1. //
  2. // Dessin animé
  3. // Dragonball Z
  4. // Partie 3

Si les personnages de DBZ étaient des joueurs de foot…

Dragonball et Dragonball Z ont bercé l'enfance de tous les gamins nés dans les années 80 et 90. Mais si les aventures de Sangoku, Sangohan et Vegeta s'immisçaient dans le monde, qu'est-ce que cela pourrait bien donner ? Destiné aux puristes.

Modififié
10 25

Gotenks

Jeune. Talentueux. Stylé. Gotenks est un des persos de DBZ les plus cools. Déjà, il est ultra fort, le seul capable d'atteindre le niveau Super Sayen 3 avec San Goku. Et puis, il possède une panoplie de techniques plus folles et inutiles les unes que les autres : créer des fantômes miniatures de lui-même, fabriquer un anneau magique – le Galactic Donuts –, enfermer son adversaire dans un ballon pour faire un volley avec… Un comportement qui rend ses combats plutôt marrants et qui énerve le camp d'en face. Un peu comme les matchs que dispute Paul-Georges Ntep, qui considère le football comme un jeu. Au point de marquer des buts dignes des cours de récré. Le joueur de 22 ans, doué d'une belle technique, aime lui aussi chambrer et aligner les roulettes et passements de jambe. Problème : les deux sont prétentieux et se prennent pour les meilleurs du monde, ce qui leur joue parfois des tours. Surtout, leurs coups d'éclat ne durent jamais très longtemps : Gotenks, qui est le résultat d'une fusion entre Goten et Trunks, ne peut apparaître que 30 minutes. De même, on voit rarement Ntep plus d'une demi-heure dans un match. Le Sayen finira dans le ventre de Boo. Le Rennais est-il lui aussi destiné à faire un bide ?

Shenron

Plusieurs dizaines de mètres de long et un pouvoir sans limite. Shenron, le dragon qui apparaît lorsque les sept boules de cristal sont réunies, est un acteur majeur de la série. Il a d'ailleurs sauvé la Terre à plusieurs reprises. En effet, à l'instar du Prince Al Thani au PSG, il est capable d'exaucer presque tous les vœux qui lui sont réclamés. Ressusciter des Terriens ? Aucun problème. Attirer des stars mondiales pour construire une équipe de rêve ? Pas de souci. Ainsi, plusieurs fois par an, Shenron et Al Thani sont invoqués pour les besoins de la planète ou du club, afin de rétablir la paix ou agiter le mercato. Leur défaut ? L'impatience. Le dragon n'aime pas trop attendre le choix d'un vœu, alors que le prince souhaite plein de trophées tout de suite maintenant. Et le dragon ne cause qu'à ceux qui l'ont appelé. La prince, lui, il parle pas à toi.

Babidi & Dabra

Le diable au service du sorcier maléfique. Babidi et Dabra, c'est l'histoire d'un magicien super intelligent qui manipule le boss du royaume démoniaque. Leur mission : faire le mal et parvenir à leurs fins, qu'importe la manière. Un tandem qui s'est bien trouvé et qui ne peut que fonctionner, finalement. Entre méchanceté et coups de vice, Dabra est parfait dans le rôle du serviteur de Babidi, le véritable cerveau. Ce duo, c'est la copie conforme de Mourinho et Pepe, époque Real de Madrid. Une période qui voit le club espagnol gagner en terrorisant les adversaires par un comportement aussi odieux que génial. Avec, évidemment, l'entraîneur portugais à sa tête, et son soldat loyal en première ligne. Le couple a même réussi à recruter Végéta-Ronaldo pour les aider dans leur quête. Et ils ont la même passion pour le crachat. Mais à la différence du molard de Dabra, celui de Pepe n'a pas changé Keita en statue de pierre.

Yamcha

Souvent placé, jamais gagnant. Présent dès le départ de la série, Yamcha n'a jamais remporté le tournoi d'arts martiaux qui se déroule sur Terre. Et pourtant, le bonhomme est bon et atteint souvent les quarts de finale. Pas suffisant pour celui qui fait partie des meilleurs combattants du monde… au début. Parce qu'après, l'homme aux cicatrices sur la tronche devient nul, complètement nul, et son niveau est largement dépassé par de nouveaux arrivants. Au point d'être inutile à ses potes quand les méchants d'un tout autre level, style Cell, arrivent. En fait, Yamcha, c'est Michael Owen, un mec qui était vraiment au-dessus du lot quand il a démarré – jusqu'à devenir Ballon d'or –, mais qui n'a duré qu'un temps. Celui qui n'a jamais gagné la C1 ou un titre avec sa sélection et qui, après avoir quitté Liverpool, n'a servi à rien dans les équipes où il est passé. Celui qui a terminé sa carrière à Stoke City, juste pour faire acte de présence, comme Yamcha à la fin de DBZ. Une question, maintenant : qui donc était la Bulma de Michael ?

C17

Le cyborg C17 n'est pas le type le plus fort de la planète, mais il se débrouille. D'ailleurs, à ses débuts, quand il est activé par le Docteur Gero, il pète pas mal de gueules, dont celle de Végéta (ce qui n'est pas rien). La suite est moins drôle : le robot se fait ingurgiter par Cell, mais il est ressuscité en même temps que les autres victimes du monstre. Enfin, normalement. Parce qu'à partir de ce moment-là, on ne verra plus C17 du reste de la série (sauf dans le dernier épisode où, comme tout le monde, il donne nonchalamment son énergie à San Goku pour vaincre Boo). Une trajectoire qui ressemble beaucoup à celle de Ryan Babbel. Aux prémices de sa carrière, l'attaquant néerlandais est assez prometteur et plante quelques buts sympas. Sauf qu'après son départ de Liverpool, où il cirait le banc la plupart du temps, Babbel disparaît des radars. Recruté par des clubs de faible notoriété, plus appelé en sélection depuis 2008, son dernier geste de classe diffusé sur les télés date d'une autre époque. Et s'il y a besoin d'un football GT pour le revoir en action, non merci.

Dendé

Avec sa voix de jeune puceau et son allure fébrile, Dendé n'a pas le profil d'un combattant. Et pourtant, il est présent dans beaucoup d'épisodes. Son truc, c'est soigner les gentils grâce à son pouvoir de guérison. Observer l'état du mec, placer les mains sur son corps, se concentrer un peu et le tour est joué. Un rôle que remplit également Eva Carneiro, la kiné de Chelsea, qui intervient régulièrement lors des rencontres pour s'occuper des blessures des joueurs. Du coup, on voit souvent leurs petites silhouettes se ramener en plein combat acharné, qu'il mette aux prises Freezer à Goku ou deux équipes londoniennes rivales. Et vu qu'ils n'évoluent pas forcément dans un monde qui les comprend, leur présence détonne dans le milieu : Dendé est un Namek à la peau verte qui vit sur la planète Terre, et la belle demoiselle des Blues bosse dans un domaine où la gent féminine est encore minoritaire. La seule différence réside dans leurs fringues : en privé ou sur les terrains, Dendé ne change jamais de tenue. Ce qui n'est vraiment pas le cas d'Eva Carneiro.

Vieux Kaïo Shin

75 000 000 ans. Pendant 75 000 000 ans , le Vieux Kaïo Shin est resté enfermé dans une épée magique, on ne sait pas trop comment. Inconnu au bataillon, la morve au nez, il arrive comme un cheveu sur la soupe lors de la saga Boo, quand San Gohan explose l'épée en question. Sorti un peu de nulle part donc, l'ancien débarque avec une dégaine que personne n'envie et un manque de charisme évident. Ce qu'il a pu faire avant ? Les gens s'en foutent, Goku le premier, et ne misent pas une pièce sur une quelconque compétence de l'individu. Pourtant, Kaïo Shin va rapidement être pris au sérieux : après une étrange cérémonie qui le rend encore moins crédible, il parvient à dégager le pouvoir caché de Gohan et en fait un des combattants les plus puissants du monde. Un profil qui rappelle étrangement celui de Leonardo Jardim, le coach portugais. Atterri à Monaco en anonyme et raillé de tous côtés, l'entraîneur montre très vite qu'il a plus d'un tour dans son sac : malgré un jeu loin d'être flamboyant, il amène le club de la Principauté en quarts de finale de Ligue des champions et sur le podium de Ligue 1. Bon, après, rendre sexy une équipe composée d'Abdennour et Raggi, c'est tout de suite plus difficile qu'avec Gohan.

Paul Kuan

Pai-ku-han, Paï Ku Han, Paikûhan, Pol Kuan ou Paul Kuan ? Qu'importe son vrai nom, le type qui ressemble à Piccolo a un statut un peu particulier : c'est un combattant du royaume des morts. Il ne vient donc jamais sur Terre ou sur une autre planète. Du coup, dans son monde, le gars pèse dans le game et fout des branlées. Il éclate même Cell, Freezer et le roi Cold lorsque ces derniers s'évadent de l'enfer dans un des OAV. Mais quand même, on ne sait pas trop ce qu'il vaudrait réellement s'il venait se balader sur la planète bleue. Au vrai, Paul Kuan fait clairement penser à Falcao. Mais pas Radamel, hein. Non, le Falcao du futsal, celui qui est largement le meilleur du monde dans sa catégorie, celui qui enchaîne petits ponts, roulettes et talonnades lobées. Celui que l'on adore regarder, mais qu'on aimerait bien voir sur un vrai terrain aussi, histoire de scruter la diff'. Et d'observer un duel Falcao-Falcao, ou Piccolo-Paul Kuan.


À lire aussi :
Si les personnages de DBZ étaient des joueurs de foot (part 1)
Si les personnages de DBZ étaient des joueurs de foot (part 2)

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 1
Ahah excellent Mourinho et Pepe en Babidi et Dabra.
Adrinho78 Niveau : DHR
Yajirobé = Inzaghi : Inutile la plupart du temps,mais décisif au moment de couper la queue de Végéta/de mettre la balle au fond.
C-18 = Laure Boulleau : Plus jolie fille de DBZ/Plus jolie fille du foot féminin
Oub = Chaque nouveau Pelé/Maradona/Zidane/Messi/Ronaldo/Guivarch/Neymar/Pirlo etc... : Décrit comme aussi fort que son prédécesseur (Bou) mais globalement inutile,à part dans le ventre de Baby Végéta dans GT,donc dans quelque chose qui "n'existe pas".*
Beerus = Gourcuff : 39 ans de sommeil,il se réveille,nique tout et se rendort juste après.
Freezer = Blatter : On croit l'avoir vaincu,il revient encore et encore.
Sangoten = Thauvin : De belles performances lors de ses premières années,puis un désintéressement progressif de sa tâche première
Trunks = Messi : Il vient du futur.
lemudream Niveau : CFA2
La ressemblance entre le vieux Kaio et Jardim, cannot be unseen now
lemudream Niveau : CFA2
Sinon les commentaires sur la video de N'tep (faut que je bouge du taf la...) c'est un délire aussi. Y'a des nerveux quand même sur cette terre. Rien que le premier :

Je suis Rennais et je m'excuse auprès des Reimois pour ce geste lamentable de la part de ce connard de Ntep qui salit nos couleurs. Football branleur, football racaille sans éducation: DEHORS!!!

Il a oublié de mettre HEIL H**** à la fin pauvre bougre...
Putain vous avez sali mon C17 là :(
Comment ça dénigre Yamacha par ici !!!

Seuls les vrais savent !
Big up Yam on a confiance en ton retour !!
Krilin = Valbuena
Mourinho et Pepe mdr
Végéta = CR7
Sangoku = Messi
Sangohan = Verratti
Note : 3
je ferai bien "tap tap" à Laure Bouleau moi.

juste pour vérifier hein, en tout bien tout honneur.
El Pollo Loco Niveau : District
hahaha tres bon !
Bielsa = Maitre Kaio, pour multiplier les capacites de ces joueurs avec ces entrainements hyper exigeants. Une longue route pour l'atteindre et arriver à le convaincre aussi. Et accompagné de son ami rigolo (Fabrice le traducteur = le singe).
 //  20:52  //  Passionné de la Libye
Note : 1
Nappa et Veron !!!
Bigoudinho Niveau : DHR
Vegeta et Sangoku = Ronaldo et Messi.
Le premier est un nerveux, le second plutôt naïf et simplet.
Ce sont les meilleurs, ils dépassent les limites de stats jamais connus en faisant exploser les détecteurs d'énergie, et restent en concurrence pendant toute l'histoire de DBZ. Comme Vegeta, Ronaldo ne supporte pas la supériorité de Messi/Sangoku mais finira par l'avouer lors du combat final, lorsqu'il transmettra mentalement son énergie accompagné d'un mythique "c'est toi le meilleur" à Messi lors d'une finale de Coupe du Monde 2018 pour qu'il achève le rival espagnol, qui aura éliminé son Portugal en demi-finale.
Note : 3
Les gars depuis le premier article tout le monde la sort la comparaison Messi-San Goku et CR7-Vegeta..

O-RI-GI-NA-LI-TÉ bordel !
John07000 Niveau : DHR
De Jong = Broly, mieux valait pas mettre son tibia sous son nez de peur de se faire arracher la jambe, incontrôlable et un volcanique, une machine à tuer comme le doux Broly...
Message posté par John07000
De Jong = Broly, mieux valait pas mettre son tibia sous son nez de peur de se faire arracher la jambe, incontrôlable et un volcanique, une machine à tuer comme le doux Broly...


Comparer De Jong a Broly, le Sayen légendaire, celui qui aurait du devenir le plus grand Sayen de tous les temps... non impossible.

A la limite De Jong c'est Yakon, le guerrier de babidi qui essaie de prendre l'energie de Goku
Paul Kuan et le Falcao du football (pas du futsal), ça marche aussi, étant donné qu'on ne l'a jamais vu montrer son niveau en ligue des champions.
Message posté par H Rouge


Comparer De Jong a Broly, le Sayen légendaire, celui qui aurait du devenir le plus grand Sayen de tous les temps... non impossible.

A la limite De Jong c'est Yakon, le guerrier de babidi qui essaie de prendre l'energie de Goku


Broly à la limite c'est Zlatan, il est surpuissant mais finit toujours par perdre contre plus petit (et non pas moins talentueux) que lui.
Skywalker Texas Ranger Niveau : DHR
Broly c'est plutôt Ronnie, un talent de fou mais pas assez sérieux pour l'être longtemps.
Adrinho78 Niveau : DHR
Ronaldinho c'est plutôt Sangohan : Débuts prometteurs,éclate tout vers la moitié de sa carrière et ne fout plus grand chose vers la fin,tout en sauvant son équipe/des victimes de malfaiteurs de temps en temps.
FourFourTwo Niveau : Loisir
Je reve ou c'est écris le "Prince Nasser Al-Khelaïfi" ? Nasser il est prince ? Sérieusement ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 25