1. // Coupe des confédérations
  2. // Mexique/Italie (1-2)

Signé Pirlo et Balotelli

Supérieure, la Squadra Azzurra a toutefois tardé à soumettre un Mexique bien trop vert. Andrea Pirlo a montré la voie d'un coup franc d'exception, avant que Balotelli ne permette à l'Italie de reprendre l'avantage en fin de match.

Modififié
12 72
Mexique - Italie : 1-2
Buteurs : Hernandez (34e) pour le Mexique ; Pirlo (27e), Balotelli (78e) pour l'Italie


Andrea Pirlo est indémodable. Les années passent, et le stratège de la Juventus et de la Squadra Azzurra continue d'éblouir sur chacune de ses relances, de ses ouvertures millimétrées, ou de ses orientations extra-lucides. Sur chaque coup de pied arrêté aussi. À la 27e minute, le barbu le plus classe de la planète foot a illuminé une rencontre intense d'un maître coup franc. D'une frappe qui ressemble à une caresse, mais à l'impact indéniable, envoyée de près de 25 mètres. Comme pour mieux mettre en valeur son caractère imparable, mais de manière assez improbable, le gardien mexicain, Jesús Corona, retire alors ses bras au moment où le ballon franchit la ligne. Ce but de Pirlo concrétisait au tableau d'affichage l'évidente supériorité italienne. Une équipe bien plus juste techniquement que des Mexicains volontaires, mais trop brouillons.

Organisée comme son adversaire en 4-2-3-1, il a longtemps manqué à l'Italie un Balotelli aux pieds mieux aiguisés pour traduire au tableau d'affichage sa domination. Pas réaliste en première période, l'avant-centre du Milan AC a fini par faire la différence lors du dernier quart d'heure (78e). Balotelli prend alors le dessus sur El Maza Rodriguez, le calamiteux capitaine et défenseur central mexicain, avant de tromper à bout portant Corona, préféré à Ochoa. L'ex de Manchester City a fini par faire payer ses insuffisances au joueur de l'America, auteur de deux graves erreurs de relance lors du premier acte (9e, 39e). Un premier acte lors duquel l'Italie a pris un malin plaisir à passer par le couloir gauche mexicain, occupé par Gerardo Flores, milieu offensif de formation, loin d'offrir une couverture rassurante à sa zone de vigilance. Montolivo et surtout Giaccherini ont mis au supplice le joueur de Cruz Azul, monté d'un cran après l'entrée en jeu du champion olympique, Hiram Mier (53e). Au bilan offensif de la Squadra, il faut aussi ajouter ce pénalty non sifflé pour une faute sur… Pirlo (17e).

Chicharito égalise

Avec Prandelli, l'Italie a changé. Ce n'est pas une nouveauté. Plus séduisante, plus offensive, la Squadra a toutefois forcé le trait de sa transformation face au Mexique en exhibant un inhabituel laxisme défensif. La première alerte d'El Tri a ainsi trouvé sa source dans un marquage désinvolte d'Abate sur Giovani dos Santos (12e). Le Milanais une fois à terre, le Mexicano-Brésilien a pu servir sereinement Guardado en retrait, dont la frappe buttera sur la barre. La deuxième alerte ne sera pas sans frais pour l'Italie. Cette fois, c'est Barzagli qui perdait un ballon à l'entrée de la surface devant Giovani dos Santos, avant de le déstabiliser (34e). Chicharito transformait en toute tranquillité la sentence en prenant Buffon à contre-pied.

Avec ce succès logique, l'Italie entame idéalement sa Coupe des confédérations. Si elle resserre les boulons derrière, ce qu'elle fera sans aucun doute, la Squadra a tout d'un prétendant à la victoire finale. Le Mexique, en revanche, est une équipe qui ne joue pas assez avec sa tête, et s'entête à s'empresser. El Tri devrait davantage regarder jouer Andrea Pirlo.

par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Andrea Pirlo aka l'homme qui marche sur l'eau. Trop de classe en un seul homme !
DeanWinchester Niveau : CFA2
Match moyen malgré tout, Marchisio complètement cramé comme prévu et pas a son poste, malgré son talent ça reste moyen, c'est le flop du match.
Giaccherini dans les tops selon TMW, malgré la campagne médiatique antiJuve contre lui ca fait plaisir, cela dit je l'ai trouvé moyen malgré sa passe Dec. alors qu'avec la juve il est souvent très tranchant, il est pas du tout milieu offensif, bien meilleur en Mezza'ala.

Barzagli, putain juste a lui ca arrive merde, le mec qui est parfait depuis 2 ans et demi, au dessus de n'importe quel joueur de cette équipe et ça tombe sur lui. Il était quasiment forfait pour la coupe des confédérations et j'ai peur que son erreur soit lié avec sa condition physique, meme si DosSantos va vite il doit jamais faire cela .. j’espère qu'il rechutera pas de sa blessure au tendon, ca serait la pire perte possible aussi bien pour la Juve que pour la Nazionale

sinon gros match de DeSciglio,Balotelli et Pirlo (100eme et CF qui fait lever le Maracana, la classe).
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Les coups-francs avec Pirlo ont l'air si faciles.Le maitre des des coups de pied arrêtés pour moi avec Juninho/Beckham
Je viens completement de me rendre compte qu'on merite meme pas ne serait-ce que d'aller a cette coupe du monde. C'est pas la faute a benz, a rami ou Guilavogui. On est pas au niveau c'est tout.

A part de ca, Mario balotelli est un top class, un fuoriclasse. Pirlo? On le presente plus. P#tain de match de toute l'equipe d'Italie, ca tournait bien le ballon, le mexique lui n'a pas demerite.
Note : 5
Courbe parfaite, le gardien a même la politesse d'enlever son bras !
Est ce qu'on peut dire que pirlo c'est cabaye en plus technique?
volontaire82 Niveau : Loisir
Pirlo c'est juste Pirlo, en plus classe que tout le monde.
Sabaka i kochka Niveau : District
Inconditionnel des azzuri, je suis plutôt content du match. Le Mexique en bon sparing-partner, franchement déçu d'eux! Sinon pas mal de mouvements, de la justesse technique, malgré et c'est récurent ces derniers temps quelques ratés individuels en défense. Que dire d'un Pirlo toujours là pour nettoyer une toile, un Balotelli égal a lui même, se bat, tire cadré, à côté, est individuel, se prends 35482 fautes sur lui, se bat, tente de faire le beau, jette sa chaussure (surement un geste politique contre Bush), cadre, marque, retire son maillot et veut prendre la pose -raté pour cette fois- galère pour remettre sa vareuse et la ciliegia sur la fajitas un De Ceglie en patron. Non franchement, l'avenir là, j'attends un bon match des espoirs mardi et sinon le foot italien est mort au fait.
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
@ozzy
Non. Malheureusement pour la France, ce sont deux divions différentes tout en étant généreux. Et, perso. (comme dirait ce tout class de Jules), ce sont deux sports différents.
Tres bon match
grosse boulette de Barzagli, l'exception qui confirme la règle.
2 péno refusés (pirlo, Ballo). Campos doit se mordre les doigts le gardien méxicains est juste nulle à chier. Bon match de l'Italie en Conf. enfin!!!

Giaccherini Ceri dehors..
Sergio Ramos Niveau : DHR
BaliBalo depuis janvier a l'air de s'etre drolement calmé quand meme, et tu vois que le type kiffe la Nazionale, pourvu que ça dure parcequ'il a quand meme du talent meme si j'suis pas son plus grand fan, sinon cette team hormis 2-3 mecs que je ne mettrai pas, est vraiment jolie à voir et a quand meme eu des résultats assez rapidement après la prise de fonction de Prandelli
Message aux commentateurs de TMC :

Si c'est pour donner des commentaires insipides sur des faits de jeux ou sur des joueurs que vous ne connaissez pas ou encore prendre un vieil accent de pizzaiolo pour dire leurs noms FERMEZ VOS P*TAINS DE GU*EULES

Cordialement
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
Message posté par ozymandias
Est ce qu'on peut dire que pirlo c'est cabaye en plus technique?


C'est une blague rassure-moi!
Fredinhovic95 Niveau : Ligue 2
*pour ce rigolo d'ozymandias
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
@dean
Je te trouve un peu dur avec les chances italiennes (cf. pronostic du billet sur l'Italie). Certes, ils en sont où ils en sont physiquement. Mais je trouve Prandelli plutôt juste en ce qui concerne les choix tactiques. Je partage ton avis sur Marchisio [à un moment du match tu peux te dire que faire reculer Marchisio d'un cran en lieu et place de De Rossi serait pertinent: mais, au final, compte tenu des facteurs, c'est bien la bonne mesure à prendre dans le jeu des "équilibres"].
Tout juste: "excellent" travail du petit Giac. Trop facile à taper sur lui et jamais bon à être mis en valeur. N'empêche c'est un joueur qui t'assure toujours de l'activité. Sinon, Montolivo a également été parmi ceux qui ont tiré leur épingle du match. Avec De Sciglio, Mr. Pirlo et Chiellini.
Pour Barzagli, oui, ça fait tâche. Mais à un moment avec lui il faut bien se rendre à l'évidence qu'il faut bien une bonne dizaine de bourdes du genre pour commencer à le critiquer.
Note : 7
Fais moi l'amour Andrea Pirlo
milanello44 Niveau : CFA
Quelle intensité! Un match comme ça en CDM c'est la même donne.
Un match très agréable à suivre, une équipe type ce dégage fortement de cette squadra.
De Sciglio avec un match de vétéran, s'impose en quelque match comme un titulaire en force tout comme à Milan.
Pirlo-Montolivo, ça fait mal, et que dire de la puissance de Balotelli.
Marchisio invisible et Giacherrini est clairement le flop de cette partie, j'aurais bien aimé voir El Shaarawy rentré à sa place en cours de partie mais on risque fortement de le voir titulaire contre le Brésil.
ps: Les commentateurs de TMC sont pas dégueulasse à entendre... Ça change.
Pirlo, c'est Xavi en beaucoup plus fort. Et ouais.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Little Italy
12 72