Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Simeone ne signera jamais avec le Real

Faire revenir l'Atlético Madrid dans le top 10 des meilleurs clubs du monde, est-ce impossible ? Bah non, puisque Diego Simeone l'a fait.

Arrivé sur le banc des Colchoneros en décembre 2011, l'Argentin ancien joueur du club a réussi à faire grimper le second club de Madrid au plus haut niveau avec une ribambelle de trophées : Ligue Europa et Supercoupe d'Europe en 2012, Coupe d'Espagne en 2013, Liga en 2013-2014, Supercoupe d'Espagne en 2014 et finaliste de la Ligue des champions 2014. Diego Simeone a même fait revenir le fils prodige de l'Atlético, Fernando « El Nino » Torres au bercail. Alors quand les journalistes de la FIFA demandent à l'ancien milieu défensif de l'Albiceleste s'il pouvait signer pour le Real, la réponse ne se fait pas attendre : « Si je devais entraîner le Real ou le Brésil, si on m'offrait le meilleur contrat jamais imaginé et des fonds illimités ? Je passerais mon tour et je dirais au revoir à l'argent » a-t-il avoué sur le site officiel de la FIFA, avant d'évoquer une possible aventure avec l'équipe nationale d'Argentine avec qui le Colchonero compte 106 sélections pour 11 buts : « Je sens toujours que je dois être sur le terrain, faire les entraînements, être avec mes joueurs jour après jour. Avec l'équipe nationale, ce n'est pas possible. Si ça pourrait me plaire un jour ? Bien sûr ! J'ai passé 12 ou 14 ans avec cette équipe. Ce sont de très bons souvenirs, espérons que ça arrivera au moment idéal pour les deux parties. »


Il faut avoir plus de 50 ans pour devenir sélectionneur en fait. GM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
Wijnaldum recale le PSG