreal le 23 décembre dernier qui aura eu pour conséquence la première défaite à domicile des Chés cette saison (0-1). Un geste que n’a pas du tout apprécié Marcelino, coach qui n’a dès lors titularisé Simone Zaza qu’une seule fois en championnat, face à l’Atlético le week-end dernier pour ce qui ressemblait plus à une sanction, vu la physionomie de la rencontre.

Une panne généralisée


Mais si Marcelino peut se permettre d’installer son numéro 9 sur le banc, c’est qu’il a de la réserve en attaque avec Santi Mina, Rodrigo, le jeune Ferrán Torres (17 ans) et le nouveau venu Luciano Vietto. Et visiblement, à Valence, les attaquants se passent la recette du but, puisque après Simone Zaza en début de saison, Rodrigo en octobre et au début du mois de janvier, c’est Santi Mina, qui s’était déjà occupé de marquer les buts en novembre, qui a pris le relais pour terminer le mois de janvier. À Valence, les supporters espèrent alors tous que février va rimer avec Simone puisqu'à chaque fois que l’attaquant italien a marqué cette saison, les Chés ont toujours remporté la rencontre. Alors, action.



Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:01 Tony Chapron est en arrêt maladie 41 Hier à 13:27 Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 23 Hier à 12:18 Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 8
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 17 février Les maillots du PSG floqués en mandarin 25 samedi 17 février La panenka ratée de Diego Castro en Australie 20
À lire ensuite
Le nettoyeur