Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Valence-Atlético (0-2)

Signé Antoine et Kevin

Malgré deux penaltys arrêtés par Diego Alves, Valence n'a pas fait le poids contre l'Atlético. Griezmann et Gameiro ont tous les deux marqué et leur entente se parfait de match en match. Voilà les Colchoneros en tête de la Liga.

Modififié

Valence CF 0-2 Atlético de Madrid

Buts : Griezmann (35e), Gameiro (90+2) pour l'Atlético

Les matchs à midi, c'est toujours du bonheur, entre ceux qui ont mal digéré leur nuit de fête et les autres qui doivent se presser de terminer leur café con leche ou leur caña avant le coup d'envoi. Penser au marché local avant de penser aux fuseaux horaires asiatiques, ce serait déjà un bon début, d'autant qu'à Valence, il fait déjà trente degrés. Une fois passé ces atermoiements, la partie débute en 4-2-3-1 pour la dernière de Voro jusqu'au prochain licenciement et 4-4-2 pour El Cholo Simeone avec une attaque 100% française Griezmann-Gameiro.

Le VCF attaque pied au plancher, et Nani se met rapidement en évidence avec un grand pont, mais son centre reste imprécis. Les Colchoneros répliquent dans la foulée, et Diego Alves doit se coucher sur une frappe de Saúl Ñiguez. Sans surprise, c'est le feu sur le côté de la défense de Valence, Juanfran laboure le couloir droit, et Gameiro s'aventure à l'opposé. L'Atléti fait le jeu et prend ses quartiers dans le camp valencien. Toujours en rodage, la 2G paraît mieux coordonnée. Grizou se balade un peu partout sur le front de l'attaque. À la 27e minute, il n'est pas loin d'attraper la lucarne, mais Diego Alves s'envole pour claquer en corner. Bref, les visiteurs se sentent comme chez eux, et, comme dirait l'agent Bullit, ça sent le taureau pour les chauves-souris. Valence réagit timidement et par intermittence. Mario Suárez tente sa chance à l'entrée de la surface, sans cadrer (29e). Nani est le plus en vue. C'est lui qui accélère, gratte des corners, propose des décalages. Pourtant, le meilleur mouvement des locaux est initié par Parejo. Rodrigo Moreno talonne pour Gayá, mais sa frappe arrive tout droit dans les gants d'Oblak, guère mis à contribution (36e). À force de subir, Valence craque. Nani commet une faute sur Correa, et l'arbitre siffle penalty. Bronca de Mestalla qui attend son héros, Diego Alves. Griezmann ouvre son pied gauche, mais El Parapenaltis a lu dans ses pensées et détourne. C'est son 18e but en Liga ! La grada hurle à tout rompre, les murs en tremblent.

La vengeance du Grizou


À la pause, Voro fait entrer Santi Mina à la place de Cancelo. L'ancien du Celta Vigo prend la pointe et décale Rodrigo, insipide lors du premier acte, sur le côté droit. Un frisson parcourt le stade quand Montoya perce plein axe, lance Mina, mais l'attaquant se heurte à Oblak, vigilant. Valencia reprend du poil de la bête. Simeone le voit bien et fait entrer Carrasco et Torres coup sur coup. Le Belge se farcit Montoya. Sur son premier ballon, El Ñino trouve l'espace et frappe du gauche. Alves détourne, mais Gameiro a suivi. Kéké donne en retrait pour Grizou qui, cette fois-ci, trouve les filets (64e). Les Colchoneros ont pris la main, logiquement. Trois minutes après, Gameiro se faufile, mais perd son face-à-face avec Alves. Griezmann a suivi et est crocheté dans la boîte par Suárez. Penalty numéro 2 et... parade numéro 19 ! Cette fois, c'est Gabi qui est le malheureux élu (68e). L'Atléti déroule. Entré à la place de Griezmann, le revenant Tiago trouve Gabi en retrait, à l'orée de la surface, qui attrape le poteau extérieur d'Alves (80e). Collectivement, l'Atlético maîtrise, sans trop forcer son talent. À la réception d'un centre parfait de Juanfran, Torres est tout proche de choper la lucarne (85e). Les Murciélagos jettent leurs dernières forces, et Mangala a l'égalisation au bout de la tête, mais Oblak est sur la trajectoire (89e). Mina n'a pas plus de chance quelques secondes plus tard. Gameiro réalise sa meilleure prestation de la saison et son temps d'adaptation est désormais révolu. Au bout des arrêts de jeu, il est récompensé par un but, après avoir fait de Santos son sextoy. Troisième défaite en quatre journées à Mestalla. Prandelli a du boulot, mais la feuille n'est pas blanche. L'Atlético monte en puissance et s'installe provisoirement au sommet de la Liga.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par FM Boudet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible