1. //
  2. //
  3. // Résumé

Simone fait tomber Reims, toute la Ligue 2 en fête

Vingt-cinq buts, une castagne, une envolée présidentielle surréaliste, Simone qui brille pour son entrée en piste : ce soir, la Ligue 2 avait décidé d'annoncer la couleur du week-end. Et il va être bon.

Modififié
388 8

Clermont Foot 63 3-1 Gazélec Ajaccio

Buts : Dugimont (18e), Agounon (52e) et Thiam (70e) pour Clermont // Le Moigne (10e) pour Ajaccio

Ajaccio attaque fort et n'a besoin que de dix minutes pour ouvrir le score par ce diable de Le Moigne. Sauf que Clermont a de la ressource et Dugimont pour égaliser contre le cours du jeu en coupant un bon centre en retrait. Mais la plus belle action de la mi-temps reste le tampon de Ducourtioux dans les arrêts de jeu qui dégénère complètement, avec du regroupement, de la baffe et deux rouges, l'un pour Rivieyran, l'autre pour Diedhiou, pas de jaloux. Ducourtioux, lui, ne prend qu'un jaune, il est là pour voir le gros arrêt d'Elana sur l'intenable Dugimont dès la reprise. Mais il est là aussi pour voir Agounon, entré à la suite de l'expulsion de Rivieyran, tromper Elana de l'entrée de la surface. Le karma, David. Et comme Thiam ne s'était pas encore signalé ce soir, bah ça fait break pour Clermont quand il trompe joliment Elana. Les hommes de Corinne Diacre s'imposent en patrons et passent devant leurs adversaires du soir.


Red Star FC 1-2 ESTAC Troyes

Buts : Bouazza (60e) pour le Red Star // Niane (31e, 67e) pour Troyes

Le Red Star n'est pas confiant au moment d'accueillir un prétendant au podium. Les exilés tentent de faire bloc, mais Niane trouve la faille après un une-deux aussi joli qu'involontaire avec la barre. Le Red Star a besoin d'une demi-heure et de Bouazza pour réagir. Une première fois, Mhirsi foire inexplicablement son extérieur tout doux. Alors, la seconde, Bouazza se sert lui-même : pendant que tout le monde s'attend au centre, il allume le premier poteau de Samassa et égalise... pour sept minutes. Car Niane a décidé de faire dans le but de raccroc, cette fois d'un bon affût pour reprendre un centre repoussé trop gentiment par Cros. Adama Niane prend seul la tête du classement des buteurs avec neuf buts, Troyes la deuxième place avec vingt-huit points. Soit quatorze places et treize points de plus que le Red Star.


Valenciennes FC 3-3 Bourg-en-Bresse Péronnas

Buts : Da Costa (7e, 63e), Diarra (72e) pour Valenciennes // Berthomier (29e), Heinry (61e), Del Castillo (90e+2 sp)

Le premier but de la soirée est pour Valenciennes. Da Costa remercie Fabri pour l'offrande et s'en va planter son septième but de la saison, c'est tout VA qui s'offrira un Mannequin Challenge, moins Roudet qui n'a pas bien saisi l'idée. La défense, elle, l'a trop bien intégrée, Berthomier se retrouvant bien seul dans la surface pour égaliser du gauche alors que Valenciennes semblait maîtriser son sujet. Bourg est mieux, Perquis doit s'employer pour sauver au moins un point. Mais quand les Burgiens envoient récupération haute, jeu en une touche et puissance à la finition, le gardien ne peut que s'incliner. Sans pression, car il sait qu'il a un vrai buteur de l'autre côté du terrain, en la personne de Da Costa à qui il ne faut que deux minutes pour fusiller Fabri. À noter l'intelligence de vieux singe de Roudet qui laisse passer le ballon. Puis la chenille pour fêter l'avantage pris grâce à Diarra en renard, une célébration plus dans l'air du temps de l'éternel milieu de terrain. Las, la cheville ne fera pas de papillon, puisqu'à défaut de s'envoler, Valenciennes encaisse un penalty cruel dans les arrêts de jeu. Sur les cinq derniers matchs, le stade du Hainaut a vu successivement deux, trois, quatre, cinq et maintenant six but. Prenez vos places pour le prochain.


FC Sochaux 2-1 Tours FC

Buts : Filippi (36e CSC), Karanović (90e+3) pour Sochaux // Malfleury (87e) pour Tours

Tours est au plus mal à l'heure de se rendre dans la fosse aux Lionceaux. L'arbitre tente de leur donner un coup de pouce en refusant un but pour une faute microscopique sur Louvion, mais Tours tient à se saborder. Corner de Sao, partie de billard, Filippi à la conclusion contre son camp. La suite ? Un scénario écrit en même temps que l'invention du football : le club mal en point pousse, joue de malchance en tapant la barre, finit par égaliser sur une frappe déviée, croit à la victoire, se prend un but sur le dernier corner et une nouvelle bande à deux têtes. Mais le plus beau arrive après le match, avec cette intervention surréaliste du président tourangeau qui s'en prend tour à tour aux arbitres trop mauvais pour aller en Coupe du monde, à L'Équipe qui écrit des articles sur son club avant les matchs, et à La Nouvelle République accusée de conspiration avec « la honte de la presse française » précédemment citée. Le tout dans un état typique d'une sortie de boîte. Du très, très grand art.


US Orléans 2-1 Nîmes Olympique

Buts : Belkalem (58e), Nabab (82e) pour Orléans // Kouakou (19e) pour Nîmes

Nîmes débarque à Orléans avec l'objectif d'un dixième match sans défaite. Un objectif qui prend forme quand Kouakou reprend magnifiquement un non moins joli centre d'Azouni. Nîmes déroule, contrôle la situation, se fait donc prendre sur coup de pied arrêté et Belkalem à la conclusion du corner. Le but a le mérite de remettre Orléans dans le bon sens. Les deux équipes livrent un match agréable, sublimé par le très joli extérieur de Nabab à la réception du centre d'Armand, pour piquer au-dessus de Gallon et prendre l'avantage. Une bonne idée, car Delclos, en toute fin de match, à celle plus incertaine de la jouer Sergio Ramos sur penalty. Une envolée sans conséquence, Orléans fait tomber les Crocodiles, une performance en soi.


AJ Auxerre 1-1 RC Lens

Buts : Courtet (80e) pour Auxerre // Cristian (40e) pour Lens

Dans les tribunes, les 500 Lensois ont pris possession de l'Abbé-Deschamps. Alors, sur le terrain, Lens joue comme à la maison, confisque le ballon et ne se rate pas à la conclusion. Au terme d'un joli mouvement, Zoubir place un extérieur délicieux pour le second but en trois matchs de Cristian Lopez. Douchez capte un corner tiré par Obraniak pour un goût de Ligue 1, Bostock fait briller Boucher, diminué for a taste of England, et l'Abbé trouve le tout bien amer. Sympa, l'AJA va le régaler d'une sucrerie rare ces derniers temps, avec un bon mouvement collectif conclu par le plat du pied sécurité de Courtet. Les Auxerrois finissent bien mieux le match, mais ça reste insuffisant pour faire monter la sauce des supporters. Reste qu'un point, par les temps qui courent, est toujours bon à prendre.


AC Ajaccio 2-0 RC Strasbourg

Buts : Maazou (26e, 78e) pour Ajaccio

Sept matchs nuls sur les sept dernières confrontations entre Strasbourgeois et Ajacciens. Est-ce à dire que les spectateurs de François-Coty auraient mieux fait de ne pas interrompre leur apéro ? Le début de match le laisse penser, mais une folie est arrivée à Ajaccio cet été, elle s'appelle Moussa Maazou. En première période, Cavalli pique, l'attaquant résiste à Seka et termine d'une pichenette. En seconde, il s'offre un but des 35 mètres. Certes, le gardien était sorti et le but ouvert, ça n'en fait pas moins un doublé. Et un doublé qui ne fait pas qu'offrir la victoire aux Corses, puisqu'il casse aussi la malédiction du nul. Sacré Moussa.


Stade de Reims 0-2 Stade lavallois

Buts : N'Diaye (7e, 72e) pour Laval

Reims, c'est six victoires en autant de rencontres à domicile, mais aussi sept absents pour recevoir Laval. Der Zak' bricole, Marco Simone a une chance pour sa première. Alors il tente, et ses joueurs la prennent pour lui dès leur première occasion, avec N'Diaye pour profiter d'une défense alignée à la scie sauteuse. Et comme Reims doit miser sur Baldé et son petit but cette saison pour égaliser, forcément, c'est compliqué. Des occasions manquées, un penalty non sifflé, Baldé maudit pour lui. La comparaison est rude avec N'Diaye qui fait parler sa puissance pour dominer le couloir rémois, puis la technique pour ouvrir son pied, rentrer son poteau, et breaker les coéquipiers d'Ibrahima. Un de chute à Auguste-Delaune, 100% de victoires pour Simone, les chiffres sont formels : Marco a réussi son entrée. Comme d'habitude.


  • Résultats et classement de Ligue 2

    Par Eric Carpentier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    helvétie Niveau : CFA2
    Autant dire que je recherche activement la sortie présidentielle tourangelle.
    Shtrafnoï... Padatcha! Udaaaarrrr!!! Niveau : District
    "la défense alignée à la scie sauteuse" huhuhu
    J'étais à VA-Bourg-en-Bresse et on se fait clairement entuber. J'étais à 3 mètres de la faute de Ciss qui entraîne le péno, et elle a eu lieu un bon mètre en dehors de la surface.
    LeMagicienOz Niveau : DHR
    Sinon c'était pas mal quand le Tours Fc faisais pas parler de lui, ça finissait tranquillement dans le ventre mou de la L2 et parfois t'avais le droit a un bon match a la Vallée...
    ça pue la descente cette affaire.
    Putain c'est vraiment un gitan ce Jean-Marc Ettori ! Qu'il se casse, je préférais 1000 fois Frédéric Sebag, qui au moins n'affichait pas le Tours FC de manière ridicule ! En plus, il ne colle tellement pas à l'image de la ville, ni du club. Il est en train de fumer le football tourangeau !
    Haha "c'est mon argent je fais ce que je veux"... Il a completement l'air abruti lui ! Sinon l'estac a l'air remis de sa dernière saison catastrophique, c'était pas gagné, le coach a l'air bien et Niane score pas mal !
    Haha l'intervention du président de Tours est juste magique tellement il semble arraché ! Mais le pire pour moi c'est le gars de Bein qui lui pose des questions tu sens que ça l'amuse, puis sa dernière phrase ou limite il se fout de la gueule du Pres :"Ça va encore vous coûter des ptits sous monsieur le Président".
    helvétie Niveau : CFA2
    Bon je me suis servi tout seul. A montrer à toutes les écoles de foot.
    http://www.ouest-france.fr/sport/footba … es-4622001
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    388 8