1. //
  2. //
  3. // 1/4 de finale
  4. // Hambourg/Bayern Munich

Silence ! Le HSV coule...

Le Hambourg SV est actuellement 17e du championnat. Jamais il n'a connu l'étage inférieur, d'où son surnom de « Dinosaure » de la Bundesliga. Mais après 51 années dans l'élite, ce pourrait être le clap de fin au printemps prochain. Ce serait une véritable tragédie pour le club de la Hanse. En même temps, quand on voit le bordel qui y règne en ce moment...

Modififié
20 16
Comme à son habitude ces dernières années, le Hambourg SV a du mal en Bundesliga. Malgré un effectif pléthorique, les Rothosen se sont fait maintes fois marcher dessus cette saison : défaites à domicile contre Hoffenheim (1-5), contre Schalke 04 (0-3), contre le Hertha Berlin (0-3) ou encore ce derby du Nord perdu contre Brême (0-2), et déroutes mémorables à l'extérieur contre le Borussia Dortmund (6-2) et le Bayer Leverkusen (5-3). Résultat, le HSV possède aujourd'hui la plus mauvaise défense de la Bundesliga avec 47 buts encaissés en 20 rencontres. Propre. Et ce n'est pas l'arrivée de Bert van Marwijk à la place de Thorsten Fink qui y a changé quoi que ce soit. La preuve, Hambourg reste sur des séries dont elle ne peut pas vraiment se vanter : une moyenne de trois buts encaissés sur les cinq derniers matchs, une série de six défaites consécutives et une victoire qui se fait attendre depuis fin novembre. Le Hamburger SV n'est pas frais, il est même avarié.

Youtube

Des briquets et des larmes

Las de voir leurs joueurs faire n'importe quoi, les supporters ont demandé des explications. Le club a autorisé quelques fans (environ 300) à les attendre devant l'entrée principale de l'Imtech Arena. Heureusement que la police et les services de sécurité étaient présents, auquel cas cela aurait tourné au lynchage public. Le capitaine Rafael van der Vaart arrive et se fait grassement insulter, le père doit se mettre entre son fils et les fans pour éviter qu'il se fasse taper dessus. Des œufs, des pommes, des briquets, se mettent à pleuvoir. La nouvelle recrue Ola John a pu s'en sortir grâce à l'intervention d'une quarantaine de vigiles. Pour d'autres, cette confrontation était trop dure à soutenir. L'attaquant Jacques Zoua, lui aussi pris à partie, est retourné aux vestiaires en pleurant.

La solution Magath?

Jamais le Hamburger Sport Verein n'avait connu un tel chaos. Le club est criblé de dettes (on parle de 100 millions d'euros) et sa politique est à l'arrache depuis plusieurs années. À tel point qu'il a été décidé une restructuration prochaine. Pour l'instant, c'est le projet HSVPLUS qui tient la corde. Un projet qui permettrait de transformer la section pro du club en société d'actions, de l'ouvrir à hauteur de 24,9% aux investisseurs, ce qui pourrait ramener jusqu'à 100 millions d'euros. Un projet mené par Ernst-Otto Rieckhoff (ancien chef du conseil de surveillance du club) et soutenu par presque tous les anciennes gloires qui ont remporté la Coupe des Champions 1983. Mais pour le moment, ni les fans les plus durs ni le comité directeur ne veulent en entendre parler. Ce qui préoccupe le club, c'est le présent. Mais même là, rien n'avance. Certains membres du conseil d'administration voudraient éjecter le président Carl-Edgar Jarchow, le directeur sportif Oliver Kreuzer ainsi que le coach Bert van Marwijk et remplacer tout cela par un seul homme : Felix Magath. Lui aussi une légende vivante au HSV, et surtout gros spécialiste des opérations commando. Cette initiative est également soutenue par Klaus-Michael Kühne, le « mécène » du HSV, qui l'an dernier avait lâché 10 millions d'euros de sa poche pour faire revenir Rafael van der Vaart dans la cité portuaire (le club payant les 3 millions restants à Tottenham). Bien que Felix Magath affirme ne vouloir revenir dans un club que pour s'asseoir dans un bureau et ne plus traîner au bord d'un terrain, Kühne continue à mettre gentiment la pression, en s'estimant prêt à investir plus d'argent si le buteur de la finale de C1 83 consentait à mener les troupes dans leur lutte contre la relégation. Mais pour le moment, rien n'est joué. Van Marwijk reste en poste: il lui reste deux matchs pour convaincre: en coupe face au Bayern et en championnat à Brunswick, contre la lanterne rouge. Au delà de la victoire, c'est l'investissement des joueurs qui est demandé. Mais peut-être est-ce trop en demander au coach néerlandais. Peut-être que le HSV aurait dû déjà installer quelqu'un d'autre sur le banc, pour justement obtenir le fameux électrochoc que tout le monde attend sur les bords de l'Elbe.

Le fantasme d'un barrage contre... Sankt-Pauli

Ce genre de décision aurait pu être pris dimanche soir. Seulement voilà, après huit heures de réunion entre les membres du conseil d'administration, rien n'en est ressorti. Rien ne bouge, et le HSV continue ainsi. Jusqu'à quand ? Nul ne le sait. Statistiquement parlant, du fait de son très faible nombre de points à domicile (7), le HSV a 90% de chances de descendre. Et encore, il faut voir dans quelles conditions : si le club reste à cette 17e place, ce sera la D2 direct. Mais s'il finit 16e, et que de son côté Sankt-Pauli finit 3e de 2. Bundesliga, on pourrait assister aux barrages les plus dingues qui soient. Et c'est peu dire que la ville de Hambourg pourrait être mise à feu et à sang...

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Faîtes revenir le grand Thomas Price !
Why not Stevie ? Niveau : DHR
Quand même bizarre tout ça.
Comme quoi les infrastructures et les joueurs ne font pas tout. Pourtant y a que des internationaux dans le 11 type.

Le football nécessitera ainsi toujours un petit quelque chose en plus.
Et ça c'est unique.
Wow, c'est gros.
Mr_Bigglesworth Niveau : DHR
P**** non pas Felix Magath. Ce mec s'est taillé une réputation internationale dans le genre "j'arrive dans un club je signe 20 joueurs direct et je plombe le budget".

Sinon on parle de débâcle, de défense à la rue etc et pas un mot sur Djourou ? Non parce que sur le dernier match il était juste calamiteux en défense. Ce mec est quand même une des plus grands impostures de l'histoire du foot moderne. De Wenger à Van Marwijk Je n'arrive toujours pas à comprendre comment il a réussi à marabouter autant de coachs.

Sinon ça fait évidement mal de voir un aussi grand club de l'histoire de la BuLi se retrouver dans une telle merde. Ça fait hélas un petit moment que ça dure malgré une bonne saison 2012-2013 où ils finissent 7ème. Ils avaient peut-être été biflés deux fois par le Bayern mais avaient pris 6 pts au Borussia. Son y était pour beaucoup.
MaxChampagne Niveau : DHR
Ces nazes ils m'ont niq*é au Parionsport ce weekend
Elle est loin l'époque du grand Uwe Seeler!
saddam_usain_bolt Niveau : DHR
Un Hambourg vs St Pauli en barrages rélégation/montée serait énormissime, à coup sûr l'un des match de l'année !!!
Message posté par Why not Stevie ?
Quand même bizarre tout ça.
Comme quoi les infrastructures et les joueurs ne font pas tout. Pourtant y a que des internationaux dans le 11 type.

Le football nécessitera ainsi toujours un petit quelque chose en plus.
Et ça c'est unique.


A part V d Vaart, ils ont au mieux 25 sélections à plus de 28 ans... C''est absolument pas représentatif.
Rakamlerouge Niveau : National
Felix Magath est le seul coach potable qui se profile à l'horizon. Et comme un choc - c'est à dire un changement au poste d'entraîneur - est impératif et inéluctable, je ne vois pas d'autre issue que Quälix.

Objectif: le maintien à tout prix. C'est encore faisable. Et ensuite il faudra que ce put_ain de club prenne enfin ses p**** de responsabilités. Ils ont une ville sensationnelle derrière eux, un public, une histoire, une marque et puis un stade magnifique. Le HSV doit mais enfin bâtir un projet de reconstrucution pérene et renouer avec les places européennes à moyen ou long terme. Quand on voit le niveau affiché par des petits clubs comme Fribourg ou Mayence, ce que se permet Hambourg est juste une honte.

Des choix sportifs totalement à l'arrache, une gouvernance pitoyable. A ce niveau là c'est même plus de l'incompétence de la part des dirigeants, mais carrément un crime.

Dieu sait que cette ville et ce maillot méritent mieux!
HarryKewell Niveau : Loisir
Un article sur la chute d' Hambourg sur So foot et eurosport le même jour (http://eurovisions.eurosport.fr/footbal … tory.shtml)

J'aurai au moins enfin appris que Hambourg SV ça voulait dire Hamburger Sport Verein
Sur le long terme, le club a manqué de vision. 11 entraîneurs en 7 ans avec des résultats plutôt ok dans l'ensemble mais pas dignes du passé du club. Ce qui semble être le tournant vers la fin de ce club est l'arrivée de Frank Arnesen.

Le mec, directeur sportif de Chelsea, débarque à Hambourg en tant que directeur sportif avec Jacopo Sala, Michael Mancienne, Gökhan Töre, Slobodan Rajković et Jeffrey Bruma dans ses valises (ces mecs étaient de la réserve de Chelsea, sont sortis de nulle-part, n'ont rien prouvé ni avant ni maintenant) et les impose comme titulaires aux entraîneurs.

Stratégie bidon de mecs "prometteurs" qui sont pas au niveau. Van Der Vaart rapatrié comme "le sauveur", sauf qu'il peut rien sauver tout seul, le mec n'est pas Dieu.

Arnesen est où maintenant? A Kharkiv, en tant que directeur sportif. Ca montre le niveau.

Quand à Djourou, il était en prêt la saison dernière à 100km de là, au Hanovre 96. Le mec y a montré la panoplie du défenseur bidon, entre matchs minables et matchs pathétiques. Encore une énigme que ce mec soit recruté par Hambourg...
Avouez que ça vous chauffe pour les prendre sur Football Manager ce genre d'article
AirForceOne Niveau : CFA2
La fin d'une institution je sais pourquoi ça marche plus c'est parce que Sylvie Van der Vaart n'est plus dans les tribunes
Pas sûr qu'après le 0-5 de ce soir, Van Marwijk passe la nuit...
Quand je pense au HSV période 2006-08, je me dis qu'ils ont vraiment raté un cap à un moment. Ce club avait le potentiel pour figurer tous les ans en C1. Au lieu de cela, deux 1/2 de C3 perdues de peu, une humiliation en C1 et une longue descente aux enfers. Le tout avec des joueurs qui ne mouillent plus le maillot comme le faisaient les emblématiques Barbarez ou Beinlich à leur époque !
valeureux liégeois 74 Niveau : National
Et dire qu'ils étaient en demi d'Europa League il y a 4 ans... Chute vertigineuse. Ils avaient été sortis par Fulham qui, hasard des choses, joue son maintien en BPL cette année également. La malédiction Europa League continue à frapper (Middlesbrough, Alaves, Rangers, Villareal,...).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
20 16