1. //
  2. //
  3. // Toulouse-PSG

Si Pascal Dupraz était l’entraîneur du PSG...

Carlo Ancelotti, Laurent Blanc, Unai Emery… Pascal Dupraz vaut bien mieux que ceux-là. Car s’il est habitué à conduire des deux-chevaux, l’entraîneur toulousain cartonnerait avec une Ferrari. La preuve en quelques points, qui imaginent son quotidien à la tête du Paris Saint-Germain.

Modififié
3k 9
Il transformerait les conférences de presse en pièces de théâtre.

Quitte à dépenser de l’argent, autant innover. Parce qu’il n’y pas que les supporters, Pascal Dupraz fait plaisir aux journalistes en annonçant une organisation spéciale pour les conférences de presse. Une fois par semaine, une conférence se déroule ainsi au Potager des Princes et prend la forme d’une pièce de théâtre. L’entraîneur joue systématiquement le rôle principal et invite un nouveau joueur à chaque fois. Sa réplique reine, bientôt enseignée dans toutes les écoles, devient culte lorsqu’il la crie, en pleurs, devant un Thiago Motta ému aux larmes : « J'aurais voulu être entraîné par un entraîneur comme moi... Par quelqu'un qui dit ce qu'il pense ! Par quelqu'un de vrai ! J'essaie de montrer l'exemple. Mais Dieu que c’est dur ! Je veux aussi transmettre de la confiance à mes joueurs. Je veux les aimer ! Je veux t’aimer, Thiago ! » Ce dernier, qui a trouvé sa reconversion, arrête illico sa carrière et se lance dans la comédie. Avec des cours particuliers chez Pascal, cela va de soi.

L’éclosion toulousaine de Serge Aurier


Il se clasherait avec les supporters et les Qataris


Ce n’est pas parce que le natif d’Annemasse bosse désormais chez les millionnaires qu’il en oublie sa liberté d’actes et de paroles. Dès son arrivée, Dupraz réclame plus de soutien en tribunes durant les matchs de championnat, mais souhaite jouer les quarts de finale de Ligue des champions face au Barça à huis clos. « Mieux vaut être moins nombreux, mais en famille, se justifie-t-il. Si j’étais président, je mettrais les places beaucoup plus cher pour ce match d’exception, au cours duquel les faux fans vont être nombreux. Je n’ai aucune considération pour ces gens. Vendredi, le stade sera plein, avec des gens qui vont avoir des moufles. Ce sera la "place to be" et ça me fait joyeusement chier. » Une sortie qui ne plaît absolument pas aux dirigeants, qui intiment au technicien l’ordre de se détendre rapidement. Pascal se calme... puis dégaine à nouveau un mois plus tard, après une victoire arrachée contre Bordeaux, en prenant soin, cette fois, de faire attention à son poste en défendant sa hiérarchie : « De nombreux énergumènes se sont autorisés à hurler "direction, tête de cons, démission", alors que nous connaissions quelques problèmes sur le terrain. Ce sont juste des pseudo-supporters qui n’arrivent pas à comprendre que, sans cette direction ou nos sponsors, nous nous retrouverions en DH. C’est d’ailleurs ce qu’ils méritent. » Complètement perdus devant cet incompréhensible comportement, spectateurs et dirigeants se rabibochent, les ultras sont de nouveau invités au Parc et le PSG redevient le PSG.


Il jouerait en 2-3-5


« C’est certainement récurrent. Le PSG a du mal à se motiver face à des équipes prétendues plus faibles, en tout cas celles du bas de tableau. C’est presque compréhensible. Maintenant, voir une équipe et des joueurs aussi arrêtés sur le terrain, c’est presque pitoyable. » À peine officialisé, le coach envoie la couleur. Son Paris ne sera pas celui de ses prédécesseurs. Les joueurs iront au bout d’eux-mêmes à chaque match, même si le score est déjà de 5-0. Problème : le discours d’avant-match ne change rien lors de la première journée, qui voit les Parisiens l'emporter à Caen 3-0, mais en marchant. « Je me garderai bien de donner des leçons, toujours est-il que lorsqu’on regarde la partie, on a d’un côté une équipe, et de l’autre une constellation de stars qui ne courent pas beaucoup pour certaines d’entre elles » , bouillonne-t-il. Le tacticien réfléchit et trouve la solution : faire jouer son équipe de manière ultra offensive, de sorte à ce qu’elle prenne des buts et/ou que ses poulains soient ravis de ne jouer que l’attaque. Il constitue donc un 2-3-5, où une seule philosophie compte : marquer un but de plus que l’adversaire. Le PSG termine la saison avec 158 buts inscrits et 52 encaissés, soit la dixième défense de L1. Et l’équipe type ressemble à ça : Areola – Silva, Marquinhos – Matuidi, Verratti, Pastore – Di María, Kurzawa, Cavani, Jesé, Lucas. Guardiola 2.0.


Il ferait de Ben Arfa le meilleur milieu défensif d’Europe


Enfin un homme qui le comprend. Après avoir passé quelque temps en réserve, Hatem sort de la cave avec l’arrivée de Dupraz. Ce dernier lit en Ben Arfa comme dans un livre ouvert. Son véritable poste, c’est devant la défense. Ne lui manque qu’un physique un peu plus imposant pour la bataille du milieu. Reste que le joueur a du mal à s’adapter à son destin et devient la risée des réseaux sociaux en raison des kilogrammes supplémentaires que lui a commandés son entraîneur. Le déclic intervient en quart de finale retour de C1, devant le Real. Impressionnant, Ben Arfa est partout et mange totalement le trio Modrić-Casimero-Kroos. Auteur de deux passes décisives, il récupère 62 ballons. « Je suis content parce que l’espace d’un instant, les mécréants vont fermer leur gueule et ça, ça me plaît, s’emporte Dupraz en zone mixte. J’espère qu’ils vont encore fermer leur gueule un paquet de fois jusqu’à la fin de la saison. Et qu’ils ferment leur gueule jusqu’à la fin de la saison prochaine. » La fusion entre Makelele et Vieira vient de voir le jour.


Il lâcherait 50 millions pour Sabaly


Après Wissam Ben Yedder recruté pour 80 millions d’euros, condition exigée par le technicien pour signer, un autre renfort de poids vient s'ajouter à l’effectif du PSG. Son nom ? Youssouf Sabaly. Bien qu’il ait à peine plus de cent matchs de Ligue 1 à son actif, il a le talent suffisant pour que Pascal lâche le reste de son enveloppe mercato pour convaincre les Girondins de céder un défenseur, eux qui l’ont acheté 10 millions lors de l’hiver 2016. « J’ai eu Youssouf par texto. Il fait partie de ces joueurs que j’ai lancés, mais, en fait, il s’est lancé tout seul, explique Dupraz. C’est un amour de gamin, hyper bien élevé. J’ai eu du plaisir à collaborer avec lui, ou tout du moins à mettre les outils en place pour le faire progresser, il avait déjà un très bon niveau. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’il fait partie de ces joueurs, et il en existe, qui ont de la mémoire. Dans les occasions douloureuses pour moi, il vous fait un petit signe. Il vous envoie un texto quand vous êtes sans club. Il m’a aussi envoyé un texto quand j’ai pris mon poste d’entraîneur au PSG. Et il n’oublie jamais de vous dire merci à chaque fois qu’il vous croise. C’est ça, le foot aussi. » Une histoire de cœur.



Par Florian Cadu
Modifié

Dans cet article

C'est ... embarrassant.
Frenchies Niveau : CFA
le type va aller à l'OM vous verrez,
et ils feront une saison de dingue.

le vel mérite ça
PierreFanFanJoséKarl Niveau : DHR
Message posté par Frenchies
le type va aller à l'OM vous verrez,
et ils feront une saison de dingue.

le vel mérite ça


Le Vél peut-être mais pas lui...

Il va se faire carjacker et cambrioler.
Jemincruste1 Niveau : CFA
Que c'est nul...

On dirait que les idées viennent d'un enfant hyperactif de 8 ans.
touchefresh Niveau : CFA2
Par contre, un quart face à Barcelone et le real la même année, ça va être compliqué, va falloir se décider ! Sauf s'il entraîne le u19 aussi
J'ai trouvé ça plutôt marrant ! Ça a au moins le mérite d'être original, bande de râleurs :p
Message posté par Wlad
J'ai trouvé ça plutôt marrant ! Ça a au moins le mérite d'être original, bande de râleurs :p


Ba...pas vraiment disons que c'est dans l'esprit SoFoot mais ça manque de talent, et d'inspiration. Si tu viens pas souvent sur SoFoot ça peut te faire rire peut être mais là par rapport à ce qu'on a pu lire par le passé, c'est tout juste moyen.

Pour te dire j'ai cru que ça avait écrit par Romain Canutti.
Lost in translation Niveau : CFA2
Et ben moi, j'ai souri.

Bon, je suis complètement exténué là, mais j'ai souri :)
+1 pour les déclas de la conf d'après match contre le réal

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3k 9