1. //
  2. // 14e journée
  3. // Reims/PSG (0-3)

Si même Reims ne peut pas taper le PSG...

Reims s'incline à domicile contre le PSG (0-3). Les Rémois n'ont pas réédité l'exploit de l'an dernier. En même temps, c'est pas de leur faute si Paris veut être champion dès le mois de mars.

Modififié
11 55

Reims - PSG
(0-3)
Lucas (25'), J. Ménez (60'), Ibrahimović (90') pour PSG.


C'était l'angle le plus évident : pour vendre son match, Canal+ a rappelé toute la semaine que c'est au stade Delaune que Paris s'est incliné pour la dernière fois. Quelque part, le message, c'était un peu «  Ça peut paraître fou, mais la dernière équipe qui peut battre Paris, bah c'est Reims.  » Et si le PSG a fait mine d'y croire, avec une entame très timide et une gestion pas des plus sereines, ils ont quand même préféré s'imposer, une fois encore. Avec une poignée d'actions sympas, guère plus, et le règne sans partage des trois chiens au milieu. De toute façon, c'est comme ça, la Ligue 1, c'est à eux.

Même si à l'image de l'OM - mais pour d'autres raisons - Paris n'a plus vraiment de gros matchs décisifs à jouer en Coupe d'Europe, Laurent Blanc a fait tourner. Un peu. Pas bête, il sait que ce match arrive après une trêve internationale où ses joueurs ont été sollicités. Il sait aussi que ces matchs devant toutes les caméras européennes motivent étrangement son vestiaire. Alors il ressort son 4-3-3 « Ligue 1 » avec Jallet, Digne, Rabiot, Lucas Moura et Jérémy Ménez. En face, Reims joue dans le même système, comme d'hab, misant sur l'agressivité de Krychowiak et Tacalfred et sur la surprise technique Atar au milieu de terrain. Mais ça ne prend pas. Dès le début de la rencontre, les Rémois se mettent la pression, comme s'ils étaient investis d'une mission et que le temps pressait, même si Mandi place une bonne tête au second poteau sur corner, détourné par un Sirigu vigilant. Du coup, méfiant, Paris joue à l'équipe qui se replie, qui doute. En vrai, c'est pour mieux lancer une attaque à deux. Un long ballon pour Lucas Moura qui donne à Ibrahimović. Le Suédois attend que trois Rouges viennent sur lui pour talonner et rendre le cuir au Brésilien, qui file à toute vitesse vers le but et frappe dans la foulée. 1-0 à la 25e. C'est le score à la mi-temps. Car s'il y a du monde à Reims pour être hargneux à la récupération, quand il s'agit de faire des actions, il n'y a plus grand monde.

Zlatan buteur râleur

Il faut dire qu'à Paris, il y a un joueur qui a l'immunité auprès des arbitres. Thiago Motta peut faire un peu ce qu'il veut, l'arbitre ne veut absolument pas le froisser. En début de seconde période, il écope d'un jaune, parce qu'il a failli casser la jambe de Krychowiak sur un tacle par derrière. C'est le moment choisi par les hommes de Fournier pour faire plaisir à leur public, se donner et aller au pressing. Bon, c'est bien tenté, mais derrière, il y a des espaces, et même si Ménez est nonchalant, au bout d'un moment, ça finit par faire mouche, sur une frappe forte sous la barre après avoir accéléré au second. Reims ne se décourage pas pour autant et Ayité obtient un péno à la 66e sur une obstruction de Verratti. Mais Krychowiak frappe au-dessus. Juste avant, sous les yeux de l'officiel, Thiago Motta était allé lui glisser des douceurs à l'oreille. Ça se finira à 0-3 avec une nouvelle péripétie zlatanesque. Le Z tire un coup franc, râle contre l'arbitre pour une main non sifflée, voit le cuir arriver devant lui suite à une relance manquée d'Agassa, fouette le ballon puissamment dans les cages, et célèbre son but en fixant l'arbitre et en l'insultant à voix haute. Qu'on vienne pas le faire chier dans « sa » Ligue 1.

par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Lamine Turgut Niveau : CFA
Enfin le foot français est "derrière" son plus beau représentant : Reims en sparing partner du PSG pour un décrassage grandeur nature après la trêve internationale => merci les gars !
Et sinon les commentateurs ont perdus leur langue sur le but de Lucas ou quoi?! Cacher votre joie hein.

PARIS! PARIS!
Il est marrant Agassa...
Note : 9
Quelqu'un a compris la 1ère phrase de l'article ???
C'est pas vraiment mon genre, mais "C'était évident l'angle le plus évident" à la première ligne de l'article les mecs...
Rabiot et cabella doivent etre du voyage au bresil. C'est une evidence.
Ibra, 90 min en marchant, une passe dé, un but.

Merci, au revoir.
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Quand j'entends Stephane Guy, j'ai l'impression de m'écouter parler. Moi, je m'en fiche, j'ai pas à être objectif, mais lui, il est payé pour ça non? Le type ne parle que de pognon, même quand il évoque le médecin du PSG.
Note : 15
Message posté par RadamelFalcao
Quand j'entends Stephane Guy, j'ai l'impression de m'écouter parler. Moi, je m'en fiche, j'ai pas à être objectif, mais lui, il est payé pour ça non? Le type ne parle que de pognon, même quand il évoque le médecin du PSG.


Ah ben c'est bien, au moins on sait maintenant que tu n'es jamais objectif quand tu parles...
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Message posté par juda
Rabiot et cabella doivent etre du voyage au bresil. C'est une evidence.


Surtout Cabella après ce match ;)
Jallet... Bizuter le les gars après ça. Je vous en prie.
Georges Abitbol Niveau : CFA2
C'est quoi ces commentateurs en bois qui veulent que Motta prenne un jaune pour avoir parlé à Krycomotcomptetriple? Si on peut même plus parler à l'adversaire c'est plus du foot... Si le mec a pas de mental c'est son problème, on va pas faire retirer les penaltys parce que les supporters sifflent ou qu'un photographe a bougé derrière le but!

Et oui Motta est un génie, avec le ballon, sans le ballon, avec les adversaires, avec les arbitres... Presque envie d'acheter des Mizuno putain*!
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Message posté par RadamelFalcao
Quand j'entends Stephane Guy, j'ai l'impression de m'écouter parler. Moi, je m'en fiche, j'ai pas à être objectif, mais lui, il est payé pour ça non? Le type ne parle que de pognon, même quand il évoque le médecin du PSG.


Je m'attendais à mieux de ta part... Tu me déçois sincèrement...
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Message posté par DarkPass'


Ah ben c'est bien, au moins on sait maintenant que tu n'es jamais objectif quand tu parles...


Personne n'est objectif ici
Message posté par mokoena
Et sinon les commentateurs ont perdus leur langue sur le but de Lucas ou quoi?! Cacher votre joie hein.

PARIS! PARIS!


... on t'encule!!!
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Merci à Romain Canuti pour son objectivité. Thiago Motta est protégé par les arbitres (cf son carton rouge à Marseille)...

Alala quel grand n'importe quoi...
"Thiago Motta peut faire un peu ce qu'il veut, l'arbitre ne veut absolument pas le froisser. En début de seconde période, il écope d'un jaune, parce qu'il a failli casser la jambe de Krychowiak sur un tacle par derrière"

sans parler du fait que c'est une énorme connerie d'écrite ( il tacle jamais par derrière sur cette action ), ça sent un peu l'aigreur là...

n'oubliez pas non plus la charge dans le dos du central rémois sur zlatan qui méritait surement plus péno que le joli plongeon ( même s'il le touche, le rémois peut 100 fois reprendre le ballon s'il le joue mais préfère se laisser tomber ) qui amène le péno manqué

m'enfin... 0-3 donc on va pas trop râler

PS : merci agassa pour le but de zlatan, il sera de bonne humeur comme ça
PS : ceux qui reproche tout le temps à sirigu de boxer les ballons, bah on a vu ce que ça donne en prise de risque d'attraper la balle par dessus la tête des défenseurs et attaquants... perso, j'préfère quand il boxe
Note : 11
Message posté par RadamelFalcao


Personne n'est objectif ici


C'est pas faux. Mais entre manquer un peu d'objectivité, supporter oblige, mais faire un effort, et s'acharner par tous les moyens sur une équipe en particulier comme tu sais si bien le faire, y a une différence.

D'ailleurs pour rejoindre ce que dit Jack plus haut, tu me déçois presque un peu sur cet article. Ou bien t'as décidé d'arrêter de cracher gratuitement sur Paris...? ;)
Message posté par RadamelFalcao
Quand j'entends Stephane Guy, j'ai l'impression de m'écouter parler. Moi, je m'en fiche, j'ai pas à être objectif, mais lui, il est payé pour ça non? Le type ne parle que de pognon, même quand il évoque le médecin du PSG.


Je ne pense pas qu'il te soit généralement reproché de ne pas être objectif. Il semble que c'est plutôt le fait d'être un idiot.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 55